Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

Recit d'un héros méconnu : Juyer


Kulafo's Avatar


Kulafo
04.14.2012 , 03:11 PM | #11
Voilà la Fin... Du chapitre 4
_________________________________________________

Suite du Chapitre 4

Juyer dit à Novis de rester à couvert et se leva. Rangeant ses deux sabres laser, il se dirigea vers le groupe de renégats. Arrivant vers eux, ils allumèrent immédiatement leur sabres et le pointèrent en direction de notre ami.

- Identifiez vous*! Lui cria l'un d'eux
- Je m'appelle Juyer, je suis un Chevalier Jedi
- Que faites vous ici Jedi*!
- Je suis venu pour vous, pour vous ramener auprès du conseil Jedi et vous empêcher de sombrer dans le côté obscur
- Encore un envoyé de Revan qui joue au héros dit un autre au premier qui parlait.
Le premier reprit
- Pourquoi vous être révélé devant nous*?
- Je voulais discuter avec vous, j'aimerais vous ramener à la raison. Pourquoi avoir déserté l'armée, et plus important encore, pourquoi ne pas être retourné à l'académie Jedi*?
Le troisième qui s'était tû jusque là fut prit d'un rire sourd et profond
Les deux autres regardèrent Juyer et l'un d'eux dit avec un sourire*:
- Tu ne sais même pas pourquoi tu es là... C'est amusant.
L'autre enchaîna*:
- Et tu va mourir ignorant jedi...

Les trois Jedis s'apprêtaient à s'élancer afin d'attaquer Juyer. Il alluma donc ses deux sabres laser et ensemble, il s'engagèrent alors dans une danse de sabre. Juyer adapta son style de combat pour être plus défensif, il paraît, esquivait, sautait, utilisait ses pouvoirs de forces pour accélérer ses mouvements. Lorsqu'une ouverture se faisait dans la défense d'un de ses adversaires, il tentait une parade, une feinte, une estoc. Il toucha au but une ou deux fois mais les trois Jedis qu'il affrontait étaient très bien synchronisés et se défendaient entre eux. Soudain l'un d'eux réussit à déséquilibrer Juyer avec un coup de pied. Il tomba par terre et fut immédiatement menacé par les trois sabres lasers. Ils l'avaient eu...

- Que pensiez-vous accomplir en affrontant trois utilisateurs de la force entraînés à vous seul*? Lui demanda agressivement l'un d'eux.
- Nous sommes plus puissants que tous les Jedis réunis. Se venta un autre avec un sourire qui fit presque peur à Juyer
- Et vous allez mourir sans même savoir pourquoi Revan vous a envoyé ici. Termina le dernier en soulevant son sabre laser. Il s'apprêtait à achever Juyer.

Soudain, un grondement sourd se fit entendre, le sol trembla. Les trois adversaires de Juyer se demandaient ce qu'était ce son lorsqu'ils virent apparaître le BI-222 se diriger vers eux, il venait de pénétrer dans l’atmosphère dense de Korriban violemment et se dirigeait droit vers eux à une vitesse faramineuse*! Juyer repris ses deux sabres lasers en les attirant grâce à la force. Par une acrobatie, il se remit sur pieds et attaqua l'un des adversaires. Novis sortit de son couvert et désarma immédiatement un des Jedis qui s'apprêtait à frapper Juyer en lui sectionnant le tendon du coude. Novis en profita pour frapper au niveau des jambes afin de totalement neutraliser l'adversaire qu'il ciblait.
Le vaisseau était au dessus de leurs têtes. A l'entrée du vaisseau, Finrad se tenait en tenue de combat. Il bombarda la zone des combats avec des explosifs.

Juyer était encore face à son adversaire, l'autre ennemi restant affrontait Novis. Il enchaîna une frappe rotative puis une estoc et pu ainsi déstabiliser son adversaire. Son adversaire sauta afin d'échapper à la frappe horizontal que Juyer tentait de lui asséner. Juyer courut vers lui puis fit une estoc avec son sabre gauche, un coup vertical avec son sabre droit. Il fit ensuite sa botte personnelle*: la tornade de lame. Il tourna sur lui-même et donna différents coups d'estocs stratégiques qui percèrent la défense de l'adversaire. Il n'était pas encore abattu, juste blessé au bras gauche et à la jambe droite. Finrad lui envoya une fléchette tranquillisante qu'il para avec son sabre. Juyer décida de profiter du handicap de son adversaire et fit un ensemble de figures complexes afin de donner le coup fatal*: il sauta, lança son sabre, effectua une feinte aprés un roulade, et enfin lorsqu'il paraît la contra-attaque de l'adversaire, il repéra une ouverture dans sa défense. Il l'exploita et lui coupa les deux mains qui permettaient à son opposant de tenir son sabre. Puis la fléchette tranquillisante de Finrad termina le travail.


Novis avait des difficultés à prendre l'avantage. Il ne pouvait aider Juyer mais il lui semblait que Juyer se débrouillait bien. C'était incroyable, Novis n'avait regardé Juyer que l'espace de quelques millisecondes et pourtant il était impressionné. Les cercles que Juyer décrivait avec ses sabres en se battant étaient d'une rapidité telle qu'on l'aurait cru entouré d'une aura Jaune mouvante a une vitesse inhumaine. C'était vraiment un bretteur exceptionnel... Novis eut à peine le temps de penser ceci qu'il était ramené à son combat car son adversaire avait tenté un coup d'estoc. Il le para de justesse mais ce coup lui montra qu'il n'était pas de taille à lutter sabre à la main contre cet adversaire. Les grenades lancées par Finrad pleuvaient toujours autour d'eux. Cela donna un idée à Novis. Il esquiva le coup horizontal à la taille que son adversaire lui assénait et exécuta un saut de force en arrière. Il saisit une grenade au vol grâce à la force et la lança avec une puissance incroyable sur son opposant qui l'esquiva de justesse. Voyant l’inefficacité de cette attaque, Novis décida de saisir 5 grenades en même temps et les lança avec la même force. Le Jedi ennemi créa un bouclier de force autour de lui ce qui eut pour effet de toutes les dévier.

Novis était à bout de solution. Il n'était pas au niveau avec son sabre laser et ses attaques de force semblaient inefficaces. Il eut le souvenir d'une technique qu'il avait étudié dans la bibliothèque de l'académie Jedi. Il se concentra et créa une bulle de force autour de lui, au début très fine et instable, elle devint très rapidement tourbillonante et épaisse. Finrad avait compris que Novis avait besoin d'être couvert, il avait créé un véritable barrage de feu des grenades à plasma tout autour de Novis. Mais très rapidement, le Jedi ennemi décida de sauter à travers ce mur de flamme afin d'en finir avec Novis. Heureusement pour lui, Novis avait terminé la préparation de sa bulle de force. Lorsque son ennemi arriva au contact, il libéra toute l'énergie qu'il contenait avec sa concentration et envoya ainsi une décharge si puissante et si soudaine que le Jedi adverse qui n'eut même pas l'occasion de se protéger. Il fut projeté à plus de dix mètres de distance et ne sembla pas se relever. Novis se sentait exténué, un tel niveau de concentration était presque intenable, même pour lui. Il aperçu Juyer qui courrait vers lui. Son ami vint l'aider à s’asseoir et se dirigea vers le victime de son attaque. Lorsqu'il revenu, il lui annonça qu'il s'était brisé la nuque lors de la chute.
Novis n'avait jamais tué personne...

Fin Du Chapitre 4

alarico's Avatar


alarico
04.14.2012 , 06:26 PM | #12
Tres interessant. Repondant a la question moi personellement je prefererais quelque chose de long car j'aime bien les personnages.
j'ai aussi aprécié la réference a bao-dur et l'exilée.
j'attend la suite impatient

Kulafo's Avatar


Kulafo
04.15.2012 , 04:54 PM | #13
Ca fait plaisir que ça se soit remarqué

Comme je le disais dans le sujet de Contevent (Scénario: L'héritage de Malachor V [Spoiler]) j'adore ce personnage alors... Pourquoi se priver

Selon ce que je vois jusqu'à maintenant, il semble que je sois parti pour la version longue. Merci pour ta réponse

Kulafo's Avatar


Kulafo
04.20.2012 , 07:12 AM | #14
Et voilà le chapitre suivant.


Chapitre 5*: Vérité ou Mensonge*?

La demi-heure qui suivit le combat fut consacrée à remettre de l'ordre dans le périmètre. Ils s'attelèrent donc tous à amener les trois prisonniers dans le vaisseau*: Ils les bouclèrent dans la cellule prévue à cet effet sauf le jedi que Juyer avait amputé qui avait été envoyé à l'infirmerie. Puis ceci fait, il préparèrent un crématoire afin de brûler le corps de celui que Novis avait tué.
Juyer décida qu'il était temps de tirer cette histoire au clair. Les trois Renégats lui avaient fait comprendre qu'il y avait quelque chose de plus qu'une simple rébellion ou qu'un simple revirement vers le côté obscur. Juyer avait le sentiment que quelque chose de bien plus grave se tramait mais surtout il avait la mauvaise impression que lui et Novis n'étaient que des pions... Ainsi il pénétra dans le vaisseau et se rendit devant la cellule où étaient détenus les Jedis Noirs. Ils n'étaient pas encore conscients, et, puisqu'il n'avait pas la patience d'attendre, il rentra dans la cellule avec un bâton électrique antiémeute afin de les réveiller.
Il se réveillèrent brutalement, ne comprenant pas où ils étaient*?
- Bien dormi*? Leur demanda Juyer avec un ton étonnamment calme. Expliquez moi.
- Vous expliquer quoi*?
- Tout*: qui vous êtes, ce que vous faites là, pourquoi, qui est votre chef. Commencez par le commencement.
- Pourquoi voudriez vous que nous vous racontions*?
- Parce que je sens que quelque chose cloche dans cette histoire, c'est sûrement votre dernière chance de plaider votre cause avant que vous ne soyez interrogés par les services secrets de la république. C'est surtout votre dernière chance de recouvrer votre liberté.
- Ce que vous oubliez de prendre en compte c'est que ça nous amuse nous de vous voir vous débattre dans le noir.
- J'ai oublié une dernière petite chose. Votre ami à l'infirmerie m'a déjà apporté quelques éléments de réponse, après avoir été soigné et notre mission terminée, nous le déposerons donc sur la planète de son choix et il sera libre. J'avais prévu de ne laisser cette chance qu'à deux d'entre vous. Vous comprenez, je dois bien apporter des preuves du succès de ma mission aux généraux. Le premier qui m'apportera des informations sera libre de choisir la planète où nous le déposerons.
Un silence de mort s'installa tout à coup. Chacun des deux prisonniers se regardaient. Juyer était content de sa stratégie, les Jedis Noirs étaient en général les plus individualistes, de plus ils ne semblaient pas se connaître suffisamment entre eux pour savoir si leur ami était du genre loquace ou pas. Il vit le doute s'insinuer dans l'esprit du prisonnier de gauche. Il allait avoir les informations désirées.
- Je vais parler*! Dit le prisonnier de droite
- Si tu parle tu es mort*! Il frappa son camarade et dit à Juyer*: Mes informations sont de meilleure qualité, vous devriez me choisir
- Si ses informations ne me suffisent pas tu auras ta chance. Dit Juyer au prisonnier de gauche. Il regarda le second prisonnier et lui dit viens avec moi. Il l'emmena dans la salle de briefing du vaisseau
Arrivés en salle de briefing, Juyer lui dit de s'asseoir et de commencer son histoire.

C'est ainsi que le Twilek, fixant Juyer de son profond regard rouge pourpre, commença son histoire.
- Je m'appelle Maërr, j'étais un chevalier Jedi et j'ai quitté l'ordre Jedi sous l'impulsion de Revan et Alek. J'étais prêt à tout pour eux, ils m’envoyèrent donc pour de nombreuses missions que je remplissais avec succès. Je faisais partie de leurs agents les plus efficaces dans la guerre contre les mandaloriens... Il s'arrêta un instant afin de réfléchir puis enchaina. J'ai tué de nombreuses personnes pour garantir la paix vous savez*? Mais un jour, j'ai échoué, je me suis fait capturer par un homme d'une puissance phénoménale. Il m'a montré que la guerre contre les mandaloriens était une erreur, que je me faisais manipuler, que ma vie n'était qu'un vaste gâchis. Il m'a montré la vrai puissance de la force et m'a ouvert les yeux. J'ai enfin pu voir la corruption qui entourait Revan et ai ainsi réalisé que Revan ne se battait plus en Jedi, qu'il avait des ambitions dangereuses pour l'ensemble de la galaxie. C'est ainsi que j'eu une nouvelle mission, je me devais de déstabiliser Revan et son armée Six autres jedis et moi-même qui partagions les mêmes convictions fûmes rassemblés dans une même unité afin d'aller saboter un vaisseau amiral dans lequel nous savions que Revan conservait un ensemble d'informations précieuses qui auraient pu nous être utiles pour l'arrêter. Nous avons pénétré facilement dans la flotte car nous étions tous considérés comme des Jedis et certains de nous comme des héros. Nous avons posé des bombes dans les endroits stratégiques du vaisseau et avons fait exploser le tout lorsque nous étions à bonne distance de la flotte. Nous avons ensuite saboté les communications afin de déstabiliser l'armée de Revan pour assurer notre évasion.
- Vous avez donc tué des milliers d'innocents simplement en vous basant sur des suppositions plus que douteuses... Vous avez définitivement sombré vers le côté obscur... Vous n'êtes même pas digne de vous faire appeler Jedi, vous devriez rayer ce mot de votre vocabulaire*!
- Pensez ce que vous voulez, j'ai fait ça pour sauver la galaxie*!
- Non*! Vous avez été manipulé, et avez tué des milliers d’innocents*! Maintenant vous allez me dire qui est vôtre maître et où il se trouve*! Juyer n'en revenait pas, tant de vies perdues, un tel gâchis...
- Vous êtes un idiot, je viens de vous dire que vôtre maître Revan était un traître, un adepte du côté obscur. Ou en tout cas il est bien engagé pour le devenir. Nous devons faire quelque chose*!
- Comment voulez vous que je vous crois*? Revan est peut être impulsif mais il est loin d'avoir sombré dans le côté obscur, je ne vous crois pas*! Dîtes moi où se trouve vôtre maître. C'est la dernière fois que je vous le demande
- Très bien, je vais vous le dire. De toute façon je pense qu'il sera le seul à pouvoir vous convaincre. Il se cache dans le tombeau de Naga Sadow...
- Très bien, je vais le chercher, l'arrêter et le faire traduire en justice.
- Si vous croyez que la justice existe encore, faites... dit Maërr d'un ton amer.
Juyer le ramena en cellule et sortit du vaisseau. Novis était assis non loin, dans le sable, les yeux dans le vague. Il avait l'air de porter le poid du monde sur les épaules. Il ne quittait pas des yeux le caillou qu'il tenait dans sa main et le manipulait afin de l'analyser de toutes les facettes. Comme si ce caillou pouvait lui apporter quelque réponse.
- Tu crois pouvoir trouver des réponses en tripotant ce caillou*? Dis moi plutôt ce qui ne va pas. Lui dit Juyer
- J'ai tué un homme. Lui répondit-il d'une voix sourde
- Je vois... Juyer prit un moment pour réfléchir. Premièrement tu n'en as pas fait exprès. De plus, tu n'avais pas le choix, il voulait te tuer je te rappelle.
- Je sais mais nous sommes des jedis, nous ne tuons pas...
- Les Jedis peuvent tuer un homme armé qui les menace et nous avons aussi pour rôle de faire régner l'ordre et la paix. Ne t'en veux pas, je sais que tuer n'est pas facile, surtout pour nous qui avons appris à respecter la vie, mais c'est parfois nécessaire. Nous avons quelque chose à accomplir, toujours, et il est important de se défendre afin de continuer notre mission.
- Je sais... On fait quoi maintenant*?
Juyer savait que ça torturait toujours son ami, mais il comprit qu'il ne pourrait pas faire plus. Seul le temps refermerait cette blessure.
On prend un peu de repos, mais pas trop longtemps, nous avons une nouvelle cible.
- Tu as fait parler les prisonniers*?
- Oui, l'un d'eux m'a raconté son histoire.
- Et*?
- Lui et quelques autres Jedis ont rencontré un maître d'une puissance absolue qui leur a fait croire que Revan avait viré vers le côté obscur.
- C'est dingue comme histoire*!
- Oui mais il m'a malgré tout fait douter, Revan n'est plus le même de celui qu'il était il y a quelques années.
- Ne te laisse pas envahir par le doute mon ami lui dit Novis, ils essaient de t'embrouiller afin que tu n'agisses plus comme le Jedi que tu es.
- Tu as sûrement raison... Le maître se trouve dans le tombeau de Naga Sadow, on part dans une heure.
- Très bien. Il semble que nous ayons tous les deux quelque chose sur quoi réfléchir.
Juyer alla ensuite vers Alderte et Finrad afin de les féliciter de leur timing, ils lui répondirent que c'était leur devoir. Il les avertit de se méfier des deux Jedis noirs dans leur cellule. Il raconta ce que lui avait dit Maërr et chargea Finrad de l'interrogatoire du deuxième. Puis Juyer alla se reposer lui aussi.
Une heure plus tard, Juyer et Novis se préparaient à partir, le vaisseau les attendrait ici afin qu'ils puissent avoir une porte de sortie dans le cas où ils auraient des ennuis.
C'est ainsi qu'ils s'aventurèrent vers le nord de la vallée des Siths.


Quelques heures plus tard, ils se trouvaient devant le tombeau du célèbre Naga Sadow. Ils y pénétrèrent en silence impressionnés par cet imposante structure et méfiant face à ce lieu respirant le côté obscur.

Fin Du Chapitre 5

Plutony's Avatar


Plutony
04.20.2012 , 08:01 AM | #15
BONNE histoire on si croirait continu comme cela

Plutony's Avatar


Plutony
04.20.2012 , 08:03 AM | #16
une autre! une autre! sa fait plaisir a lire bonne immersion.

Kulafo's Avatar


Kulafo
04.21.2012 , 10:45 AM | #17
Merci ça fait plaisir que le gens aiment

Je suis un peu occupé en ce moment, c'est pourquoi les chapitres paraitront moins rapidement, mais pas d’inquiétude, cette mission est presque terminée d'écrire

Kulafo's Avatar


Kulafo
04.29.2012 , 06:49 PM | #18
Et voici la suite des aventures de Juyer et Novis. Un chapitre un peu plus court, mais que voulez-vous j'aime le suspens

Chapitre 6*: Le tombeau...

Le tombeau dans lequel ils pénétraient était bien différent du précédent qu'ils avaient parcouru plus tôt. Ils ne ressentaient pas cette constante oppression mais surtout la peur ne les envahissait plus aussi facilement. Une lueur rouge les accompagnait où qu'ils aillent. Il n'arrivaient pas à comprendre ce qui émettait cette lumière mais elle avait l'avantage d'éclairer les lieux et de les aider à s'orienter. Contrairement à l'autre tombeau qui avait failli les faire plonger, celui-ci consistait non plus en des couloirs se succédant mais en d'immenses pièces reliées entre elles.
Ils étaient impressionnés par la grandeur et le respect que pouvait inspirer ce monument sith. Naga Sadow semblait avoir du goût, il fallait lui reconnaître ça. Après avoir passé la première pièce et être entré dans une immense cathédrale, les amis s'étaient arrêtés ici, observant cette majestueuse coupole qui les surplombait. Plus loin, au fond de la pièce, se trouvait ce qui ressemblait à un autel sur lequel la sculpture d'un humanoïde impossible à identifier dormait tranquillement. La lumière rouge donnait un aspect malsain et morbide à la scène. Ils approchèrent donc et purent ainsi distinguer le visage d'un humain. Peu importe où ils se plaçaient par rapport à la statue, nos héros sentaient le regard de l'humain se poser sur eux. Ils se sentaient mal à l'aise car ils avaient l'impression qu'il sondait leur âme. Ils décidèrent qu'il ne valait pas le coup de plus s'attarder et continuèrent leur périple.
Les pièces suivantes étaient bien plus modeste en comparaison, mais, l'identité de cet homme intriguait Novis.
- La curiosité est un vilain défaut alors laisse moi tranquille et avance*! Dit Juyer avec exaspération. Cela faisait dix minutes que Novis le fatiguait à lui parler de cette statue...
- Attends ça t'intrigue pas toi*? Qui mériterait une statue dans la pièce la plus majestueuse que nous ayons exploré du tombeau de Naga Sadow*? Si ça se trouve nous sommes passés à coté d'une opportunité unique d'en découvrir plus à propos de l'histoire des Siths*! Et puis attends vu la magnificence de cette pièces, imagine à quoi ressemblera l'endroit où sera Naga...
- Oui oui j'ai compris*! Juyer s'impatientait, ce qui était rare.
- Non attends tu as pas dû...
Juyer le coupa à nouveau et senti qu'il était temps qu'il se taise...
- Non, ça ne va pas recommencer*! Je te promets d'écouter toutes tes divagations mais quand on sera sorti de ce tombeau et quand on ne sera plus en territoire ennemi.
- Bon d'accord. Dit Novis avec un grand sourire.

C'est ainsi, dans le silence, qu'ils arrivèrent dans une autre pièce qui attira leur intérêt. Un ensemble de vieilles armes et d'épées étaient suspendues partout. Cela ressemblait à une salle d’entraînement.

- Non mais c'est pas possible, leurs tombeaux c'est la promenade de Nar Shadaa, on y trouve de tout. Attends ils y passent leur vie ou leur mort là dedans*? Dit Novis
Juyer sourit et répondit*:
- oui c'est vrai que c'est étrange. C'est une autre culture dirons-nous.
Il passèrent donc rapidement à la pièce suivant qui ressemblait à une salle de torture. Le spectacle leur donna des frissons. Malgré les années qui avaient passés, des traces de sang recouvraient encore les murs, la lumière rouge n'améliorait pas les choses. Les cages enfermaient des squelettes et des crochets suspendus au plafond accrochaient d'anciens torturés.

- Ne passons pas trop de temps ici. Dit Juyer.
Sortis de ce monde morbide, Juyer se questionna.
- Je me demande pourquoi nous n'avons pas encore rencontré de Jedi Noir. C'est étrange non* Je veux dire, ce tombeau est certes grand mais malgré tout nous ne nous faisons pas particulièrement discret et puis nous avons couvert du terrain depuis que nous sommes rentrés.
- Qui sait*? Il ne sont plus bien nombreux tu sais. Revan nous avait annoncé moins d'une dizaine de Jedi renégats. On en a déjà abattu quatre quand même.
- Oui si on admet qu'ils n'étaient qu'une dizaine. Je te l'ai déjà dit, cette histoire est plus compliquée qu'elle n'y paraît. Ils avaient un maître, je me méfie car maître signifie disciples et élèves.
- En espérant que ses disciples n'étaient que les Jedis qu'on chasse
- Ça m'étonnerait, restons sur nos gardes.

Dans la salle d’entraînement, ils se dirigèrent donc vers le Nord et se trouvèrent dans une salle surprenante. Elle était... Vide. Entièrement vide, elle était beaucoup plus sombre que le reste du tombeau et le rouge habituel s'était transformé en une brume sanguine. Ils avancèrent, prudents et arrivés au centre de la pièce sentirent du mouvement autour d'eux. Trois grenades se posèrent à leurs pieds, et, n'ayant pas le temps de réagir, ils eurent tout juste le temps de voir leur fin arriver.

Fin du Chapitre 6

Edess's Avatar


Edess
04.30.2012 , 12:52 AM | #19
Joli travail vraiment bravo à toi.
Mais j'espère que tu gardes chez toi une copie daté (à la main ou un fichier sur ton pc) afin que tu puisses prouver la paternité de cette belle aventure.
Il serait dommage que quelqu'un te vol l'idée, le publie et se fasse de l'argent sur ton dos.

Je parle en connaissance de cause, sauf que pour ma part le texte que je me suis fait pillé à fait un flop cinématographique
"Je suis la preuve vivante que la Force à le sens de l'humour"

Kulafo's Avatar


Kulafo
04.30.2012 , 04:39 AM | #20
Lol, oui t'en fait pas j'ai un ensemble de sauvegardes sur plusieurs ordinateurs et sur mes boites mail et en plus le forum me permet de prouver la date

Désolé pour toi en tout cas à propos de l'histoire qu'on t'a volé C'est dégueulasse de faire ça je trouve...

Edit: J'ai corrigé pas mal de fautes. Excusez moi pour tout ça, j'avais oublié de relire mon texte.