Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

[BG]Héritage, le nouvel ordre revanchiste.

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Fan Fiction
[BG]Héritage, le nouvel ordre revanchiste.

Aldar's Avatar


Aldar
03.28.2012 , 07:56 AM | #1


Cette histoire raconte le passé de la guilde Héritage, et l'orientation de son RP dans le present, elle met en scène des personnages fictifs non officiels, nous avons essayé de nous raccorder au scénario officiel sans le contredire, bonne lecture.


Prélude: Les origines

En des temps reculés, la galaxie fut le théâtre d'un conflit de très grande envergure qui ébranla l'équilibre même de la République.
Les mandaloriens prirent d'assaut les régions de la Bordure extérieure et la République dut reculer, incapable de résister à leurs attaques dévastatrices.
Alors que tout le monde attendait le soutien des Jedi, le haut conseil prit la décision de ne pas intervenir pour contrer les mandaloriens.
Beaucoup de Jedi respectèrent les décisions du conseil, mais l'un d'entre-eux, Revan, décida de prendre les armes malgré leur avertissement.
Il fut le premier des "croisés Jedi" et fut surnommé le Revanchiste. Rapidement, un groupe de Jedi se joignit à lui pour affronter les mandaloriens que rien ne semblait pouvoir arrêter.
Les revanchistes firent alors pencher la balance en faveur de la République, et, après de longs mois de guerre, les mandaloriens furent repoussés.
Revan, ayant vaincu Malak, décida de partir dans les régions inconnues afin de déterminer les causes de l'origine des guerres mandaloriennes.
Aujourd'hui, quelques centaines d'années plus tard, le souvenir de Revan et des héros qui l'ont suivi est toujours présent.
Les revanchistes ont marqué les esprits et ont inspiré de nombreux héros. C'est ainsi qu'ils perdurent encore aujourd'hui, réunis en une petite assemblée alliée au conseil, regroupant Jedi, soldats, défenseurs de la République, ainsi que quelques descendants directs de ces premiers croisés Jedi.
Nous incarnons l'héritage de ces héros, et c'est en ce nom, Héritage, que nous nous battons pour leurs convictions, devenues nôtres.
Voici notre histoire...


Chapitre 1: Le Jugement de Naaly Vabrass

A la fin des guerres mandaloriennes, les revanchistes furent jugés pour avoir suivi Revan et mis en péril l'intégrité de l'ordre. La plus célèbre d'entre-eux fut sans nul doute l'exilée, nommée ainsi après son jugement, alors que le conseil Jedi lui avait ôté toute capacité à maitriser la force.

De nombreux Jedi furent ainsi jugés et exclus de l'ordre. Parmi eux figurait maîtresse Naaly Vabrass, qui se retira sur Ryloth, sa planète natale, avant de revenir sur Coruscant pour prendre la tête d'un contingent de volontaires afin de secourir les populations autochtones de cette attaque par l'empire sith.
 Lors de son jugement, Naaly ne fut pas exilée par le conseil et garda la totalité de sa maîtrise de la Force. Douée d'une grande sagesse, elle préféra s'exiler elle-même sur sa planète natale afin d’y mener une existence paisible, ce que le conseil approuva. Toutefois, Naaly refusa de planter son sabre laser dans la pierre des conjurés et de l'abandonner.
Il s'ensuivit une montée en tension dans la salle du conseil qui faillit déclencher un affrontement entre Naaly et maître Lamar Vrook, mais l'affrontement tourna court quand Naaly se mit en garde pour faire face à Vrook. Ce dernier se résigna finalement à ne pas attaquer Naaly, qui quitta la salle en prononçant une phrase devenue célèbre "Ce conseil a perdu la confiance de ses disciples, et ne la retrouvera certainement pas en reniant ses propres codes en ces lieux. Maître Vrook, allez-y, mettez-moi à mort, cela ne fera que conforter la position des revanchistes".


Le doute s'installa par la suite au sein du conseil qui discuta pendant des années de ce qui s’était passé ce jour-là.
Etait-il possible que le code des Jedi puisse être enfreint à juste titre ?


Chapitre 2: La période de la grande peine

.

Après leur jugement, beaucoup de revanchistes disparurent et sombrèrent dans l'oubli. Malgré tout, quelques-uns firent parler d'eux et devinrent des personnages célèbres; certains en œuvrant pour la république, d'autres en aidant des populations isolées à se remettre du conflit avec les mandaloriens, qui à leur tour ripostèrent.
Des soldats d'élite mandaloriens partirent alors en chasse, avec pour proie les revanchistes responsables de leurs pertes. Bien qu'ils n'arrivèrent jamais à tous les terrasser, beaucoup d'entre eux furent retrouvés et tombèrent dans les embuscades mandaloriennes.
Parmi les Jedi, la mort des revanchistes eut un effet désastreux, notamment pour Alassy Notha, apprenti de Naaly Vabrass, qui ne voulait pas voir son ancienne maîtresse victime de ce sombre destin.
 Alassy décida de retrouver sa maîtresse, et se rendit sur Ryloth afin de la sauver. A son arrivée sur la planète, le jeune Jedi fut dénoncé par la population locale, et prit en otage par le groupe de mercenaires mandaloriens qui le capturèrent. Sa trace fut perdue...

Sur Coruscant, la perte d'Alassy continua de perturber les Jedi, qui en furent durablement troublés. Le conseil, quant à lui, considéra que ce qui arrivait aujourd'hui aux revanchistes était précisément l'une des raisons pour lesquelles il avait refusé d'engager l'ordre dans ce conflit.
Un monument à la mémoire des héros de la République fut érigé en l'honneur des revanchistes, érigé aux portes du sénat galactique.

"Vous n'avez pas succombé au poids de la haine, Héros. Vous perdre a provoqué une grande peine, la république est désormais votre éternelle débitrice."




Chapitre 3: La guerre de la main noire.


Plusieurs décennies après la fin de la période de la grande peine, plus personne n'avait entendu parler des revanchistes. Les archives Jedi n'en faisaient que très prudemment mention, la plupart des données à leur sujet étaient sauvegardées dans la salle des holocrons, seulement accessible par les membres du conseil.

Pourtant, de nombreux rapports confirmèrent que la chasse des mandaloriens continuait. La République organisa alors de nombreuses missions de sauvetage afin d’essayer de protéger ce qu'il restait des héros qui lui avaient permis de survivre, mais sans succès.
La République finit par abandonner les sauvetages, jusqu’à ce qu'un message de détresse provenant de Ryloth provoque un nouvel émoi. Selon ce message, les mandaloriens étaient de retour... La République dépêcha le peu de forces qui lui restaient pour essayer de repousser l'envahisseur, qui se révéla être une toute autre menace; il s'agissait bien de mandaloriens, mais ces derniers arboraient une étrange bannière : une main noire.
Personne ne savait réellement de quelle menace il s'agissait, jusqu’à ce que leur chef se dévoile au grand jour : Alassy Notha, répondant à présent au nom de Dark Vandra, avait pris la tête d'un groupe de mandaloriens, et venait d’envahir Ryloth dans l'espoir de trouver et tuer son ancien maître, Naaly Vabrass.


Une bataille sanglante eut lieu entre les forces de la main noire et de la République, qui plièrent rapidement sous les coups de Dark Vandra, jusqu’à ce que Naaly Vabrass se décide à agir.

Plein de haine envers son ancien maître, Vandra se rua sur Naaly Vabrass et fut confronté à un facteur qu'il avait lourdement sous-estimé : son ancien maître n'avait en rien oublié les voies de la Force... 

Malgré sa puissance impressionnante, Vandra fut vaincu dans un duel d'une rare intensité.
Maîtresse Vabrass, submergée par la tristesse et la douleur de cette mort nécessaire, se rua sur les guerriers mandaloriens, les exécutant tous sans exception. La main noire était vaincue.
Naaly éprouva beaucoup de difficulté à se maîtriser, elle savait déjà qu'elle ne se pardonnerait jamais la mise à mort de son apprenti. C’est pourquoi, dans un moment de détresse, elle demanda à ses amis de la placer en congélation carbonique, afin que le temps atténue ses souvenirs et sa douleur.


Nous savons donc aujourd'hui qu’Alassy Notha n'avait pas été tué par les mandaloriens; après sa capture sur Ryloth, il fut conduit devant l'empereur sith et succomba au côté obscur. Peu de temps après cet épisode, deux autres Jedi célèbres connurent le même sort.




Chapitre 4: La guerre civile des Jedi, la déchirure revanchiste.



La République connut un répit de très courte durée, et un choc d’autant plus grand, lorsque Revan, le grand Héros des guerres mandaloriennes, réapparut aux côtés de son apprenti, Alek Squinquargesimus. 

Mais Revan n'était décidément plus le Jedi que la République avait connu... il répondait à présent au nom de "Dark" Revan, et son apprenti à celui de Dark Malak...
La République fut prise au dépourvu lorsque Revan l'attaqua au commande d’une armada de vaisseaux, de nombreux Jedi Noirs à son service. Cette guerre fut un épisode des plus sombres pour les revanchistes, spécialement lorsque Saul Karat, grand amiral de la République et héros des guerres mandaloriennes, se retourna contre nous au nom de son nouveau maître...Revan.

Comment aurions-nous pu soupçonner un seul instant que le personnage qui avait inspiré les idéaux des revanchistes avait basculé au point d'aller détruire ce pourquoi il s'était battu...

La république prit la trahison de Karath très au sérieux, et le monument à la gloire des revanchistes construit aux portes de sénat fut détruit.
Pourtant, l'un deux, Asano Milowi, survivant de la traque mandalorienne, surprit tout le monde en se présentant devant le conseil Jedi afin de prouver au monde que les convictions de Revan n'avaient pas sombré avec lui. Il proposa une mission audacieuse : capturer le nouveau seigneur noir, mais le conseil ne témoigna d’aucune confiance envers Asano, et sa proposition fut rejetée, Asano expulsé.

Pourtant, quelques années plus tard, la nouvelle de la destruction du vaisseau de Revan fit le tour de la galaxie... jusqu'à ce que Revan réapparaisse, et annonce la mort de Dark Malak et la destruction de la forge stellaire.
La rédemption de Revan fut un grand soulagement pour la République, et les derniers revanchistes, restés fidèles a la République, n'eurent plus à se cacher.




Chapitre 5: La face cachée de l'ordre Jedi


Aprés la rédemption de Revan, le conseil changea totalement de position à l'égard des revanchistes. Ainsi Asano Milowi fut-il entendu par le conseil, qui finit par approuver leurs idéaux et leur permit de réintégrer l'ordre Jedi.

Asano redevint un Jedi respecté, et commença à enseigner les extrémités auxquelles Revan avait dû recourir afin d'assurer la paix au sein de la République. L’accès à la salle des holocrons fut enfin autorisé, et les padawans d'Asano consultèrent les sources de l'histoire revanchiste. Cet enseignement fut contrôlé avec la plus grande prudence par Asano et les apprentis qui lui succédèrent.
Quant au conseil, il dut accepter le fait que certains Jedi doutaient désormais de ses décisions...
Asano et ses padawans devinrent les premiers représentants d'un nouvel archétype Jedi, dévoué à la république, allié à l'ordre, mais plus autonome, et peut être aussi plus efficace. Les revanchistes n'étaient pas des pacificateurs attentistes, mais des combattants fermement déterminés à faire respecter la paix...




Chapitre 6: Le purge Jedi et la fin des revanchistes.



Après la guerre civile, nombres de croisés Jedi prirent part à des missions ordonnées par le conseil, et continuèrent à enseigner à leurs apprentis les valeurs revanchistes. 

Mais les Jedi firent bientôt face à un danger important auquel ils n'étaient pas préparés.

A la tête des vestiges de l'empire sith de Revan et de certaines légions de l'empire sith, le triumvirat dirigé par Dark Nihilus fit son apparition dans le but de détruire l'ordre.
Lorsque le conclave Jedi se réunit sur Katarr, Nihilus, en orbite à bord du ravageur, l'attaqua soudainement. Le bombardement orbital du ravageur, vaisseau fantôme déjà présent lors de la bataille de Malachor IV, rendit la planete Katarr totalement invivable, et le conclave fut décimé...
Les Miralukas perdirent leur plus précieuse colonie, et un nombre significatif de leurs compatriotes.
 Ce fut le début de la purge...
Dark Sion et Dark Traya, les deux autres seigneurs noirs du triumvirat, partirent en chasse des Jedi, et Dark Sion finit par retrouver Asano Milowi sur Onderon.

Asano utilisait Onderon comme retraite et comme lieu d’enseignement pour ses padawans. Il s'agissait donc d'une cible de choix pour Sion, qui n'hésita pas une seule seconde à attaquer le revanchiste entouré de ses apprentis.
Malgré ses nombreuses blessures, Sion semblait infatigable et, dans une rage sanglante, finit par tuer un à un les apprentis d'Asano, utilisant leur force vitale pour masquer la douleur des impacts laser, tout en se soignant... Asano ne pouvait rien faire pour espérer vaincre le seigneur noir et finit par succomber. 


Le triumvirat sith avait atteint son objectif.
Dark Traya tua les membres restants du conseil sur Dantooïne, et l'ordre fut réduit à une poignée de Jedi, quand l’impossible arriva...
L'exilée, la plus célèbre des Revanchistes, mit à mort le triumvirat et rassembla ce qu'il restait de l'ordre Jedi qui, sûrement, commença à se reconstruire. Mais l'exilée disparut ensuite à nouveau dans les régions inconnues et ce fut la fin des revanchistes, les héros des guerres mandaloriennes ayant tous disparu. Du moins, c’est ce que nous pensions... 




Chapitre 7: La fragmentation



Après la purge et la mort du dernier revanchiste, les Jedi durent encore puiser en eux le courage de se relever afin de faire face à une nouvelle période noire de leur histoire. 

De nombreux Jedi n'ayant pas résisté au choc émotionnel provoqué par la grande purge sombrèrent dans la folie ou succombèrent au côté obscur. L'ordre ainsi affaibli, les Jedi survivants ne purent tolérer le risque d’affronter à nouveau un ennemi aussi dangereux.
Alors, ces survivants firent appel à de nombreux prestataires, contrebandiers, soldats d'élites et mercenaires, afin de trouver et capturer les Jedi noirs.
Parmi eux figurait un contrebandier répondant au nom d’"Apo", qui se démarquait par sa faculté à maîtriser les Jedi déchus, les livrant ensuite à ses commanditaires.
 Grâce à lui plus qu'aux autres, la fragmentation de l'ordre fût stoppée, mais il dut pour cela commette un grand sacrifice.


"Apo" retrouva la trace d'un Jedi déchu sur Yavin IV.
En raison de la concentration très obscure des lieux, il ne partit pas le capturer seul, un Jedi du nom de Balthar Nelokla décida de l'accompagner.


Arrivés sur Yavin IV, le duo explora les temples massassis et trouva le Jedi déchu, mais la vie semblait déjà lui avoir été enlevé.
 Malgré les avertissements d'Apo, Batlhar décida de découvrir l'origine de la mort du Jedi noir et s’enfonça plus profondément dans le temple.
Fatale erreur...
Sans prévenir, Baltar se retourna violemment contre Apo et s'écroula à ses pieds, terrassé par une douleur fulgurante. Balthar, s'aggripant avec force à Apo, tétanisé, le supplia de l'achever... ce qu'Apo refusa obstinément de faire, jusqu’à ce qu’il comprenne qu'il s'agissait là d'un esprit beaucoup plus sombre et puissant qui avait pris possession du corps de son compagnon.
Apo dut se résigner à abréger les souffrances du Jedi, en l'empalant avec son propre sabre laser.
La mort de Balthar libéra les forces obscures du temple, qui se déchaînèrent sur Apo. Perdant peu à peu conscience dans cette lutte inégale, il entendit soudain une voix inconnue lui murmurer quelques mots, juste avant de sombrer au cœur des ténèbres : "Ton destin est différent de celui-ci, tu dois vivre, tu dois ramener l'héritier..."



Chapitre 8: L'héritière



Des centaines d'année après les événements de la fragmentation, l'ordre Jedi réussit à se reconstruire et devint à nouveau le principal rempart contre la corruption du côté obscur.

A bord de la station spatiale orbitant autour de Korriban, le grand maître Satele Shan se tenait devant la dépouille d'Apo, mort depuis plusieurs siècles.


Satele Shan fit appel à la force pour tenter d'en apprendre plus sur ce que le chasseur de prime avait perçu lors des derniers instants de son existence. L’utilisation intense de la Force permit à Satele de déclencher un évènement inattendu, l'esprit d'Asano Milowi apparut et dévoila à Satele shan l’existence d'un maître Jedi nommée "l'héritière".
S’il n’avait pas été tué, Apo’ aurait dû se rendre sur Nar Shadaa et libérer l'héritière, prisonnière des Hutts.

La voix qu'Apo avait entendue sur Yavin IV était donc celle du revanchiste Asano Milowi.

Alors que les dernières paroles d’Asano emplissaient encore l’espace tandis que s’estompait déjà sa présence, Apo ouvrit soudain les yeux et se redressa d’un bloc, libéré du cauchemar de cette captivité ayant duré plusieurs centaines d'années. Le chasseur de prime n'avait jamais vraiment péri, il était devenu l'hôte d'un mal qu'il avait eu la force d’affronter pendant plusieurs siècles.


Désormais libéré de l'emprise de Yavin IV, Apo resta désorienté quelques mois, avant de rassembler en lui la force de partir en quête de ce destin qui l’obsédait tant.
Prenant la route de Naar Shaada,
 Apo rencontra nombre de seigneurs du crime hutts, jusqu'à atteindre enfin son but, localiser la maîtresse Jedi, enfermée en congélation carbonique depuis des temps immémoriaux, exhibée en guise de trophée au centre de la salle du trône d’un « seigneur » hutt local.


A la nouvelle de cette découverte, la République proposa immédiatement au hutt une transaction financière favorisant le rapatriement rapide du corps de la Maitresse Jedi.
Escorté jusqu'au temple Jedi de Coruscant, son corps fut réanimé.

La Jedi avait oublié jusqu’à son propre nom, mais Satele Shan consulta les archives et l’invita à pénétrer à ses côtés au sein de la salle des holocrons. Alors qu'elles en franchissaient le seuil, l'un d'eux s'illumina soudain d'une lumière resplendissante et révèla a Satele Shan l'identité de cette Jedi inconnue.

 Maître Shan se tourna alors vers la Jedi, s'inclinant noblement:

 "Vous êtes maître Naaly vabrass, grand maître de l'ordre, héros de la République, héritière des revanchistes."


Les Jedi pouvaient désormais compter sur un atout inespéré, et la République toute entière acclama le retour des revanchistes.

Apo le contrebandier devint un héros et reçut les honneurs de la République. Il décida d’abandonner son statut d’ « indépendant » afin de s'allier à l'héritière, qui avait encore tout à redécouvrir au sujet de son passé.




Chapitre 9: Le sac de Coruscant et la découverte de l'antagoniste

Plusieurs années après son retour, Naaly Vabrass embrassa pleinement son destin, portant en elle toutes les convictions des croisés Jedi, incarnant l'archétype revanchiste et devenant leur héritière. 

La formation des padawans reprit et l'héritière réforma complètement l’enseignement afin que renaissent de véritables Jedi revanchistes, à l'image de ceux qui avaient sauvé la République des centaines d'années plus tôt.
 La République put à nouveau compter sur l'ordre Jedi.
Quelles que soient les circonstances, les Jedi répondraient présents, mais le doute envers le conseil était désormais ancré au sénat, et le groupe des revanchistes, qui avait adopté le nom d'Héritage, était donc plus souvent sollicité.


Le retour de l'empire sith et le doute grandissant au sénat créèrent une véritable tension entre les Jedi et la République, jusqu'au sac de Coruscant...

L'attaque de Dark Malgus et de l'empire sith n'avait été relayée par aucun avant-poste et surprit par sa puissance dévastatrice. De nombreux Jedi, et parmi eux des membres de l’Héritage, furent tués dans la destruction du temple. Pourtant, cette attaque vit se manifester la volonté de la Force; l'héritière fut interrompue en pleine méditation lorsque Asano Milowi apparut devant Naaly, lui annonçant la présence sur Coruscant de l'antagoniste, le second héritier revanchiste.

 Selon Asano Milowi, les revanchistes ne pourraient assurer leur équilibre que par la présence conjointe de l'héritière, clairvoyante et sage, incarnant la voix de la raison, et de l'antagoniste, le second héritier, aussi impulsif qu’agressif.

Sans la présence de ces deux forces fondamentalement complémentaires, l'Héritage finirait par s'autodétruire.


Face à cette nouvelle révélation, Naaly décida de retrouver l'héritier, et consulta les archives Jedi afin de l’y aider, ce qui la mena à une découverte surprenante. L’héritier semblait n’être encore qu’un enfant, adopté par une famille de Coruscant.
Naaly, accompagnée d'un petit groupe de l'Héritage, partit immédiatement à sa recherche. Survolant Coruscant bombardée, ils déterminèrent la localisation présumée de la famille, avant d’atterrir enfin au centre d’une gigantesque place désolée qui menaçait de s'écrouler à tout moment.
 Les recherches dans le quartier durèrent plusieurs jours, et, grâce à la Force, Naaly pressentit qu’ils se rapprochaient de l'héritier.
Mais ce ne fut que lorsqu'un gigantesque immeuble s'écroula soudain et que les Jedi tous ensemble utilisèrent la Force pour en arrêter la chute, qu'un jeune adolescent nommé Aldar Dunorin sortit de son refuge. Naaly fut étonnée de ressentir à quel point la force était puissante chez le jeune garçon.
L'Héritage venait de retrouver son meneur, l’héritier de la fougue et du courage de Revan.
Mais encore fallait-il que le jeune Aldar s’accomplisse, soit formé selon les voies de la Force et intègre l’enseignement revanchiste...




Chapitre 10: L'Héritage



L'Héritage fut officiellement créé lorsque l'héritière et l'héritier, appelés aussi les antagonistes, atteignirent la même puissance, avant de réussir à stabiliser progressivement ce nouvel équilibre.
Asano Milowi fit don de l'Héritage aux antagonistes qui devinrent des Jedi avisés.

 Ils prêtèrent serment de protéger la République et les valeurs revanchistes.

Toutefois, Aldar reçut encore un autre présent d'Asano : emporté par celui-ci dans une vison de Force, Aldar découvrit qu'il était en fait son descendant direct, son nom véritable étant depuis Milowi.

La dernière apparition d'Asano annonça donc un second représentant de la lignée revanchiste et, après cette révélation, Aldar et Asano fusionnèrent leur esprit au sein de la Force, Aldar Milowi héritant par là même d'une grande sagesse.

Tython, planète d’exil de la plupart des Jedi après le sac de Coruscant, fut le théâtre d'une manifestation colossale de la Force qui illumina son ciel 3 jours durant.
 A présent, il était temps de renforcer les rangs de l'Héritage...


Chapitre 11: Le gardien revanchiste


Aldar Milowi, l'héritier, était devenu un Jedi puissant et respecté. Sa voix, ainsi que celle de l'héritière, résonnaient souvent au cœur de l’antichambre du conseil.


A la demande spéciale d'Aldar, le conseil Jedi ouvrit les archives et l'héritier effaça toute trace des informations relatives aux revanchistes; en effet, beaucoup de données avaient été détruites lors du sac de Coruscant, et l'histoire des revanchistes ne devait en aucun cas n’être que partiellement lue.
Seule une lecture approfondie et complète permettait d’en intégrer authentiquement le contenu.

Aldar devint donc provisoirement le Gardien revanchiste, mais décida que ce rôle ne serait plus tenu, par la suite, ni par l'héritier, ni par l'héritière, tous deux exerçant déjà des responsabilités exigeantes.

 Aldar assuma donc malgré tout cette nouvelle charge et partit sur les traces des revanchistes originels.
Afin de reconstituer l'histoire de l'Héritage, il visita de nombreuses planètes, faisant halte dans des lieux aux coordonnées étranges, référencées seulement sur d’anciennes cartes stellaires rakata, qui avaient conduit Revan à découvrir la forge stellaire.
Ces lieux furent répertoriés et conservés par Aldar dans le plus grand secret.

C’est précisément en visitant un de ces lieux tenus secrets qu'Aldar devint le protagoniste d'un évènement inattendu. Alors même qu’il scellait la carte stellaire de Tatooine, il ressentit une perturbation très étrange au sein de la Force, quelque chose de maléfique était à l'œuvre non loin de l'héritier, et pourtant cette force semblait se combattre elle-même...
L'héritier s'abandonna alors totalement à la Force, la laissant le guider vers cette menace potentielle. Alors qu’il marchait silencieusement, presque inconscient de son environnement, dans le désert aride de la mer des dunes, il sentit, avant même qu’il ne put le distinguer, la proximité d'un village tusken.
Aldar s’y avança sans qu'aucun homme des sables ne l'attaque, c’était comme si les tuskens s’attendaient à sa visite...
Aldar fut conduit au sein des couloirs d'un grand palais d’architecture typiquement tusken, mais plus il progressait dans ces couloirs obscurs, plus la présence de cette perturbation se faisait fortement ressentir. C’est ainsi que l'héritier atteignit la salle du trône. Un seigneur noir des sith, très jeune, était assis sur le trône. Devant lui se tenait une femme humaine, les mains nouées dans le dos, à genoux. Constatant la présence du Jedi, le sith se leva, activa son sabre laser et, sans l’ombre d’une hésitation, exécuta l’humaine d’un geste brutal. Un ricanement sinistre vint s’ajouter au grésillement du sabre-laser.

Le seigneur noir releva les yeux en direction de l'héritier et Aldar comprit instinctivement qu'il ne s'agissait pas d’un sith, mais d'un des Jedi perdus lors de la période de la fragmentation. Yang était son nom... et il était hors de question pour Aldar de le mettre à mort.

Malgré ses tentatives pour ramener le Jedi Noir à la raison, Yang engagea le duel contre l'héritier et fit preuve d'une très grande adresse dans le maniement de son sabre-laser. Mais en se concentrant sur son adversaire, le Jedi noir perdit son emprise sur les hommes des sables, qui se retournèrent presque immédiatement contre lui.
Alors que le Jedi noir, obligé de combattre sur tous les fronts, allait probablement succomber sous les assauts conjugués des hommes des sables et de l’héritier, Aldar s'interposa, rassembla en lui la Force et canalisa la rage des hommes des sables, qui, d’abord lentement et avec une certaine hésitation, finirent par déposer un à un leurs armes. Yang profita de la situation pour prendre l'ascendant sur l'héritier, et le frappa violemment dans le dos, terminant son attaque acrobatique d'un grand coup de pied au visage.


L'héritier à terre, Yang réactiva son sabre-laser et voulut achever son adversaire d'un geste ample, mais une force insurmontable l’en empêcha, bloquant son bras en plein mouvement, alors que l’héritier parvenait à renverser progressivement l’équilibre des forces, grâce à son expérience du combat et son assise intérieure. Yang comprit qu'il n'arriverait pas à vaincre un tel adversaire, et le doute s'installa en lui. Selon Aldar, c’est à partir de ce moment que le Jedi noir, en conflit avec lui-même, put être ramené vers la Lumière, et l’héritier, s’asseyant à même le sol poussiéreux de la salle du trône, prit le temps de lui raconter l'histoire de la rédemption de Revan. Après un temps de silence, il put constater l’impact émotionnel que le récit avait produit sur Yang, lorsqu’il se mit à genoux devant Aldar, toute fausse fierté oubliée, en lui demandant son aide afin d’atteindre lui aussi cette paix intérieure. Aldar emmena Yang sur Tython et lui enseigna la rédemption de Revan; Yang demanda alors à l'héritier de le prendre comme apprenti, ce qu’Aldar accepta avec joie. Yang fut le premier Jedi à recevoir l'enseignement de l'héritier, devenant le nouveau Gardien revanchiste, responsable du savoir d'Héritage.




Chapitre 12: Héritage, le nouvel ordre revanchiste.



Quelques années après l’apparition des antagonistes, Héritage devint une alliée précieuse pour la République, de même que pour les Jedi. Beaucoup de héros rejoignirent les rangs de ce conclave dont la renommée avait traversé la galaxie, l'empereur sith lui-même étant désormais conscient de leur existence.

 Naaly Vabrass, l'héritière, finit par se remémorer peu à peu son passé et apprit d'Aldar tout ce qu'elle avait accompli pour, et au nom de la République. Une cérémonie en la mémoire des victimes de la guerre de la main noire fut organisée sur Tython. Aujourd’hui, il arrive que Naaly, se rende encore sur la tombe de son ancien apprenti, Alassy Notha. Nous ignorons ce qu’il adviendra lorsque l'héritière retrouvera son ancien apprenti au sein de la Force, mais, dernièrement, nous avons appris qu’elle avait finalement accepté de planter son sabre laser dans la pierre des conjurés, comme l'on fait tous les revanchistes avant elle.
 Pour affronter l'empire sith, l'héritière brandit à présent le sabre laser de son apprenti, aux côtés de l'héritier, d'ApO le contrebandier, de Yang, et de nombreux autres héros.
Héritage a déjà remporté de nombreuses batailles contre l'empire sith, et des batailles, il en reste malheureusement de très nombreuses à venir.
Mais ici, tous ensemble, nous sommes prêts à y faire face. L’êtes-vous ?


La suite dans Star Wars, The Old Republic.

------------------------------------------------

Pour continuer
Découvrez "A l'ombre du sénat", le prochain livre interactif qui racontera les aventures en jeu d'héritage.(Prochainement)
Découvrez l'histoire de la "Division THX", la section oubliée de la république, qui prêta serment a l'héritage. (Prochainement)

Héritage:
Site Web - Forum
.:[Héritage. Battle Meditation. République.]:.
Presentation - Site - Histoire
Débat sur l'utilisation des phases d'histoire pour le RP, soutenez l'idée ! (voir le post)