Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

Azmirr Legacy, Episode 2 : L'espoir en héritage.

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Fan Fiction
Azmirr Legacy, Episode 2 : L'espoir en héritage.

Darkalec's Avatar


Darkalec
01.03.2013 , 07:11 AM | #1

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine …



Arsa'lec s’arrêta, il avait tout juste 12 ans, le reste des enfants continua à avancer sur le chemin dallé et un grand Jedi Miraluka les abandonna pour se diriger vers lui.

- Arsa'lec, il ne faut pas traîner ! Gronda-t-il.

L'enfant semblait hésitant, il serra contre lui le sabre-laser de son père comme pour se donner du courage.

- Je veux rester ici, lâcha-t-il enfin. Je ne veux pas partir avec les Jedi.

Younef Azmirr soupira :

- Je te l'ai déjà dit : Je ne peux pas continuer à te former ici, tu as besoin...
- NON ! Le coupa son neveu.

L'adulte s’essaya dans l'herbe et fit signe à l'enfant de le rejoindre. Arsa'lec hésita un instant et vint s'installer prés de son oncle.

- Arsa, tes parents aurez voulu que tu fasse l’expérience de la Force aux cotés de l'Ordre.
- Mais …, tenta l'enfant.
- Pas la peine de protester ! Tu sera formé comme un Jedi, et si tu ne veux ne pas intégrer l'Ordre par la suite, libre à toi. Mais tu dois apprendre à maîtriser la Force !

Arsa'lec tournait et retournait dans ses mains le sabre de son père.

- Tonton ?
- Oui ?
- Si je quitte l’orphelinat, qui va protéger les plus petits ? Si je n'suis pas là Danbor va traumatiser tout les plus jeunes.

Younef éclata de rire, ce rire déchira un peu le cœur de l'enfant car il était semblable à celui de son père.

- Dan est une petite brute, répondit enfin son oncle. Mais il n'a que 6 ans, ça va lui passer... et puis je suis là moi !

L'enfant explosa alors libérant ce qu'il avait vraiment sur le cœur :

- Papa et Maman me manques, je ne veux pas t'abandonner, je ne veux pas te perdre toi aussi !

Le Jedi senti son cœur se serrer.

- Moi aussi Arsa, mais tu ne m'abandonne pas, tu reviendra nous voir, tes frères et moi.

L'enfant soupira et se redressa :

- Allons-y alors... mais j'en ai pas envie...

« Moi non plus ! » pensa l'adulte mais il le garda pour lui, Arsa'lec était tout ce qui lui restait de son frère.

Ils rejoignirent le reste de la petite troupe devant le spatioport et Younef Azmirr se plaça face aux enfants:

- Bon, vous allez rencontrer des Maîtres Jedi, ils sont là pour visiter la Fondation et vous rencontrer. Arsa'lec repartira avec eux pour devenir plus tard chevalier.

Un petit Zabrak d'à peine 6 ans marmonna :

- Pfffff... Moi j'serais un grand Mandalorien plus tard !

Le Jedi s'approcha en souriant de lui et tapota de sa main droite entre les cornes de l'enfant.

- Pour l'instant je te demande d'être sage Dan.

Younef se tourna alors vers son neveu :

- Caches le sabre de ton père dans ton sac, certains Maîtres n’apprécierons pas qu'un enfant porte une telle arme.




Quand la navette Jedi se posa enfin, tout les enfants trépignaient d'impatience.
Pour eux, voir des Jedi en « vrai » était une chose qui leur semblait exceptionnelle. Certes Younef Azmirr était toujours avec eux, mais là c'était différent, c'était des Jedi de Coruscant, des « vrais Jedi » comme disaient certains enfants.

C'est donc sous les regards admiratifs que Maîtres et Jedi débarquèrent.

L'orphelinat de la fondation Azmirr était un endroit splendide totalement tourné vers l'épanouissement des enfants, Maître Kaldec se montra très intéressé et admiratif.
Q'Amir et Tanilia Azmirr avaient voulu que l'orphelinat soit un endroit à la fois beau et pratique, le résultat en était impressionnant. Les salles de cours d'Art furent celle qui plurent le plus aux Jedi.
Il y avait une salle de poterie où certaines œuvres égalaient les poterie traditionnelles Chandriliennes, des salles de dessins avec des portraits transcendants... Il y avait même un théâtre !

Dans les jardins de l'orphelinat, entouré de plantes splendides, Maître Kaldec répondit aux questions des enfants. Le Maître Jedi se surpris à se prendre au jeu et posa lui même de nombreuses questions aux enfants.
Il y avait parmi eux deux jumeaux Chiss, une fille et un garçon qui ne cessaient de s'extasier et de demander des précisions. Quand Maître Kaldec demanda à Younef comment deux Chiss avaient pu se retrouver ici, Il lui répondit en souriant :

- Nous voulons le bien des enfants ici, qu'importe leur race. Tout les orphelins sont les bienvenues !


Cette journée plu beaucoup aux enfants qui se relayèrent par groupes auprès des Jedi, mais surtout elle redonna beaucoup d'espoir aux Jedi, au sujet de l'avenir de la galaxie.
Tout bascula au moment du dîner, à l'issue duquel les Jedi devaient reprendre le chemin des étoiles.



Le cuirassé Impérial « Lame de Ragnos » jailli de l'Hyperespace à proximité de Berchest et lança une centaine de chasseurs Sith sur Calius Saj Leeloo.
Dark Ekarizor se tourna vers le commandant Quilnam :

- Je veux que vous déployiez les troupes au sol au plus vite ! Tuons un maximum de Jedi et rasons ce pitoyable orphelinat !


Maître Kaldec et Younef Azmirr réagirent immédiatement et firent conduire les enfants à l’abri anti-bombardements.
Guidés par l'assistant de Younef, un jeune Nautolan, les enfants traversaient le grand hall quand les troupes Impériales entrèrent dans l'orphelinat.
Une porte éclata à proximité des enfants et un coup de Blaster retenti suivi d'un torrent de flammes.
Le Nautolan s'effondra raide mort, et Arsa'lec, qui se trouvait juste derrière lui, hurla de douleur quand les flammes léchèrent son visage, enflammant le bandeau qui masquait ses orbites vides.
Un Mandalorien revêtu d'une armure bleue faisait face aux enfants.

- Gamins grillés au dîner ! Dit-il en levant une nouvelle fois son bras portant le lance-flamme.

Malgré son casque « tête de seau », tous les enfants avaient perçu le sourire sadique dans la voix du Mandies.
Soudain une chose rouge bondit sur le « bras lance-flamme » et s'y agrippa. Il fallu quelque secondes au Mandalorien pour comprendre qu'il s'agissait d'un enfant, un Zabrak à la peau rouge.
De sa main libre il gifla l'enfant et l'envoya voler contre le mur.
Il braqua à nouveau son lance-flamme et … RIEN !
Le Mandalorien fixa son « boîtier » sans comprendre.

- Et ça se dit Mandalorien ?! Exulta Danbor, la bouche ensanglantée. C'est ça que tu cherche le naze ?

Le Mandies rugit en voyant l'enfant brandir fièrement un composant qu'il avait arraché au lance-flamme.
Au même instant un sabre bleu fendit l'air au dessus des enfants et décapita le Mandalorien, avant de revenir dans la main de son propriétaire, les Maîtres Jedi étaient arrivés juste à temps.
Danbor se précipita sur le cadavre et lui déroba son Blaster sans que personne ne le remarque.

Tous partirent avec les Jedi à la recherche d'un abri. Au détour d'un couloir, Arsa'lec, en queue de file, s’arrêta net. Il venait d'entendre quelque-chose. Une personne venait de dire des mots qui résonnaient dans sa tête : « Oui Seigneur Ekarizor ! ».
Alors que ses amis disparaissaient au bout du couloir Arsa'lec jeta son sac à dos au sol et en sorti le sabre-laser de son père.
Il trouva un Sith dans l'une des salles de conférence, c’était une grande pièce avec des colonnes et des rangées de sièges, le Sith se trouvait à peu près au centre de la salle. Il portait un masque lisse et vierge de motifs, et il faisait un rapport via son Holocom.

- … Bien excellence ! Conclut-il avant de se tourner et de faire face à Arsa'lec.

Surpris le Sith eut un petit hoquet mais réagit au quart de tour en voyant le sabre-laser de l'enfant et activa le sien.

- Si tu le désire tant, je vais te donner une mort de combattant, Gamin !

Le Sith attaqua et d'un simple coup de sabre fit voler l'arme d'Arsa'lec, puis d'un grand coup de pied, il envoya l'enfant valdinguer contre une colonne.

- Espèce de vermine Alien ! Pesta le Sith se préparant à donner le coup de grâce.

Paniqué, l'enfant se recroquevilla sur lui-même et s'isola de la Force devenant véritablement aveugle.
Arsa'lec entendit le sabre fouetter l'air et … rien... rien hormis un étrange bruit électrique et une douce chaleur irradiant son visage.
Il se rouvrit à la Force et perçu le monde autour de lui.
Une Jedi était entrée dans la pièce et avait appelé à elle le sabre qui avait été arraché des mains de l'enfant, avec cette arme elle avait paré l'attaque du Sith à quelques centimètres du visage du jeune Miraluka.
Se sentant observée la Jedi, une jeune Zabrak sourit à Arsa'lec.

- Ne t’inquiète pas, je m'en occupe. Murmura-t-elle.

Sa voix était d'une douceur telle que seul son timbre suffit à calmer l'enfant.
Utilisant la Force, la jeune Jedi repoussa son adversaire à quelques mètres de distance, puis elle chargea mais n'attaqua pas, se contentant d'éviter et de parer les attaques du Sith.
Le combat était semblable à une danse, avec de beaux mouvement graciles elle esquivait la lame rouge et avec des gestes harmonieux elle parait sans peine. Quand les deux sabres se percutaient ils produisaient une étrange symphonie électrique.
Le Sith pestait, rageait et plus le combat avançait, plus ses gestes étaient, certes puissants, mais surtout chaotiques.

Arsa'lec la « voyait » irradiant de lumière, jamais il n'avait perçu un être aussi beau. Elle était belle, douce et gracile, pourtant elle tenait tête à une brute épaisse sans difficulté.
Alors que le Sith jurait, elle, elle murmurait.
Arsa'lec avait entendu parlé de Jedi récitant le code pour se concentrer dans les combats : « Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance … », là ce n'était pas le cas :

- Et les lunes se lèvent sur Ithor _ caressant de leurs lumières blafardes _ la végétation joyeuse de voir la nuit _ …

C'était de la poésie, un poème de Tiethiagg ! Tout était artistique dans cette Jedi …

Les coups du Sith devinrent encore plus désordonnés, il commençait à fatiguer alors que la Jedi semblait exécuter un balais parfait sans suer une goutte.
Il tenta un ultime coup de taille mais elle l'évita avec grâce et fit appel à la Force pour arracher un siège du sol.
Alors que le Sith était déséquilibré par sa frappe ratée, le siège le frappa au visage, son casque se décrocha et roula au sol.
C’était un Humain aux traits tirés et aux rides précoces. Ses yeux étaient encore plus rouge que la lame de son sabre.
Il hurla et désespéré se rua vers l'enfant dans le but de ne pas être totalement vaincu.
La Jedi ne se laissa pas surprendre, elle appela la Force pour arracher un morceau de colonne.
Le bloc de ferrobêton frappa le Sith à l’arrière du crâne et le bruit de craquement qui retenti fut révélateur du destin funeste de l'Humain.

Le combat fini, la jeune Jedi désactiva le sabre et en tendit la poignée au jeune garçon :

- C'est un très beau sabre que tu as là. Lui dit-elle de sa voix toujours aussi douce.

Arsa'lec prit l'arme de son père.

- Merci, Maître …

Il fut interrompu par un éclat de rire cristallin. La Zabrak riait tant, qu'elle se mit à pleurer.
Arsa'lec se retrouva totalement désarmé et perdu. Elle essuya ses larmes et respira profondément avant de prendre la parole :

- Ai-je l'air si vieille ?

L'enfant ne sut quoi répondre, il hésita une poignée de secondes et tenta :

- Je suis désolé Maître, mais je ne comprends pas.

La Jedi réprima un nouvel éclat de rire et s'inclina en joignant les mains.

- Je me présente, dit-elle. Senalina Sunlight, simple Padawan.

Arsa'lec était bouche bée, une Padawan était capable de « ça » ?!
La jeune Zabrak venait de lui apporter une certitude : s'il voulait défendre ceux qu'il aime, il lui fallait devenir Jedi.
Il gratifia Senalina d'un grand sourire qu'elle lui rendit.

- En plus, ajouta-t-elle. Je suis l'une des plus jeunes Padawan de l'Ordre ! Tu viens de me donner un coup de vieux...


Là c'est ensemble qu'ils rirent.


Alors qu'un vaisseau de commandement tactique escorté de 6 Croiseurs de classe Hammerhead jaillissaient de l'Hyperespace pour défendre Berchest de l'assaut Impérial, le « Lame de Ragnos » lui y entrait direction Dromund Kaas avec à son bord un seigneur Sith satisfait de sa mission de harcèlement.

... à suivre ...
http://nexusintrepides.empireogame.com/
(█//////██o█Ξ█|/██████████████████████████)

Darkalec's Avatar


Darkalec
01.03.2013 , 07:12 AM | #2

Traduction:

En-tête:

HoloReport

Titre (en rose):

Scandaleuse attaque d'un Paradis!

Corps de l'article:

Hier, c'est à dire le Zhelldi 9 Telona, Un cuirassé Impérial, sous le commandement de Dark Ekarizor, a mené une attaque surprise sur Calius Saj Leeloo, la capitale du monde neutre de Berchest.
Les cibles de cette attaque furent principalement le palais gouvernemental, la zone d'accueil des touristes et surtout la Fondation Azmirr.

Actuellement 123 enfants sont portés disparus et nous déplorons le décès du responsable de la fondation, le Jedi Younef Azmirr.
Au moment de l'attaque, une délégation de Jedi se trouvait sur Berchest pour, justement, visiter l'orphelina de la Fondation Azmirr.
Grâce au sacrifice de Maître Kaldec, de nombreux enfants ont pu être sauvés dont l'héritier de la Fondation, Arsa'lec Azmirr.

Dans un communiqué transmit au Sénat Galactique, Dark Marr, responsable des armées Impériales, à déploré cet assaut en précisant que le Seigneur Ekarizor avait agit de son propre chef et qu'il sera puni pour avoir attaqué un monde neutre dans ce conflit.
Néanmoins, Dark Marr précise que la présence d'un grand nombre de Jedi sur Berchestétait une atteinte à la neutralité de la planéte.

Ce message est loin de rassurer les autorités Berchestienne qui viennent il y a tout juste quelques minutes de demander à être placé sous protectorat Républicain.
Le Sénat viens de se réunir en cession extraordinaire pour étudier la demande.

Pour suivre les débats en direct >>>

<<< Retour accueil.
http://nexusintrepides.empireogame.com/
(█//////██o█Ξ█|/██████████████████████████)

Darkalec's Avatar


Darkalec
01.03.2013 , 07:12 AM | #3

Traduction:

En-tête (en Prophétique puis en Basic):

... communiqué interne des services de la défense Impériale ...

En noir (en Prophétique puis en Basic):

Ce message sera communiqué en langue Sith et en langue esclave.


Corps du message (a gauche en Prophétique et à droite en Basic):

Priorité: Normale.
Niveau de sécurité: Faible.
Communication: Interne.

Par ce communiqué, moi, Seigneur Dark Marr, membre du Conseil Noir et Chef des armées Impériales, je tiens à féliciter le Seigneur Dark Ekarizor et l'équipage du "lame de Ragnos" pour le coup d'éclat de Berchest.
En effet de nombreux Jedi sont tombés durant cet assaut, dont le perfide Kaldec et l'hypocrite Younef Azmirr.
Grâce à cette attaque, la République, mais aussi les mondes neutres tremblent devant la puissance de l'Empereur.
Au nom du Conseil Noir, je remet donc, au seigneur Dark Ekarizor, la médaille de la gloire impériale, l'une des plus hautes distinctions de notre armée, et je promeus, son bras droit dans cette mission, le Commandant Quilnam au grade d'Amiral.

Au nom de l'Empereur, Gloire à l'Empire.

Dark Marr.
http://nexusintrepides.empireogame.com/
(█//////██o█Ξ█|/██████████████████████████)

Darkalec's Avatar


Darkalec
01.03.2013 , 07:13 AM | #4
Autour de l'histoire:

Cette petite aventure se déroule en - 3 663 soit 10 années avant le traité de Coruscant.
La Grande Guerre Galactique elle durent déjà depuis 18 ans.
Deux ans plus tôt Arsa'lec perdait ses parents.

Personnages:

Younef Azmirr - Miraluka, oncle d'Arsa'lec, il est le tuteur de l'enfant et le responsable de la Fondation Azmirr.

Arsa'lec Azmirr - Miraluka, neveu de Younef.

Danbor - Zabrak, jeune orphelin de la Fondation.

Maître Kaldec - Humain, maître Jedi.

Dark Ekarizor - Humain, un mystérieux seigneur Sith.

Senalina Sunlight - Zabrak, Padawan Jedi, elle n'a que 14 ans.


Vaisseau:

Lame de Ragnos - Cuirassé Impérial du Commandant Quilnam, placé sous l'autorité du Seigneur Dark Ekarizor.
http://nexusintrepides.empireogame.com/
(█//////██o█Ξ█|/██████████████████████████)