Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

De l'histoire du contrebandier.

Tithenernil's Avatar


Tithenernil
04.02.2013 , 02:06 AM | #1
Bonjour à tous,
après avoir fait, à plus ou moins haut niveau, la plupart des quêtes de classe coté Empire, je comptai passer coté République.
Et je me posai une petite question. Je suis très tenté par la classe de contrebandier mais j'ai peur de ressentir le même soucis qu'avec le chasseur de prime, un éloignement par rapport à la grande histoire. Le chasseur de prime n'ayant aucun lien avec l'Empire, la plupart du temps je me retrouvai à faire les quêtes hors classe sans avoir de réelle motivation.
Le contrebandier ayant cette même distance vis à vis de la République, se retrouve t on aussi avec comme seul motivation le crédit ou peut on faire un vrai "soldat" de la république mais sans le cadre trop rigide de l'armée.
Merci de vos réponses,
que la Force soit avec vous!

Chaotin's Avatar


Chaotin
04.02.2013 , 11:15 AM | #2
Pour l'acte I:

Spoiler


l'acte II:

Spoiler

viandeur's Avatar


viandeur
04.09.2013 , 01:45 AM | #3
personnellement dans le chapitre 1 tu t'ennuie ferme, mais certains moments sont plutôt drôle. toutefois l'acte 2 et 3 sont beaucoup plus intéressants.
mais toujours est-t-il que ta classe reflète ta personnalité: le guerrier sith est à violence ce que la contrebandier est à l'argent : car ton seul et unique objectif, dans toute te quête de classe, sera... de s’en mettre plein les poches! à toi de voir si ça t’intéresse ou pas

Himmersfret's Avatar


Himmersfret
04.12.2013 , 06:44 AM | #4
Tsoin.

Cela me fait penser que le chasseur de primes et le contrebandier devraient former une sorte de ' troisieme faction ' neutre et sans affiliations . La story line je la trouve plutot pas mal meme si elle n'est pas toujours liée au grand conflit galactique .
Etre liberé de certaines obligations , c'est tres bien .
Beaucoup pensent etre plus intelligent que moi....Possible , je dis pas . Mais on refléchit moins bien avec un faisceau de plasma surchauffé entre les deux yeux.