Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

L’ascension d’un Sith au sang pur

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Fan Fiction
L’ascension d’un Sith au sang pur

Jalya's Avatar


Jalya
07.17.2012 , 01:50 PM | #21
Partie 6 :


L’entrée du tombeau

Eidorie progressait vers l’entrée du tombeau, creusé dans la montagne. Situé dans un renfoncement, elle était dissimulée à la plupart des curieux qui passaient dans cette partie reculée de la Vallée des Seigneurs Noirs.

La Sith passa sous la voute. Des échafaudages consolidaient les structures existantes altérées par le temps, témoignages des travaux entrepris par Dark Neimar. Plus la Sith progressait dans les couloirs du tombeau plus elle reculait dans le temps, s’enfonçant au cœur de la montagne vers des parties toujours plus anciennes.

Après plusieurs minutes de progressions, le tombeau s’assombrit. Cette zone était trop profondément située pour être éclairée par les puits de lumières percés dans les plafonds du tombeau jusqu’au flanc de la montagne. Plusieurs torches étaient disposées à cet effet contre le mur. La Sith en saisit une, l’alluma et continua à progresser.

Des morceaux de plafonds et des colonnes effondrées obstruaient plus ou moins certains couloirs du tombeau. Eidorie progressait, tant bien que mal.



Les couloirs du tombeau

Un long couloir bordé de colonnes remontait maintenant légèrement. Moins obstrué, il avait été consolidé il y a encore peu de temps. Au bout de ce couloir, le jour pénétrait de nouveau la roche.

Eidorie franchit la voute et s’arrêta à l’entrée d’une immense salle, la chambre funéraire des Dakhan. Un grand sarcophage, richement décoré, trônait au centre de la salle. Plusieurs couloirs menaient vers des salles adjacentes et des caveaux moins imposants.



La chambre funéraire du tombeau

La jeune Sith s’approcha du sarcophage. A mesure qu’elle avançait elle sentait la puissance du côté obscur grandir. Elle s’arrêta à quelques mètres puis s’accroupit sur le sol afin de s’imprégner de cette puissante source du côté obscur. Eidorie ferma les yeux et ressentie cette force mais aussi la douleur, la mort, la haine, la colère. Toutes ces émotions troublaient son esprit. Au lieu de les combattre, elle laissa libre cours à ses émotions, à ces sensations. Elle ne résistât pas. Elle sentit la force grandir en elle, la puissance, la soif de pouvoir et de victoires. Les Dakhans enterrés ici les lui transmettaient.

Un cri perçât le silence de la salle interrompant sa méditation. Eidorie se releva.

Derrière elle se trouvait un homme, de taille moyenne, le visage caché dans sa bure. Celui-ci dégaina un sabre laser. La lame était rouge sang. Il courut vers Eidorie qui dégaina sa vibro-lame pour parer le premier coup, puis le second. Les coups étaient trop rapides, trop précis. Elle se sentait vaciller.

Un vent glacial passa le long de sa nuque lui murmurant de puiser dans sa rage, de puiser dans ce lieu. Le côté obscur lui parlait.
La Sith reprit confiance en elle, attaquant avec plus de hargne, laissant sa colère l’envahir. Elle frappa sans relâche, para, contre-attaqua, avant de projeter son adversaire au sol.
Sa capuche tomba en arrière. Elle reconnut immédiatement Viciar, le jeune apprenti avec qui elle s’était entrainée et avait passé son ultime test dans la salle des Tuk’atas.
Le jeune homme, désarmé, implorait la pitié de la Sith. Au fond d’elle, une voix lui criait de l’achever, de l’éliminer. Elle hésita quelques instants puis, fermant les yeux, elle abattit sa lame vers l’apprenti qui disparu dans un nuage de poussière.

Eidorie était seule lorsqu’elle rouvrit les yeux, toujours accroupie entrain de méditer. Elle n’avait pas bougé. Elle venait d’être testée par les ancêtres du tombeau.
Elle était vivante et se sentait beaucoup plus forte lorsque, se relevant, elle s’inclina devant le grand sarcophage, remerciant les Dakhans pour leurs dons.

Elle fit demi-tour, puis quitta la salle et le tombeau pour rejoindre son Maître.


« Je les ai senti Maitre. J’ai senti vos ancêtres, ils m’ont parlé. »
« Que t’ont-ils montré, apprentie ? »
« J’ai combattu et vaincu un autre élève, un autre apprenti Sith. Viciar, le jeune homme qui était présent lors du test des Tuk’atas. J’ai du l’abattre lorsqu’ils me l’ont ordonné. »
« Fascinant… »

Le Seigneur Velyus resta muet, réfléchissant à la signification de cette vision.

« Comme lors de mon passage ils-t-ont parlé et t’ont accordé un peu de leur savoir. Ce que tu as vu, est ce que l’avenir te réserve pour achever complètement ta formation d’élève sur Korriban, ce que tu te dois d’accomplir. »
« Comment ça Maitre ? Une vision du futur ? »
« Oui. Tu devras tuer Viciar et prendre son sabre pour mériter d’en porter un. A ce moment là seulement, tu seras digne d’être formée en tant que Sith hors de l’Académie. Si tu échoues, Viciar te tuera. Si tu réussis tu deviendras beaucoup plus puissante… »

Velyus se tu quelques secondes.

« Eidorie, tu dois appliquer la Règle du Fort. »
« Le faible finira toujours par plier, mourir ou être réduit en esclavage. Seul le fort survivra et conservera sa liberté. Nous qui suivons les enseignements des Sith acceptons cette vérité fondamentale», récita la Sith.
« Contrairement aux Jedi. »
« Contrairement aux Jedi » reprit Eidorie.

Jalya's Avatar


Jalya
07.18.2012 , 07:49 AM | #22
Partie 7

De nombreux Seigneurs Sith attendaient sur les hautes plaines surplombant la Vallée des Seigneurs Noirs. Ils se trouvaient à l’endroit même, où, deux jours plutôt, Eidorie avait affronté l’épreuve du tombeau. Une trentaine d’entre eux se retrouvaient devant ce même sanctuaire tandis qu’une navette se posait à quelques dizaines de mètres de l’entrée.

La soute s’ouvrit, laissant descendre deux rangées de soldats de la Garde Impériale dans leur armure drapée rouge. Derrière eux, un cercueil doré suivait, lui-même escorté par les soldats. Le cortège descendit du vaisseau puis se rendit vers l’attroupement de Seigneurs Sith qui formèrent immédiatement deux lignes, parallèles se faisant face. Le cercueil emprunta le chemin tracé. A son passage chaque Sith alluma son sabre créant une dernière haie d’honneur à l’ancien membre de leur ordre qui allait être enterré, selon les anciennes traditions Sith.

Après son passage, tous éteignirent leur sabre et suivirent le cortège, pénétrant dans la tombe des Dahkan. Velyus, suivit de son apprentie, fut le premier à marcher derrière le cercueil de Dark Neimar, puis son ancien Maitre, Dark Vowrawn, membre du Conseil Noir. Tous les Sith longeaient maintenant les couloirs du tombeau.
Après avoir pénétré dans la grande chambre funéraire, le cortège emprunta un couloir adjacent vers une autre salle, plus petite au centre de laquelle trônait un sarcophage de pierre recouvert d’or. Des représentations y étaient taillées, représentant les différentes actions de celui qui y reposerait bientôt pour l’éternité. On pouvait y retracer sa vie, de la fin de sa formation, au retour d’exil de l’Empire et la prise de Korriban, jusqu’à son ascension sur Aldérande. Sur le couvercle du sarcophage, un cartouche funéraire y retraçait son nom et ses titres en langage Sith et Aurebesh.

Parmi tous les Sith regroupés en cercle autour du Sarcophage, Velyus en reconnu certain. La surveillante Loun, Dark Vowrawn évidemment en tant qu’ancien Maitre et représentant du Conseil Noir, ou encore le Seigneur Vex Dantos, un chercheur Sith au sang pur envoyé sur Voss. La majorité des Sith présents étaient de sang pur. Dark Neimar avait rassemblé autour de lui un grand nombre d’entre eux de son vivant. Velyus ignoraient pourtant le nom de la majorité des Sith présents pour honorer son père une dernière fois. Peu de ces Sith portaient un masque, rendant leur identification impossible. Il s’agissait surement d’humains ou d’aliens, les sangs purs étant trop fiers de leurs origines pour les cacher.

Les gardes impériaux sortirent de la salle et du tombeau, après avoir déposé le cercueil doré au cœur du sarcophage. Suivant leur sortie, un sorcier Sith s’avança, entonnant d’anciennes incantations funéraires Sith, aujourd’hui oubliées ou inconnues de la plupart. De nombreux Sith présents reprirent en écho le chant mortuaire, sombre et agressif. Tous levèrent leurs bras, soulevant par la force l’imposant bloque de pierre et d’or pour recouvrir le sarcophage.

Velyus s’avança et sorti le tout premier sabre de son père, celui qu’il avait forgé lors de sa formation il y a plusieurs dizaines d’années. Il l’inséra dans une fente conçut à cet effet et alluma la lame. Seule la lueur de celle-ci se percevait à l’extérieur. Le Sabre servait de clé afin de fermer à jamais le sarcophage. En l’allumant, celui-ci fit fondre par la chaleur un mélange d’or et de métal qui s’insinua dans chaque interstice entre les parties inférieures et supérieures du sarcophage, le scellant de manière irréversible et le protégeant des pilleurs lorsqu’il aurait refroidi. Velyus éteignit la lame et laissa là le sabre maintenant figé dans la roche.

Chaque Sith fît demi-tour, quittant le tombeau. Certains vinrent lui présenter leurs hommages, d’autres le saluèrent d’un signe de la tête.

Une Sith au sang pur s’approcha de Velyus.


« Votre père était un grand Seigneur Sith. Il a beaucoup œuvré pour notre cause et notre confrérie. J’espère que vous ferez de même dans le futur. »

La Sith s’éloigna, laissant Velyus s’interroger sur ce qu’elle voulait entendre par « notre confrérie ». Dark Vowrawn l’interrompit dans ses pensées.

« Velyus. »
« Maitre. Merci d’avoir été présent. »
« C’était normal. Ton père a été un excellent apprenti et un digne représentant de notre race. »
« Oui. »
« Tout ce qui lui appartenait te revient évidemment. Tu as déjà le sabre familial et l’ancienne relique des Dakhan d’après ce que j’ai vu. Ton père avait amassé une certaine fortune dont tu es l’hériter. Rien d’exceptionnelle, mais ça devrait te suffire ainsi qu’à tes futurs descendants. Il conservait aussi une ancienne armure, d’une qualité je dois dire exceptionnelle. Je l’ai faite expédier à ton vaisseau. Tu l’y trouveras à ton retour. »
« Je vous remercie Maitre. Pour tout ce que vous avez fait. »
« C’est inutile. »

Dark Vowrawn s’écarta et rejoignit à son tour une petite navette qui le ramenait à ses appartements au cœur de l’Académie.
Tous les Sith avaient maintenant quitté le tombeau et les hautes plaines. Seul Velyus restait et Eidorie, en retrait.


« Maitre est-ce que ça va ? »
« Oui. On va rentrer au vaisseau. Rejoint le speeder, j’arrive tout de suite. »
« Bien Mai…. Maitre ! Il reste quelqu’un à l’entrée du tombeau. »

Velyus se retourna, un Seigneur Sith vêtue d’une simple bure noir, le visage caché dans sa capuche les observait. Une femme selon sa silhouette.

« Rejoins le Speeder Eidorie, j’arrive. »
Velyus se dirigea vers la Sith qui fit demi-tour, entrant dans le tombeau. Velyus sorti son sabre, la lame noir cernée de vert en jaillit.
« Vous avez un nouveau sabre à ce que je vois. »

Le Sith se retourna vers son interlocuteur. Celle-ci jeta en arrière sa capuche, laissant découvrir sa peau bleue, une Chiss.

« Malyan ?? »
« Toutes mes condoléances pour le décès de votre père Velyus. C’était une belle cérémonie. »

Le Sith était surpris. Il n’avait pas vu l’agent Chiss Malyan Tirea depuis leur opération sur Balmorra après laquelle ils avaient du se séparer.

« Merci Malyan mais... Comment ? Que fais-tu ici ? »
« Moi aussi je suis contente de vous revoir Velyus ! »
« Excuse moi, je suis très étonné. Agréablement étonné de te voir ici à vrai dire. Je ne m’y serai jamais attendu ! »
« Je m’en doute. J’ai pris quelques jours… de congés dirons-nous. J’ai appris le décès de votre père et les circonstances de sa disparition. Je suis vraiment désolé. Dès que j’ai su j’ai fais mouvement vers Korriban pour vous voir et m’assurer que vous alliez bien. »
« Merci. J’espère que tu ne t’es pas mise en danger pour venir. J’ai du sauver ta peau bleue une fois déjà. »
« J’ai quelques contacts et puis je suis surtout monté en grade grâce à vous. Je ne suis plus Opérateur 15 mais Opérateur 6 pour les Services Secrets Impériaux. J’ai mon propre vaisseau, complètement furtif. Il m’a permit de me poser sans contrôle sur Korriban. C’est un vrai calvaire d’ailleurs pour obtenir une autorisation et venir sur votre planète ! J’ai mon propre Speeder aussi ! Je ne serai plus obligé de monter sur le votre. »
« Tu parles toujours autant à ce que j’entends » répondit Velyus souriant. Le flot de paroles de la Chiss lui avait manqué, la Chiss elle-même plus encore. Le Sith laissa passer quelques instants, observant la jeune femme plus petite qu’elle. Elle était magnifique, il le savait mais ne l’avait jamais accepté. Elle n’était pas Sith.

« Malyan, ton geste… ta venue ici me touche. La trahison de Dark Vemris a laissé un énorme poids en moi, que même sa mort n’a malheureusement pas estompé. Il y a bien longtemps que je n’avais pas souri.»
« Je suis là maintenant. Heureusement pour vous alors. »
« Heureusement. »

Le Sith s’approcha d’elle et l’embrassa. Elle ne résistât pas et l’embrassa à son tour. Elle se serra contre lui. Pour la première fois de sa vie il tenait à quelqu’un, il le sentait.

« Viens, sortons d’ici. Ne troublons pas plus le repos de mes aïeux. Une dernière chose, arrête de me vouvoyez.»
« D’accord. Suis-moi alors. Mon vaisseau n’est pas très loin. »
« Oui… Mince ! Eidorie ! »

Le Sith sorti son Comlink.

« Eidorie, tu me reçois ? »
« Oui Maitre. Je vous attends près du Speeder. »
« Ne m’attends plus. Rentre au vaisseau. Je t’y rejoindrai demain. »
« Bien Maitre. Tout va bien au moins ? Qui était cette Sith ? Qu’est ce qu’elle vous voulait ? »
« Ne t’inquiètes pas, rien de mal, au contraire ! Rentre maintenant. »
« Bien Maitre. »

Il éteignit son Comlink.

« Eidorie ? »
« Ma jeune apprentie. Je te raconterai sur le chemin. »

La Chiss et le Sith sortirent du tombeau en direction du Fantôme X-70B de la snipeuse.


Malyan Tirea à bord de son Fantôme X-70B

Kathlyn's Avatar


Kathlyn
07.26.2012 , 03:07 PM | #23
(mince tu n'acceptes plus les messages privés. Je me vois donc obligée de poster pour t'encourager à continuer ton récit !
Ha bon sang, j'avais du retard !)
Spoiler
Meian
Guilde francophone sur The Progenitor
Empire

marcanius's Avatar


marcanius
12.07.2012 , 01:05 AM | #24
beau boulot continue!!
"Je me lasse rarement de quoi que ce soit. Et je n'ai pas mieux à faire pour passer le temps, en attendant que vous décidiez de vous rendre, ou de mourir."