Actus Communauté

11.06.2012

Star Wars: The Old Republic – Statut du jeu

Bonjour à tous,

Voici le premier de nombreux messages réguliers à destination des joueurs et concernant le "Statut du jeu". C'est une chose que je voulais faire depuis longtemps et j'ai enfin l'occasion de me lancer. J'espère que ces messages permettront d'aborder directement certains des principaux problèmes qui inquiètent notre communauté. Je ne me chargerai pas de tout d'un seul coup : je commencerai par le plus important et j'essaierai d'en parler aussi ouvertement que possible. J'espère sincèrement que vous réagirez dans les commentaires avec d'autres questions. Je rebondirai ensuite sur vos réactions lors du message suivant, ou bien je demanderai à l'équipe de la communauté Star Wars™: The Old Republic™ de vous répondre directement, comme d'habitude. Ça vous va ? Super !

Avant de commencer, laissez-moi me présenter à ceux qui ne me connaissent pas. Je m'appelle Jeff Hickman et je suis le producteur exécutif de Star Wars: The Old Republic. Je travaille au sein de l'équipe depuis près de 2 ans maintenant. J'ai été responsable de la plupart des services live jusqu'au lancement de ce jeu multi-récompensé. Il y a douze ans, j'ai rejoint l'industrie du jeu vidéo en tant que directeur des services création sur Dark Age of Camelot (DAoC) chez Mythic Entertainment. J'ai ensuite travaillé à presque tous les postes que l'on peut occuper dans une équipe de MMO (sauf le graphisme parce que je suis nul pour ça). Au début de l'aventure Mythic, j'ai aidé à concevoir plusieurs expansions pour DAoC, j'ai produit et géré leurs opérations quotidiennes et, en 2005, j'ai eu la chance de devenir le producteur exécutif de ce jeu que j'adore. Depuis, j'ai construit, lancé et géré Warhammer Online et j'ai également été producteur exécutif d'Ultima Online. J'ai consacré ma vie aux MMO et aux personnes qui y jouent, et j'ai de superbes tatouages qui le prouvent :

Quand on a décidé plus tôt cette année de créer le mode de jeu gratuit, on a passé des semaines à parler avec tous les membres de l'équipe de ce que nous envisagions pour l'avenir du jeu, de ce qui nous semblait bien et de ce qui nous semblait moins bien. Nous avons découvert de nombreux problèmes, mais trois choses nous sont apparues comme des évidences :

1. Notre jeu est génial. Les gens l'adorent et veulent y jouer.

2. L'abonnement obligatoire démotivait de nombreux joueurs qui ne voulaient pas s'engager à payer tous les mois.

3. La fréquence de nos mises à jour était beaucoup trop lente. Les joueurs quittaient le jeu car nous ne proposions pas de nouveau contenu assez rapidement pour coller au rythme auquel le jeu était consommé.

Vous voyez aujourd'hui le résultat de ces discussions : le mode de jeu gratuit sera lancé cet automne et nous nous engageons à vous fournir des mises à jour toutes les 6 semaines environ. Même si ces défis sont incroyablement difficiles à relever pour l'équipe, tous ses membres ont acceptés de les prendre à bras le corps !

Mais nous savons que nous pouvons en faire plus et que vous souhaitez que nous en fassions plus. C'est pourquoi j'ai souhaité consacrer le message d'aujourd'hui à des sujets plus pressants.

Sujet n° 1 : l'équipe. Pourquoi certains développeurs quittent The Old Republic™ ? Quelles conséquences cela aura-t-il sur le jeu ?

Réponse : les gens partent pour de multiples raisons. Certains travaillent sur ce projet depuis plus de 6 ans. Ils en ont tout simplement fait le tour et veulent essayer autre chose. D'autres ne sont pas d'accord avec l'orientation du jeu. Le mode de jeu gratuit ne plaît pas à tout le monde et requiert un bouleversement de la pensée et de la culture du studio. D'autres encore n'ont pas les compétences nécessaires pour ce que l'on attend d'eux en cette période où le studio change et évolue. Quand une personne part, que ce soit notre décision ou la leur, c'est toujours difficile. Mais le studio et le jeu continuent à exister et profitent de ces changements. Ils s'améliorent grâce à ces changements. Ce qui fait la qualité d'un jeu ou d'un studio est toujours là : notre jeu et notre environnement de travail, des gens passionnés, une ambiance de franche camaraderie qui encourage l'entraide, et des personnes clés, comme James Ohlen (chez BioWare depuis le tout début), qui continuent à nous aider à porter haut les couleurs de BioWare et qui consacrent leur vie à faire évoluer et à améliorer Star Wars: The Old Republic.

Sujet n° 2: les bugs. Comment se passent les tests ? Pourquoi des bugs subsistent-ils ? Pourquoi y en avait-il tellement dans la mise à jour 1.4 ? Que faisons-nous pour améliorer le processus ?

Réponse : les MMO sont probablement les jeux les plus compliqués de la Terre. Nous employons des centaines de professionnels de l'assurance qualité pour faire en sorte que nos jeux soient de la plus haute qualité, mais parfois des bugs passent à travers les mailles du filet. Nous organisons des tests à chaque étape du développement du jeu et à chaque modification. Nos nombreux environnements de développement s'enchaînent pour que les mises à jour passent rapidement de la construction initiale au codage et à l'intégration du contenu, puis aux tests internes en bout-à-bout, aux tests avec des joueurs sur les serveurs publics de test et enfin aux serveurs live. Parfois, comme pour la mise à jour 1.4, nous faisons des changements qui ont des conséquences involontaires (et cachées) sur des passages entièrement différents du jeu (comme les problèmes de performance qui sont apparus dans cette mise à jour, par exemple). Ces changements involontaires se produisent bien plus souvent que vous ne le pensez (et que vous ne le souhaiteriez), même s'ils sont généralement repérés avant le lancement. Nous avons récemment mis en place de nouvelles mesures, à la fois sur les équipes de développement et d'assurance qualité, et sur les serveurs publics de test (où nous devrions retrouver une grande partie de ces problèmes), pour repérer ce genre de choses à l'avenir. Je ne dis pas que ça n'arrivera plus jamais (il y a toujours des bugs) mais nous essayons de vous proposer la meilleure expérience de jeu, avec la plus haute qualité et le moins de bugs possible. D'autre part, nous avons enfin résolu les derniers bugs importants de la mise à jour 1.4 et nous vous remercions de votre patience.

Sujet n° 3 : les pays d'Océanie. Que proposons-nous pour résoudre leurs problèmes ?

Réponse : nous savons que les serveurs d'Océanie sont surpeuplés. Le problème est complexe : les solutions que nous proposons diviseraient encore plus les joueurs (en leur permettant d'accéder aux serveurs nord-américains) ou les forceraient à utiliser des types de serveurs (JcJ ou JdR, etc.) dont ils ne veulent pas. Actuellement, notre objectif est d'attendre le lancement du mode de jeu gratuit pour étudier les conséquences de l'afflux de nouveaux joueurs sur ces serveurs. Nous laisserons passer un peu de temps et si nous ne constatons pas d'amélioration significative, nous utiliserons la solution qui avantage le plus la communauté océanique.

C'est tout pour le moment. N'hésitez pas à m'envoyer des commentaires et des questions. J'essaierai de répondre aux questions en attente les plus pressantes dans les prochains messages de "Statut du jeu". Un grand merci à tous pour m'avoir donné l'occasion de m'impliquer dans un jeu aussi incroyable que Star Wars: The Old Republic. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour en prendre soin et lui donner le plus bel avenir possible.

Jeff Hickman
Executive Producer