Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

L’ascension d’un Sith au sang pur

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Fan Fiction
L’ascension d’un Sith au sang pur

Jalya's Avatar


Jalya
07.03.2012 , 06:29 AM | #1
Ce RP mettra en scène mes différents personnages évoluant chacun sur le serveur Mantle of the Force.
Les évènements se situent en -3641 avant BY.
Le traité de Coruscant a été signé il y a 12ans en -3653. La Grande Guerre a avait débuté 28 ans plutôt en -3681.

Chapitre 1 : L’agent Chiss

Partie 1

Vaisseau Sith de classe Fureur, système d’ Y'Toub, espace de Nal Hutta.
Dans la salle principale du vaisseau, un seigneur Sith, le visage caché dans la capuche de son armure, allume l’holoterminal. Une Sith apparait, Dark Vemris…



Dark Vemris

« Maitre, je suis arrivé à destination. Je me poserai dans quelques minutes ».
« Parfait Seigneur Velyus. Mon Maître, Dark Neimar vient de me confirmer la demande du Conseil Noir. Tu dois localiser un agent des services secrets impériaux. Il ou plutôt elle a cessé toutes communications depuis 10 jours. Cette agent est une sniper Chiss, répondant au nom de Malyan, ou opérateur 15 ».

« Ainsi Cerbère a encore une fois perdu une de ses potiches. Évidemment c’est encore nous que l’on envoi pour nettoyer la zone. Maitre, mes compétences ne serait-elle pas plus utile autre part ? La guerre est proche. Notre Empire et la République s’affrontent par ennemis interposés depuis des années… Aldérande, Hoth, Tatooine, Nar Shaddaa… Des affrontements déguisés entre nos armées ont lieu partout dans la Galaxie ».
« Soit patient mon apprenti. Notre heure viendra. Elle est chaque jour plus proche. Tes dernières actions font rejaillir de la gloire sur moi-même et ton propre père, Dark Neimar qui accroit son influence auprès des hautes sphères Sith chaque jour. Par nos actions et surtout sa propre persévérance il a été nommé Gouverneur et Commandant de nos forces sur Aldérande pour soutenir l’une des familles de noble face aux Organa ».
« Ma famille retrouvera bientôt la place qui était la sienne, il y a maintenant trop longtemps ! Je suis l’un des derniers Sith au sang pur ! Depuis des centaines d’années notre Ordre est perverti, souillé par le mélange aux humains et l’arrivée de nombreux aliens. J’ai même rencontré des Twi'leks à Korriban Maitre ! Des apprentis Twi'leks qui maniaient un sabre laser ! »
« Concentre-toi sur ta mission Velyus. Conserve cette haine que tu as en toi, nourris la chaque jour ! Notre ascension ramènera les Sith au sang pur vers le pouvoir ! »
« Oui Maitre ».
« Va maintenant. Retrouve cette Chiss et contacte-moi dès que tu l’auras trouvé. J’en informerai immédiatement Dark Neimar, mon Maitre ».
« Bien Maitre ».

Alors que l’holoterminal s’éteint, Velyus, l’apprenti du seigneur Dark Vemris, rejoint le cockpit de son vaisseau classe Fureur, s’enfonçant peu à peu à travers la brume de Nal Hutta vers les marécages nauséabonds du Joyau Hutt.


Seigneur Velyus

Jalya's Avatar


Jalya
07.03.2012 , 06:33 AM | #2
Partie 2

Assis sur son Xeno Praxon, le Seigneur Sith parcours les étendues marécageuses de Nal Hutta. Son vaisseau s’est posé à seulement quelques kilomètres du centre urbain de Jiguuna afin d’éviter d’attirer l’attention.
Une vingtaine de minutes plus tard, la ville apparait enfin, repère de criminel et de déchets en tout genre sous la coupe de Nem’ro le Hutt.


« 2V-R10 transmet moi les coordonnées du centre de liaison impérial depuis nos archives ».
« Tout de suite maitre….. Coordonnées transmises ».

Le centre de liaison qui se trouve au cœur de Jiguuna, est dissimulé dans les sous sol d’un modeste bâtiment, évitant ainsi d’attirer l’attention sur les activités de l’Empire.
Le Seigneur Velyus pénètre dans le bâtiment. A l’intérieur, deux agents de sécurité impériaux surveillent les entrées et sorties.


« Déclinez votre identité. Nous allons vous scannez ».
« Seigneur Sith Dark Velyus. Apprenti de la Seigneur Sith Dark Vemris. Je suis en mission sur ordre du Conseil Noir ».
« Veuillez patienter… Identité confirmée. Merci Seigneur Velyus, vous pouvez passer ».

Le Sith poursuit son chemin au cœur du bâtiment, empruntant un escalier sombre vers le sous-sol, cœur des opérations des services de renseignements impériaux sur Nal Hutta. Il y croise plusieurs aliens, Chiss ou Twi’lek, provoquant en lui du dégout et de la rage. Les services secrets sont sans doute les plus souillés de tous. Il faudra changer ça dans le futur pensa-t-il.

Un homme, d’une quarantaine d’année, en uniforme impérial coordonnant plusieurs agents depuis l'holoterminal se tourne vers le Sith qui s’avance vers lui.


« Seigneur Velyus, ravi de vous rencontrez. Bienvenu parmi nous. Cerbère m’a annoncé votre arrivée ».
« Et vous êtes ? »
« Excusez-moi. Meren Tron. Je suis en charge de nos services sur Nal Hutta ».
« Expliquez-moi la situation. Je n’ai pas envie de perdre mon temps sur cette planète pleine d’immondices. J’ai des choses plus importantes à faire ailleurs ».
« Oui je m’en doute Seigneur Velyus. Excusez-moi. Voici la situation. L’une de nos agents, l’opérateur 15, Malyan Tirea a disparu ».
« Une Chiss c’est ça ? »
« En effet. C’est un de nos agents les plus prometteurs. Elle n’a qu’une vingtaine d’année mais déjà un sacré potentiel. Elle a été formée comme tireuse d’élite ».
« Intéressant. Que faisait-t-elle précisément sur cette planète? »
« J’y viens. Nous l’avons chargé de surveiller un contrebandier que nous soupçonnons de travailler pour la République. On le connait sous le nom de Zennell ».
« Un parmi tant d’autre ».
« En effet. A ceci près qu’il ravitaille des indépendantistes au sein de l’espace impérial. Vous avez sans doute entendu parler de la destruction du Cuirassé Impérial de Dark Jadus au dessus de Dromund Kaas, « le Dominateur » ? Qui a par la même emportée ce Seigneur du Conseil Noir ».
« Oui, je suis au courant. Ainsi la cible de votre agent travaillerait pour la République qui serait à l’origine du financement de ces terroristes ».
« Vous êtes perspicaces ! Vous avez vu juste. C’est exactement ce à quoi mènent nos conclusions. Notre agent devait le surveiller, remonter le réseau, identifier les terroristes et éliminer ce contrebandier et les têtes de la cellule terroriste sur Nal Hutta».
« Joli programme. Sauf que ça n’a pas marché ».
« Malheureusement non... On a plus de nouvelles de notre agent depuis 10 jours. Elle venait de localiser le contrebandier ».
« Transmettez-moi les coordonnées de sa dernière localisation connue. Je vais nettoyer ce bourbier ».
« Tout de suite Seigneur Velyus. Une dernière chose, c’est un Mirialan. Son peuple a de grandes aptitudes pour la force ».
« Se ne sera pas un problème. Moi aussi ».

Le Sith rebroussa chemin, rejoindre sa motojet afin de traquer ce contrebandier.

Jalya's Avatar


Jalya
07.03.2012 , 06:35 AM | #3
Partie 3

Le Seigneur Sith pénétra dans une cantina. Il remit sa capuche afin de ne pas attirer l’attention sur lui et pouvoir observer à l’abri. La salle sombre ne disposait que de très peu d’éclairage. De chaque côté de la salle des tables étaient disposées dans les alcôves des murs, favorisant la discrétion des échanges. Au bar, seul un homme buvait un verre, tandis qu’une femme d’une trentaine d’année nettoyait le comptoir. Le Sith s’en approcha.

« Bonsoir, qu’est ce que je vous serre bel homme ? »
« Une Chiss ».
« Pardon ? qu’est ce que.. »
« Je cherche une Chiss. Une alien à la peau bleu. On m’a dit qu’elle était passée dans le quartier il y a une dizaine de jours ».
« Heu.. Ca ne me dit rien du tout. Vous savez y a tellement de monde qui passe ici que… »
« Vous vous-moquez de moi ? Il y a personne dans votre bar. Réfléchissez mieux ! »
« Hey ! Laissez la tranquille vous ! »

L’homme qui se trouvait à l’autre extrémité du comptoir se rapprocha.

« Celya, ça va ? »

La femme resta muette.

« Cessez de l’emmerder et dégagez d’ici ! »

L’homme sorti un blaster de sous sa veste.
Le Seigneur Sith enleva sa capuche, glaçant d’effroi les deux humains. Peu de personnes rencontraient directement un Sith au sang pur, mais tout le monde savait qu’en rencontrer un était mauvais signe.
Alors que la peur s’installait dans l’esprit de l’homme, le Sith d’un seul geste de la main expédia le blaster de l’homme contre le mur par une poussée de force. De l’autre main, bien qu’à 2m de lui, il le souleva par la force, serrant sa gorge pour l’étrangler.


« Arrêter s’il vous plait !! » La femme était en pleur, tandis que l’homme tendait une main vers le Sith et l’autre à sa gorge.

« Parlez ! » hurla le Sith.
« Je me souviens, je me souviens ! Une femme, c’était une femme, à la peau bleue. Il y a une semaine et demie. Elle était posée à une table quand trois hommes sont venus. L’un d’eux avait la peau verte et des tatouages ! Ca m’a marqué ! Ils ont pointé leurs armes vers elle, lui ont pris son fusil et l’ont emmené à l’extérieur. Je les ai entendu parler d’un entrepôt dans les marais, près d’un campement Evocii ».
« Vous voyez quand vous voulez ».
« Lâchez-le, je vous en prie ! » sanglota la femme terrifiée.

D’un mouvement du bras le Sith envoya l’homme se fracasser contre le mur qui s’étala sur une table avant de rouler sur le sol. Brisé mais vivant.

« Vos informations ont intérêt à être juste. Je reviendrai sinon et je ne ferai preuve d’aucune pitié ».

Le Sith remis sa capuche et quitta la cantina pour rejoindre son Xeno Praxon. La rage bouillait en lui.

Jalya's Avatar


Jalya
07.03.2012 , 06:40 AM | #4
Partie 4

« 2V-R10, scanne la zone des marais à l’extérieur de Jiguuna. Je cherche un entrepôt près d’un campement Evocii. Transmet moi les coordonnées dès que tu les as ».

La motojet poursuivit son chemin hors de la ville vers les marais pollués de Nal Hutta, résultat de l’exploitation des Hutts sur la planète. De toute les races d’aliens, celle des Hutts était sans doute celle qui inspirait le plus de rejet au Sith. Ces larves dominaient une grande partie de la bordure extérieure par des trafics en tout genre, par la contrebande et l’exploitation. Il n’y avait aucunes règles, aucunes lois, seul la misère et l’esclavage prédominaient.
Velyus avait eu de la chance, il avait évité l’esclavage monnaie courante au sein de l’Empire. Il avait vu le jour dans une grande famille de Sith, descendante direct de Shar Dakhan, Sith au sang pur qui remplaça Naga Sadow à la tête de l'Empire Sith pendant la Grande Guerre de l'Hyperespace comme Seigneur Sombre. Les Sith, bien qu’ils infligèrent de lourdes pertes à la République, furent vaincus et durent fuirent dans les régions inconnues ou un nouvel empereur fût sacré, toujours à la tête de l’Empire aujourd’hui. C’était il y a 1300 ans. Cette défaite marqua la disparition de la majorité des Sith au sang pur de l’Empire. Un seul faisait aujourd’hui parti du Conseil Noir, Dark Vowrawn, l'ancien maitre de son père, Dark Neimar. La Furie de L’Empereur, le Seigneur Scourge, était le second représentant, auprès des hautes sphères,
de son peuple meurtri.

Velyus, qui divaguait dans ses pensées sombres pris conscience qu’il arrivait à destination, l’entrepôt indiqué par la gérante du bar. Le jour se levait tout juste. Les prédateurs nocturnes regagnaient leurs tanières, tandis que la vie reprenait son cours sur cette partie de Nal Hutta.



Le Sith s’arrêta à une distance raisonnable de l’entrepôt. Il valait mieux être prudent. Après tout, ces terroristes avaient bien fais sauter Dark Jadus. Il s’approcha, furtivement de la porte du bâtiment. Deux hommes en gardaient l’entrer. A couvert derrière un tuyau, il fît diversion par la force en faisant bouger un bosquet à quelques mètres des deux hommes. Alertés les deux hommes pointèrent leurs blasters dans cette direction. Le Sith en profita pour se faufiler dans leur dos et pénétrer dans le bâtiment.
Une salle, deux salles, puis trois. Personnes. Un escalier en colimaçon apparut enfin, plongeant dans les sous-sols de l’entrepôt. Du bruit. Le Sith perçut des mouvements. Une dizaine d’hommes et femmes discutaient dans une salle adjacente au couloir où se terminait l’escalier. Le Sith s’approcha. Il était risqué de pénétré dans cette salle avec autant d’ennemis, probablement tous armés. Personne ne gardait l’entrée de celle-ci. Il s’approcha et aperçut le panneau de commande de l’autre côté. Il l’ouvrit puis arracha les fils conducteurs fermant automatiquement la porte qui se bloqua. Les hommes présent dans la salle tentèrent de l’ouvrir, en vain. Velyus poursuivit dans le couloir, passant à côté de salle vide de vie mais remplies d’équipements, d’armes, de munitions et autres appareils. Aucun doute, il était au bon endroit. Une des caisses l’intrigua. Elle était en métal, la fermeture était soudée. Le Sith sorti son sabre et trancha le métal qui ne résista pas. Des explosifs ! Beaucoup d’explosifs ! De grandes puissances qui plus est. Il poursuivit, gardant à l’esprit cette caisse, au cas où. Le couloir tournait. Quelques mètres plus loin un homme gardait le passage vers une unique porte close au fond du boyau. Le Sith n’avait aucun moyen d’avancer en se couvrant. Il n’hésita pas et marcha d’un pas assuré vers l’homme, toujours le visage caché par sa capuche.


« Halte ! Qui êtes-vous ? » ordonna l’homme.
Le Sith décida de bluffer. « C’est Zennell qui m’envoi. Je dois récupérer la Chiss et l’emmener pour l’interroger ».
« Zennell ? Ha bon. Allez-y alors ».

Alors que le Sith s’avançait vers le garde, ce dernier fît volte face.

« Hey ! Attendez une seconde. Zennell est parti ce matin pour Balmorra. Qui êtes vous ! Mettez les mains en l’air, tout de suite ! » cria-t-il.
« Tans pis pour vous ».

Le Sith d’un geste du bras entraina une importante poussée de force qui projeta l’homme à l’autre bout du couloir contre la porte. Le garde s’encastra dans un bruit sourd contre celle-ci, tué par le choc d’une grande violence. Velyus s’approcha de la porte et l’ouvrit en brisant la serrure. Celle-ci s’ouvra, faisant tomber le corps du garde à l’intérieur. Une jeune femme Chiss se tenait assise sur le sol. Elle leva les yeux vers lui.

« Malyan ? »
« Oui, c’est moi. Qui êtes-vous ? »
« Seigneur Velyus. On m’a envoyé vous ramener. Suivez-moi ».

Sans poser de question l’agent impérial se releva, rejoignant le Sith.

« Je dois récupérer mon fusil. Ils l’ont mis dans une des salles s’armes ».
« C’est pas un souci, on le récupèrera en passant ».

Alors que la Chiss venait de récupérer son arme dans une armurerie, Velyus s’arrêta devant la salle suivante.

« Qu’y a-t-il ? » demanda la Chiss.
« Attendez-moi une minute ».

Velyus pénétra dans la salle où se trouvait le caisson en métal.

« Tenez. On va en placer dans les couloirs et à la sortie du bâtiment » expliqua-t-il, tendant plusieurs explosifs à Malyan.

Ils continuèrent leur chemin, passant devant la salle où étaient toujours enfermés une dizaine de terroristes hurlant de les sortir de là.
Velyus s’arrêta devant la porte et y plaça un explosif
: « Ca va les calmer ».

Tous deux sortir du bâtiment, passant devant les deux gardes.

« Faites vite, on a besoin de vous en bas » entonna Velyus.

Les deux gardes, surpris, ne comprirent pas immédiatement mais suivirent ce qui venait de leur être demandé sans penser que ces personnes étaient forcément ennemies.

« Quelle bande d’idiots » se moqua le Sith.

Ayant rejoint sa motojet, il s’assit dessus, Malyan accroché derrière lui. Alors qu’il démarrait il enclencha le détonateur.
A quelques centaines de mètres une série d’explosions souffla le bâtiment de l’intérieur. Il n’en restait qu’un tas de cendre, de fumée et un grand incendie amplifié par les restes de munitions qui explosaient.

Jalya's Avatar


Jalya
07.03.2012 , 07:57 AM | #5
Partie 5

Centre de liaison des Services Secrets Impériaux de Nal Hutta

« Opérateur 15, ravis de vous revoir » débuta Meren Tron l’agent en charge des services secrets sur Nal Hutta. « A ce que je vois votre mission s’est bien déroulée Seigneur Velyus. Vous n’avez pas perdu de temps ! ».
« Jamais » trancha le Sith.
« En effet, il est plutôt… efficace » nota l’opérateur 15, Malyan Tirea, tout juste ramenée de sa captivité.
« Est-ce que vous avez pu éliminer le contrebandier ? »
« Heureusement pour lui, non. Il a filé quelques heures avant que je n’arrive. D’après ce que j’ai compris en direction de Balmorra ».
« Hm intéressant. Balmorra vous me dites. Nous avons envahi la planète il y a plusieurs mois maintenant. C’est un centre de production de droïdes des plus importants pour la République. Evidemment, dans le but d’éviter un affrontement ouvert avec nous, cette dernière n’a pas réagit, officiellement en tout cas. La résistance balmorréenne nous donne du fil à retordre ».
« Officieusement aidée par la République je suppose » reprit le Sith.
« Oui mais nous en avons la preuve » intervint la Chiss. « Mes investigations m’ont permit de remonter la piste d’une cellule terroriste sur Nal Hutta qui alimente aussi bien la résistance balmorréenne que les terroristes qui ont détruit le Cuirassé de Dark Jadus. Cellule aujourd’hui éliminée par notre amis Sith ».
« La République joue à un jeu dangereux. Si elle cherche l’affrontement elle le trouvera » poursuivi le Sith. « Ma mission avec vous s’arrête donc ici agent Tron. Je vais rejoindre Dark Vemris ».

L’holoterminal de la salle s’enclencha, laissant apparaitre deux silhouettes, un Sith au sang pur très âgé et une Sith, plus jeune.

« Pas tout à fait Seigneur Velyus » intervint Dark Neimar, aux côtés duquel se trouvait sa propre apprenti, Dark Vemris.
Les deux agents impériaux et le Sith s’inclinèrent devant l’holoterminal .



Dark Neimar. Source : Adam Brownd

« Père ? Maitre ? Dois-je repartir en mission »
« Oui Velyus. Je te félicite une nouvelle fois pour la réussite de ta mission. Dark Vemris t’as bien entrainé. J’ai eu raison de te placer sous sa coupe à l’académie de Korriban ».
« Maitre, se sont vos propres entrainements qui m’ont façonné et que j’ai transmis à votre fils. Tout le mérite vous reviens ». Dark Vemris s’inclina à son tour vers son propre Maitre.
« C’est vrai, je t’ai bien formé Vemris. Velyus, tu vas poursuivre ta mission et rejoindre Balmorra pour éliminer ce contrebandier afin de porter un coup à la résistance locale. Une fois cette mission accomplie tu pourras me rejoindre sur Aldérande où j’ai d’autres projets pour toi et ton Maitre »
« Bien père. Je prépare mon vaisseau et je pars immédiatement ».
« Attends. Agent Tron ».
« Oui Seigneur Neimar ? »
« Votre agent est-t-elle disponible et prête à reprendre du service ? »
« Heu oui je pense Seigneur Neimar » répondit-il tout se tournant vers son agent Chiss qui confirma ses dires d’un signe de la tête.
« Bien. Velyus, la Chiss t’accompagnera sur Balmorra pour cette mission ».
« Père ! C’est une alien ! J’ai toujours agît seul. Pourquoi devrais-je l’emmener à mes côtés. Je suis plus efficace lorsque j’agis sans personnes derrière moi ! »
« Cette agent a une très bonne connaissance de notre cible. Elle te sera utile pour accomplir ta mission. Tu pourras bientôt prendre à ton tour un apprenti. Ce jour là ta vie sera liée à la sienne. Travailler avec cette Chiss te donnera un avant goût de ce futur, je l’espère proche, où tu fouleras le champ de bataille à la tête de nos armées aux côtés de ton apprenti ».
« Bien. Je me plierai à vos exigences ».
« Parfait. Va et fais trembler nos ennemis Velyus. »

Les deux Sith disparurent de l’image projetée. Le jeune Sith se tourna vers la Chiss, peu enthousiaste de trimballer une alien dans son vaisseau.

Fin du chapitre 1

Jalya's Avatar


Jalya
07.05.2012 , 03:54 AM | #6
Chapitre 2 : La traque du contrebandier

Partie 1

Le vaisseau de classe Fureur du Seigneur Velyus se dirige vers la planète avec à son bord l’agent impérial Malyan Tirea. Tous deux sont sur les traces d’un contrebandier Mirialan connu sous le nom de Zennell. Ce dernier, activement recherché par les services impériaux est au centre d’un groupement terroriste qui a frappé l’Empire récemment. D’après les dernières informations, il serait également en contacte avec la résistance balmorréenne comme agent de la République sous couverture.

Cela fait maintenant 24h que le binôme a quitté l’atmosphère putride de l’ancienne Evocar. A bord du Fureur, l’ambiance est morose. Le voyage de Nal Hutta à Balmorra doit durer plus de deux jours. Le Sith n’a toujours pas digérer de devoir collaborer avec une alien, pire, de devoir la transporter à bord de son vaisseau.

L’agent Chiss décide de rejoindre les appartements privé du Sith sur le vaisseau. La porte est ouverte. Comme dans tout le vaisseau, la couleur rouge domine la pièce très sombre. L’armure du guerrier Sith est posée sur un mannequin d’entrainement. Plastron à piques, jambières, bottes, ceintures, gants, brassards et un masque Sith y sont accrochés. Un sabre laser est déposé près du mannequin sur un meuble de la pièce. Le Sith, simplement vêtu d’une bure et d’un houseau noir, médite en tailleur sur le sol, à l’avant de son lit.
Alors que la Chiss l’observe en silence à l’entrée de la pièce, il ouvre ses yeux, rouge sang comme sa peau.


« Que voulez-vous Chiss ? »
« Vous comptez méditer pendant tout le voyage. On peut discuter vous savez. Et j’ai un nom au fait, même un prénom si vous voulez tout savoir. Vous pouvez l’utiliser et me tutoyer par la même, ça ne tuera personne ! »
« Dommage » dit le Sith, refermant les yeux. « Tu comptes me déranger longtemps ? »
« Pourquoi êtes-vous si désagréable? Et si peu loquace à la fois ! Auriez-vous perdu votre langue sur Hutta ? »
« N’oublis pas à qui tu parles ! » répliqua le Sith, la fureur montant en lui.
« Si vous souhaitez parler je suis dans la salle de commande du vaisseau ! ». Sur ces paroles la Chiss fit demi-tour et quitta la pièce pour aller s’assoir sur l’un des fauteuils de la passerelle de navigation.

« Quel idiot ! Maudit soit les Sith et leur foutue arrogance ! » S’exclama à haute voix l’agent impériale.
« Tu sais Malyan, je n’ai pas choisis d’être un Sith. Je suis née Sith, j’ai été élevé comme un Sith, entrainé à tuer et à faire souffrir. » Enchaina le Sith qui avait suivit la Chiss.
« Excusez-moi Seigneur Velyus. »
« Peu importe. Nous pensons la même chose entre Sith. S’il y avait moins d’arrogance au sein des Sith peut être qu’il y aurait moins de lutter intestine. La République serait peut être déjà détruite ».
« J’en suis persuadé. »
« Nous sommes entrainés sur ce principe. L’arrogance, la soif de vaincre, la soif de pouvoir. Sans ces principes les Sith ne domineraient pas la moitié de la Galaxie aujourd’hui et n’inspireraient pas autant la peur. Nous nous nourrissons de cette peur. C’est elle qui rend nos ennemis si faibles. »

Un silence pesant ampli la salle avant que le Sith ne reprenne.

« Pourquoi as-tu rejoints les services secrets Malyan ? Comment t’es tu retrouvé là bas ? »
« A vrai dire, je ne l’ai pas vraiment choisis. Je suis issu d’une famille de soldats. C’est grâce à mon nom que j’ai pu intégrer et m’élever si rapidement dans l’armée. Ca m’a permit de démontrer mes capacités ! Mon père m’a mis un fusil entre les mains à deux ans. Je savais tout juste marcher correctement que je jouais avec un blaster. Mon intégration à l’armée a donc été toute naturelle. A 10 ans j’abattais des Sleen sur Dromund Kaas. A 12 mon premier Gundark d’un tir entre les deux yeux. A 15 ans j’abattais mon premier ennemi, un mercenaire mandalorien. Trois ans plus tard j’intégrais officiellement l’armée, 6 mois plus tard les services d’éliminations comme snipeuse. L’année suivante les services secrets. Comme je vous l’ai dit, j’ai pas vraiment choisis ma route ».
« Joli parcours tout de même Malyan » releva le Sith, impressionné par l'efficacité de sa coéquipière.
« Et vous ? » demanda la Chiss
« Le mien a été différent même si sensiblement ressemblant. Mon père est Dark Neimar, gouverneur impérial d’Aldérande. Il fut l’un des premiers disciples de Dark Vowrawn, membre du Conseil Noir. J’ai été placé à l’académie dès ma jeune enfance. Celle qui m’a mise au monde est morte en couche. Une vie pour un mort… J’ai été élevé à l’académie de Korriban. A mes 10 ans, mon père m’a confié comme apprentie à sa propre apprentie, Dark Vemris. Tu as pu les apercevoir tout les deux sur l’holoterminal, à Nal Hutta ».
« Une succession de Maitre et d’élève au sangs purs… »
« Nous sommes peu nombreux aujourd’hui, mais nous continuons à transmettre notre héritage à travers ces échanges Maitres élèves. Un jour peut être je serai au Conseil Noir pour représenter les miens ! »
« Peut être que votre père prendra la place de Dark Vowrawn très bientôt, puis son apprentie et vous, suivant la logique des choses et du fonctionnement du Conseil Noir. D’après ce que je sais. »
« Oui, mais Vowrawn est le plus ancien membre du Conseil. Il a su conserver et défendre sa place au fil des décennies passées. Il n’est pas près d’être renversé. »
« Pour résumer on a tout deux été bercé dans le sang et les combats. »
« Il semblerait que oui Malyan. »
« On se ressemble plus que vous le pensez alors. »


L’agent Chiss Malyan tirea

Jalya's Avatar


Jalya
07.05.2012 , 05:08 AM | #7
Partie 2


Balmorra, monde du noyau, mis à genoux par l’Empire après le traité de Coruscant. Le Vaisseau de combat Sith pénètre dans l’atmosphère de la planète en direction de la ville de Sobrik, centre des opérations impériales.


« Qui sera notre contacte là bas ? » demanda Malyan.
« Nous devons rencontrer Dark Lachris Gouverneur de Balmorra. Elle nous donnera l’état de la situation » explique le Sith tandis que le Fureur poursuit sa descente vers la planète meurtri par les combats incessant, mais pas encore vaincue.

Astroport de Sobrik. Le Sith et l’agent Chiss viennent de descendre de la navette les ayant transportés au sein de la ville. Un jeune homme, au tient pâle les attend.


«Bonjour Seigneur Velyus. Soyez le bienvenu à Sobrik. Je ne nomme Lerek Serrus. Je suis l’apprenti de Dark Lachris. Ma maîtresse vous attend. Suivez-moi, je vais vous conduire auprès d’elle » explique l’apprenti Sith.

Quelques minutes plus tard, après avoir passé différents contrôles, le petit groupe arrive à destination.


« Maitresse, voici vos deux visiteurs. Le seigneur Velyus, apprenti de Dark Vemris, fils de Dark Neimar et l’agent Malyan Tirea des Services Secrets Impériaux ».

Les deux visiteurs s’inclinèrent devant la Sith, l’une des plus influentes de l’Empire.

« Bienvenu sur Balmorra. Que me vaut votre visite ? » Répondit celle-ci, assit derrière son bureau, traitant divers dossiers.
« Nous sommes à la recherche d’un ennemi de l’Empire, un contrebandier qui travail pour la République, proche de terroristes indépendantistes et de la résistance balmorréenne ».
« Qu’est ce qui vous fait dire qu’il est ici ? »
« Nos dernières informations obtenues sur Hutta nous indique qu’il aurait rejoindre cette planète il y a seulement deux jours » répliqua la Chiss.
« Voyons cela… »

La Sith allume l’holoterminal de son bureau. Un officier impérial apparait.

« Lieutenant Boressan ».
« Oui votre Seigneurie. Que puis-je pour vous ? »
« Un vaisseau non autorisé aurait-il atterri sur Balmorra ces 48 dernières heures ? »
« Je vérifie ça tout de suite Dark Lachris. »

A travers l’holoterminal, l’officier impérial apparait entrain de pianoter sur ses écrans.

« J’ai une correspondance. Un vaisseau n’a pas répondu à nos appels il y a 36h. Il a forcé nos batteries et atterri en direction des plaines de Makaran. On a perdu son signal dans cette région ».
« Retrouvez le immédiatement soldat ! Envoyez des unités dans ce secteur ! N’échouez pas ou vous subirez ma colère » hurla la Sith à l’attention de l’officier tremblant.
« Tout de suite madame ! »

La Sith se retourna vers ses visiteurs tandis que l’holoterminal s’éteint.

« Ils vont le retrouver. Il vaut mieux pour eux. »
« Je n’en doute pas Dark Lachris. On va quand même prendre de l’avance et se rendre à l’avant poste le plus proche de la zone. »

Sur ces derniers mots le Sith et la Chiss tournant talons, quittèrent le bâtiment impérial afin de rejoindre une navette vers les plaines de Marakan.

Jalya's Avatar


Jalya
07.05.2012 , 05:11 AM | #8
Partie 3


Plaine de Marakan, Balmorra. Velyus et Malyan parcours sur un speeder les étendues ravagées, autrefois verdoyantes de cette région.

L’holocommunicateur du Sith sonna.


« Seigneur Velyus ? »
« Oui. J’écoute » répondit le Sith toujours sur son speeder.
« Ici le lieutenant Boressan. Mes équipes ont localisé un avant poste au nord ouest de votre position. La localisation correspond avec celle de la dernière position connue du vaisseau contrebandier. »
« Parfait. Transmettez-moi les coordonnées. »
« C’est déjà fait. On a envoyé une escouade soutenir votre assaut. Ils seront là bas dans 15 minutes.»
« Très bien. Qu’ils n’interviennent pas tant que ne nous sommes pas là ! »
« Oui Seigneur Velyus. »

Le Sith se retourna vers l’agent Chiss.

« Melyan, tu as entendu ? »
« Oui ! Ça va chauffer on dirait ! »

Le speeder obliqua vers sa destination fonçant à travers les plaines.
Une demi-heure plus tard le speeder arrivait à destination, au flanc d’un massif montagneux où se trouvaient déjà les soldats impériaux. Le speeder s’arrêta devant eux.


« Merde les gars un Sith.. » murmurèrent les soldats, peu enthousiaste d’être commandé par un Sith.
Il faut dire que les Sith qui dirigeaient des unités voir des armées ne se souciaient généralement pas des pertes humaines. Les soldats étant simplement de la chair à canon. Là où les Sith commandaient, le sang coulait à flot, des deux côtés.

Un soldat s’approcha.


« Seigneur Velyus. Sergent Igrela. Je commande cette escouade. Il semblerait qu’on soit sous vos ordres ».
« C’est exact sergent. Quelle est la situation ? »
« J’ai envoyé deux éclaireurs repérer l’entrée. Le complexe est enterré au cœur de la montagne. On a pas trouvé de seconde sortie, sauf un toit ouvrant qui doit surement permettre le passage d’un vaisseau ».
« Ça expliquerai la disparition de notre cargo contrebandier… De combien d’hommes disposez-vous sergent ? »
« 20 soldats. J’ai quelques mortiers, deux lances roquettes et un canon à plasma. J’ai aussi des explosifs si besoin. »
« Parfait, on aura surement besoin de tout ça. »
« Vous avez un plan Seigneur Velyus? »
« J’y réfléchi. On va scinder vos hommes en deux groupes. J’en veux dix avec moi. Les dix restants passeront par le toit ouvrant. Ils le feront exploser avant de pénétrer dans le complexe. Vous prendrez le commandement de ce groupe. Malyan ? »
« Oui ? » répondit la Chiss.
« Tu vas avec le deuxième groupe. Prends ton fusil à lunette. Tu assureras nos arrières depuis le flanc de la montagne, puis depuis le toit. »
« Très bien. »
« Aucunes questions ? » Personne ne répondit. « Bien. Allons-y. »

La Chiss récupéra son fusil sur le Xeno Praxon avant de rejoindre le deuxième groupe dirigé par le sergent.

Jalya's Avatar


Jalya
07.05.2012 , 08:44 AM | #9
Partie 4

L’escouade impériale se déployait, en deux groupes, suivant les instructions du Seigneur Sith Velyus.
Le groupe Alpha devait pénétrer le complexe par son entrée principale, devant attirer un maximum de terroristes vers leur position. Pendant ce temps, le groupe Beta devait profiter de la diversion pour investir le complexe en faisant sauter le toit qui dissimulait une aire de décollage, empêchant tout ennemi de fuir.


« En avant soldats ! Suivez-moi ! » Hurla le Sith, venant de faire sauter la porte d’entrée du complexe d’une poussée de force. Sabre à la main il courrait vers les membres de la résistance balmorréenne surpris de l’attaque.

Plusieurs hommes tombèrent rapidement sous les coups du sabre laser rouge sang du Sith. Les soldats impériaux abrités derrière des caisses couvraient l’assaut du Sith. Progressant juste derrière lui, ils jetèrent plusieurs grenades dans une salle adjacente du couloir qu’ils venaient d’investir. Les explosions des grenades s’accompagnèrent des cris et hurlements des résistants touchés par celles-ci.

Les résistants s’organisaient, s’abritant à leur tour, de l’autre côté du boyau qui tournait sur la droite, derrière des caisses ou des tuyaux. Le Sith parait les tirs de blaster avant de devoir se plaquer dans une alcôve du mur pour éviter une série de tirs. Un soldat impérial tomba au sol, touché à la poitrine. Deux de ses camarades l’attrapèrent et le tirèrent à l’abri. Une grenade passa devant les yeux du Sith, en direction des impériaux.

Il la rattrapa par la force pour la renvoyer dans l’autre sens, droit sur le virage où se trouvaient les résistants.


« Grenadeee !!!!!!!!.... HAAAaAAAAAA…. ». Plusieurs hommes furent emportés, libérant la voie.
« En avant soldat ! Nettoyez moi tout ça ! » Ordonna le Sith.

Les soldats impériaux, dans leur armure lourde noire et rouge progressèrent, le Sith à leurs côtés, lui-même dans son imposante armure. Seul son visage n'était pas protégé afin d’inspirer la peur à ses ennemis. Une autre raison lui faisait refuser de mettre ce masque, pourtant protecteur. Il ne voulait pas cacher ses origines; il en était fier et voulait que ses ennemis le sachent, que ses alliés le sachent, que son visage glace d’effroi tout ceux qui l’aurait croisé et qui en parleraient autour d’eux.

Une énorme explosion se fît sentir, ébranlant tout le complexe. Le toit surplombant l'air de décollage venait de sauter. Le deuxième groupe d’assaut pénétrait à son tour dans le complexe.


« Go go go go ! On descend, on descend !! » ordonna le sergent à ses hommes.

Cinq d’entre eux lancèrent des cordes vers la salle qui s’ouvrait sous leur pied. Cinq autres couvraient leurs compagnons avec leurs fusils blaster, tirant vers le sol où se trouvait plusieurs résistants tentant de fuir en se dirigeant vers un petit cargo. L’un des soldats impériaux détacha le lance-roquettes, disposé sur son dos, le pointant vers le vaisseau. Une roquette en jaillit explosant quasi immédiatement sur l’un des réacteurs subliminiques qui tomba en morceau, écrasant sous des décombres de tôles et de feu un résistant qui courait.


« Bien joué ! Allez on descend tous, go, go, go !! Malyan, couvrez-nous ! »
« Ça marche ! »

La Chiss présente aux côtés des soldats depuis le début de l’assaut participait à leur couverture, ceux descendant par leurs treuils. Allongé, seul son fusil dépassait du toit. L’œil dans sa lunette de visée, le doigt sur la gâchette elle enchainait les tirs, chacun atteignant une cible. Les résistants, accroupis derrière ce qu’ils pouvaient pour faire face aux soldats, descendus dans la salle, tombaient les uns après les autres.

Du bas de la salle la Chiss pu juste entendre crier l’un des résistants « Snipeeer !! Dégommez-le ! Maintenant ! Tires bon Dieux !». Un tire tendu de lance grenade fît sauter toute une zone du plafond où elle se trouvait. Projeter, elle bascula en avant, tombant vers le sol de la salle où se poursuivaient les combats.

Lâchant son fusil, qui se brisa sur le sol à une quinzaine de mètres plus bas, elle réussit à se rattraper à l’une des cordes jetées par les soldats lors de leur assaut. Se laissant glisser le long de celle-ci, elle se mit à l’abri après une roulade vers un tas de débris. Son fusil, quelques mètres plus loin était détruit, brisé en plusieurs morceaux. A côté d’elle se trouvait le corps du résistant écrasé sous les décombres du vaisseau lors de l’explosion du réacteur. Fouillant son corps elle y trouva un pistolet blaster. C’était mieux que rien.



La Chiss en plein combat

« Couvrez-moi sergent je vous rejoins ! »

Les soldats impériaux lâchèrent une série de tirs vers le groupe de résistants qui c’était replié à l’entrée de la salle. Profitant de la couverture, la Chiss courut se mettre à l’abri.

« Merci sergent ! On en est où ? »
« On a deux soldats blessés et un mort ! En face leurs pertes sont énormes. Une quinzaine des leurs y sont passés ! Il reste juste un petit groupe qui doit attendre des renforts à l’entrée de la salle ! ».
« Ça doit donner sur le couloir où le Sith lance son assaut avec le groupe Al... » La Chiss s’arrêta net. A l’entrée de la salle un homme donnait des ordres à quelques résistants. Cet homme avait la peau verte et des tatouages sur le visage.
« Sergent, là bas le Mirialan ! C’est notre homme. On doit le capturer vivant ! »
« On va faire ce qu’on peut ! »

La Chiss alluma son holocommunicateur.

« Velyus, vous me recevez ? Répondez ! » Une version miniature du Sith apparue holographiquement. Sabre laser en main il continuait à parer des tirs.
« Malyan ! Vous en êtes où ? »
« On a pris la salle d’embarquement. On a quelques pertes seulement. Les résistants se sont repliés dans un couloir. »
« Parfait on va pousser vers vous ! »
« Velyus ! Attendez ! Le Mirialan est ici, Zennell est ici ? »
« Tu es sur ?? »
« Oui je l’ai devant moi à une vingtaine de mètre. Il dirige le peu d’homme restant ! »
« On arrive ! »

Avant que l’holocommunicateur s’éteigne, la Chiss pu apercevoir le Sith, qui d’un mouvement bras, encourageait les hommes à avancer derrière lui pour lancer un nouvel assaut. Au fond d’elle, elle su qu’il irait surement loin. Il avait l’âme d’un leader.

De l’autre côté du couloir, les soldats l’avaient remarqué aussi, décuplant leur soif de vaincre. Ils suivirent le Sith qui sauta d’un seul bond 10m plus loin, transperçant un résistant, en envoyant un se fracasser contre un mur, puis d’un coup de sabre latéral trancha deux autres hommes. Les soldats coururent derrière lui, abattant chaque résistant sur leur chemin.

Au fond du couloir, après un nouveau virage, le Sith entendit enfin les tirs de blasters du second combat qui se déroulait à l’entrée de la salle d’embarquement.


« On y est presque ! N’ayez aucune pitié ! » Cria-t-il avant de courir, le sabre tenu à deux mains, vers un groupe d’ennemi qui préféra fuir. Les deux hommes qui restèrent pour abattre le Sith furent à leur tour tués cette fois par les tirs des fusils impériaux.

Le Sith aperçut le contrebandier, à une trentaine de mètre.


« Je veux ce Mirialan vivant ! Vous m’avez compris ! »
« Oui commandant ! » Crièrent les soldats qui continuaient de courir à ses côtés.

A l’autre bout du couloir, le contrebandier qui s’aperçût que ses hommes allaient être pris à revers leur ordonna de le suivre. Rebroussant chemin dans le couloir, il défonça une porte, pénétrant dans une salle pour y livrer son dernier combat... A l’abri derrière des caisses, les quatre derniers hommes qui restaient à ses côtés se répartirent de chaque côté de la salle pour surprendre les soldats.



Le contrebandier républicain Zennell fait face aux forces impériales.

Les groupes Alpha et Beta se rejoignirent devant l’entrer de la salle.

« Commandant, leur derniers hommes sont entrés ici ! »
« Bien, prudence ! Ils nous attendent surement sergent. »
« Oui Seigneur Velyus. Combien avez-vous perdu d’hommes ? »
« J’ai 1 mort et 3 blessés et vous ? »
« 2 morts et 2 blessés. Je pensais que l’on perdait plus d’hommes.»
« Le combat n’est pas encore finit sergent… Faites moi sauter le mur avec un explosif. Surprenons-les à notre tour. »

L’un des soldats posa une petite charge contre l’un des murs du couloir donnant sur la salle. Tous se mirent à l’abri à l’extrémité du couloir, dans le virage.

« Faites sauter tout ça ! »

Une explosion éventra le mur, faisant trembler le bâtiment. Un des résistants venait d’être souffler par celle-ci.
Les soldats, Velyus et Malyan chargèrent à travers la salle. La poussière crée par l’explosion dissimula leur entrée leur permettant de neutraliser les hommes restant.
Valyus qui venait de repérer le contrebandier fonça vers celui-ci, qui riposta de ses deux blasters vers le Sith qui dévia chaque tir. D’un coup de sabre il brisa les deux blasters. Attrapant à la gorge le contrebandier il l’envoya d’une poussée de force contre une caisse. Les soldats impériaux le mirent en joug afin de l’appréhender.


« Joli travail à tous. »
« J’y ai perdu mon Fusil… » râla la Chiss.
« On t’en trouvera un autre Malyan » sourît le Sith.
« Vous savez sourire ! J’y crois pas ! Je ne savais même pas que les Sith en avaient le pouvoir » le taquina Malyan.
« Seulement quand une mission est un succès. »
« C’était un beau combat Seigneur Velyus. Mes hommes sont fiers d’avoir combattu à vos côtés » rappela le sergent Igrela.
« Vos hommes sont plein de courage sergent. Je n’hésiterai pas à faire appel à vous dans le futur pour d’autres missions. »
« Se sera avec plaisir. »
« Au fait, quel est le nom de votre escouade ? »
« Escouade Terror Seigneur Velyus. »

Le Sith et la Chiss remontèrent sur leur speeder en direction de l’avant poste impérial. Le contrebandier Mirialan, quant à lui, était transféré, sous surveillance de l’escouade Terror, vers le centre de détention impérial de Sobrik pour y être interrogé.

Jalya's Avatar


Jalya
07.05.2012 , 09:08 AM | #10
Partie 5

Bureau du Gouverneur Dark Lachris.

« Merci pour votre action Seigneur Velyus. La résistance balmorréenne vient de subir un gros revers, probablement décisif. »
« C’était tout à faire normal Dark Lachris. »
« Je pense qu’on entendra encore parlez de vous dans le futur ! Votre Maitre doit être fier de vous. »
« Je l’espère. »
« J’aimerai avoir un apprenti tel que vous ! » dit-elle se tournant vers son propre apprenti, le visage toujours aussi pâle.

Se rapprochant du Sith, elle posa ses mains sur ses épaules tout en tournant autour de lui
. « Que puis-je faire pour vous Seigneur Velyus. Vous m’avez énormément impressionné. Je ferai tout ce que vous-voulez » lui murmura-t-elle au creux de l’oreille.

« Merci pour votre proposition, mais je ne vois qu’une seule chose qui puisse me satisfaire. »
« Dites-moi. Tout ce que vous voulez je vous ai dit. »

S’écartant d’elle il poursuivit.

« Vous êtes charmante Darch Lachris… »
« Je sais, merci » coupa la Sith.
«... mais je souhaiterai uniquement que l’escouade Terror du sergent Igrela soit mise sous mon commandement direct ».

Le visage de la Sith se raidit immédiatement, ne s’attendant pas à une telle réponse. Malyan, restée de côté étouffa un rire.

« ..Bien, soit. Si tel est votre choix. J’espère que vous ne le regretterez pas. »

La Sith se tourna vers l’entrée de la salle.

« Faites entrer le sergent Igrela. »

Celui-ci s’approcha et s’agenouilla devant le gouverneur Sith de Balmorra.

« Sergent, vous et votre escouade êtes relevés de vos fonctions sur Balmorra. Vous êtes désormais sous le commandement du Seigneur Velyus. »
« A vos ordres Dark Lachris. »

Le sergent, tourna son imposante stature vers le Sith, inclinant sa tête pour le remercier tout en le saluant. L’homme, d’1m85, à la peau mâte et aux cheveux noirs quitta la salle pour rejoindre son escouade en attente d’ordres de son nouveau commandant.

« Seigneur Lachris, c’est avec regret que je vous laisse. Je vous souhaite bonne chance pour la suite de votre combat sur Balmorra. »
« Bonne route Seigneur Velyus, j’espère que nous nous reverrons. »
« J’en doute. »

Le Sith fît demi-tour, suivit par la Chiss. Une fois sortie de la salle celle-ci s’approcha de lui pour lui murmurer « elle ne vous aurait pas fait des avances par hasard ? » avant d’éclater de rire.

Le Sith sourit, continuant son chemin vers la navette qui devait les ramener à son Fureur.


Fin du Chapitre 2.