Thread: Futur classe
View Single Post

Chaotin's Avatar


Chaotin
06.25.2012 , 11:22 AM | #20
Quote: Originally Posted by Dici View Post
Palme d'or au sénateur : il n'y a que dans un film holywoodien qu'un sénateur ou une reine se torchant dans la soie finit par devenir un combattant farouche. Je me demande bien qui aurait envie d'incarner un politicien qui se ramène au Sénat muni de sa hache laser, près à couper des têtes.
En fait, ce n'est pas exclusif à Hollywood. L'image du "politique", noble ou élu, qui va se mêler à la fange et au "bas peuple" et se battre (au sens propre ou figuré) pour eux. C'est Richard Coeur de Lion dans la ballade de Robin des Bois. C'est Davey Crockett à Fort Alamo. Ces histoires existaient déjà avant qu'Hollywood ne s'empare d'elles, et étaient déjà très populaires. Et pour information, la culture américaine croit encore que Davey Crockett venait siéger au Sénat à Washington avec sa célèbre toque sur la tête.

Pour Leia, à cela se rajoute une légitimation de l'Alliance Rebelle. Elle fait partie du Sénat, présenté comme le dernier vestige de l'Ancienne République. Elle est donc la dernière représentante de l'ancienne démocratie qui a été renversée par la tyrannie des Sith. Elle évolue en officier (soldat donc, même si son style de combat se rapproche beaucoup plus du tir de couverture du contrebandier). L'UE la replace dans son rôle initial jusqu'à ce que Troy Denning devienne le responsable de la période post-vong et en fasse une consulaire.

Pour Padmé, je ne peux faire que plus court. Elle est surtout là en potiche d'Anakin. Influente politiquement dans l'épisode I, marginale dans l'épisode II, son rôle auprès du Sénat est repris (logiquement) par Bails Organa dans l'épisode III. De toute façon, les sénateurs sont présents en plus grand nombre dans la prélogie et l'influence qu'avait Leia auparavant est diluée parmi eux.

Mais l'archétype "politique" dont je parle au début manque dans TOR. C'est un élément important de Star Wars, peu importe sa crédibilité. Leia, Mon Mothma, Bails Organa, Padmé... Mais aussi l'Impératrice Têta et bien d'autres encore. Les sénateurs qui apparaissent sont très lointains et n'ont pas beaucoup de contacts avec les joueurs. Comme si l'organisme dirigeant la République était peu impliqué dans la guerre...