Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

[Guilde Roleplay - République] LOUPS

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Jeu de rôle
[Guilde Roleplay - République] LOUPS

Kreev_Vargas's Avatar


Kreev_Vargas
11.25.2014 , 05:04 AM | #1
Quote:
[24/11/2014] La guilde Loup a été créée en Novembre 2009 soit deux ans environ avant la sortie de SWTOR. Nous avons produit un roleplay forum riche et intense pendant toute la durée de l'attente du jeu, régulièrement partagé avec d'autres guildes de l'époque. Puis, après une année de jeu environ, nous avons été attirés vers d'autres horizons.

Récemment (août 2014) nous sommes revenu sur SWTOR et avons pris le temps de faire évoluer notre background en intégrant le temps et les événements roleplay passés depuis lors. Nous avons recentré notre activité sur l'histoire du Consortium Karn et nous publions donc ci-dessous notre nouvelle présentation de guilde.

Bonne lecture à tous !


LOUPS

  • Nom : LOUPS
  • Serveur : Battle Meditation.
  • Faction : République Galactique.
  • Localisation principale : Corellia, Coruscant & Nar Shaddaa.
  • Orientation : Guilde roleplay (Incluant tous les aspects du jeu : PvE, PvP, Craft).
  • Site Internet : A venir.
  • Forum : http://loups-mmorpg.fr/forum/
  • Présentation forum officiel : A venir.
  • Maîtres de Guilde : Tànid Karn (RP) / Kreev Vargas - Falko (HRP)
  • Description :

    Quote:
    La guilde LOUPS représente une entité complexe ; le "Consortium Karn". Ce dernier est la propriété de la famille, ou plutôt de la "dynastie" éponyme. Leur emblème, placardé partout où il est nécessaire de rappeler leur emprise, est une tête de "loup" ce qui ne manque pas d'offrir des jeux de mots tantôt flatteurs, tantôt grinçants aux commentateurs qui observent de près ou de loin cette organisation aux multiples visages.

    Le fait le plus notable est la mainmise que semble avoir la famille Karn sur le siège de Sénateur de Corellia auprès de la République Galactique.

    On notera par ailleurs la diversité de ses activités ; depuis la gestion d'une chaîne de Palace & Casino de grand Luxe ; Karn'Ton à celle d'une fondation pour les enfants des soldats de la République Galactique, invalides de guerre ou mort pour cette dernière, en passant par une société d'armement et, très récemment, une société militaire privée, sobrement nommée "Loups".



LES « KARN » ; UNE DYNASTIE.



La famille Karn est une dynastie au sens propre du terme ; il ne s’est pas passé une génération sans que plusieurs d’entre eux s’illustrent dans divers domaines, quoi que le plus souvent dans le domaine des affaires au travers le Consortium Karn. Elle est à mettre au nombre des grandes familles de la République tels que les Draay ou les Organa et les Panteer.

On ne compte plus les engagements caritatifs qu'on assumé et assument, aujourd'hui encore, nombre des membres de la dynastie Karn. Evidemment comme toutes familles de cette dimension, par sa taille et sa richesse, il faut compter avec l'excentricité, le luxe ostentatoire parfois vertigineux et les frasques de certains d'entre-eux. Mais c'est une famille soudée pour le meilleur et le pire... et rien ne doit venir écorner trop sévèrement sa réputation, aussi sait-on très bien comment gérer les affaires délicates pour édulcorer, ou lisser la réalité. Les Karn ne savent que trop bien le prix de la renommée et combien il est aussi difficile de la construire que facile de la ruiner... sinon la détruire.

Le Consortium Karn est au Karn ce que les institutions sont à la République Galactique ; sa structure sociale. Elle est autant l’œuvre commune de la famille que sa colonne vertébrale autour de laquelle s’articule sa vie et se soude chacune de ses branches.

Organisation complexe, le consortium est dirigé par le chef de famille de la lignée principale ; celui-ci occupe les fonctions cumulées de PDG et d'administrateur principal. Les autres étant tous de la famille Karn au sens large, certains se contentant d’un simple rôle d'actionnaire quand d’autres s’impliquent pleinement et prennent des responsabilités dans la, direction du Consortium ou dans les entreprises lui appartenant.

Depuis trois générations, le fait le plus notable a été, pour la lignée Karn de voir leurs successifs chefs de famille se faire élire au poste de sénateur de Corellia. Ainsi, l'actuelle sénatrice de la planète est la chef de famille ; Tànid Karn qui a succédé il y a trois ans de cela à son oncle Ilharn Karn.


LE CONSORTIUM KARN : UN EMPIRE FINANCIER


La seule évocation du Consortium Karn suffit sans qu'il soit nécessaire de préciser ce qu'il est ce qu'il fait. Quantité de gens, d'innombrables et l'on tutoie encore l'euphémisme, ont entendu ce nom – aux premiers rangs desquels les Correliens, de toute évidence - et que tous les acteurs du monde économique républicain connaissent. A l'instar du nom familial, dans les affaires cela revient à évoquer des noms tels que la Corporation Czerka, la Corporation Santhe / Sienar Technologies, Hutt Space, les Chantiers Navals Kuat ou encore Corellia StarDrive dans laquelle elle a d’ailleurs un certains nombres d’actions, tant le Consortium est connu comme le loup blanc...

Richissime et influente organisation, ce qui semble aller de pair, elle englobe plusieurs entités plus ou moins connues et participe comme actionnaire dans de nombreux autres groupes.

Voici quelques-unes des entités les plus réputées qui composent le Consortium Karn ;

  • Le Karn’ton :

    L’histoire du "Karn'Ton" débute sur Corellia où le premier du nom fut bâti il y a plusieurs décennies à l’initiative de Terry Karn qui s’était illustré dans le monde de la nuit et des jeux. Après avoir fait ses armes dans de nombreux établissements très réputés de la célèbre Plage d’Or - située entre Coronet et Tyrena – il développa un projet de palace casino de luxe qui fut rapidement validé par le Consortium. Vitrine du raffinement de la famille Karn, le choix de l’implanter dans Coronet même fut un choix audacieux et stratégique ; il s’agissait de ne pas se placer en concurrence directe avec les établissements de la Plage d’Or, concernant le secteur géographique tout en visant la même clientèle huppée. Au risque, évidemment, en s’excentrant de ne pas profiter de l’achalandage du site touristique. Le temps donna raison à ce pari risqué et l’établissement se hissa dans les trois meilleurs Palaces Casinos de Corellia et parmi les plus réputés de la République Galactique.

    Cependant, il y a deux ans de cela, suite à l’invasion Sith sur Corellia - après que le Triumvirat ait trahi la confiance du peuple et ses engagements envers la République Galactique - le Karn’Ton fut à compter parmi les victimes du bombardement planétaire. L’immense tour fut éventrée en plusieurs endroits. Toujours debout mais sans vie, elle se tient maintenant tel un spectre condamné à témoigner du désastre, parmi les autres bâtiments fantômes de Coronet.

    Mais le loup hurle surtout la nuit et les Karn sont de la trempe des gens que rien n’arrête ou dissuade. Ainsi, deux années après la destruction de cet emblème du savoir vivre, de la détente et des deux d’argent sur Corellia, un nouveau Karn’Ton vient d’ouvrir ses portes sur Nar Shaddaa ; l’occasion de mettre à l’épreuve de nouveaux concepts pour nourrir le projet titanesque d’en faire une chaîne d’établissements, présente sur toutes les planètes qui s’y prêtent, tel Coruscant et Aldérande. Avec pour ambition finale de construire le vaisseau amiral de cette chaîne sur Corellia, lorsqu’il serait opportun d’y retourner et de lancer un symbole fort pour la reconstruction de Coronet et des villes meurtries.

    [En savoir plus… (lien)]

  • La Fondation Karn pour l’Aide et la Protection des Enfants de la République (F.K.A.P.E.R) :


    En politique, chacun le sait, avoir des idées et de la détermination pour les mettre en œuvre c’est une bonne chose, mais pour être élu il faut avoir du cœur. Si le soupçon de visée électoraliste peut légitimement se poser, ce serait mal connaître madame Tànid Karn, actuelle Sénatrice de Corellia et PDG du Consortium Karn qui fut toujours très attentive au sort de ses concitoyens et plus particulièrement à celui des enfants.

    Son histoire personnelle parle aussi pour elle, afin de chasser ce jugement hâtif. Si de nombreux Karn se sont aussi illustrés dans l’armée, Tànid Karn n’est pas en reste puisqu’elle fit l’école des officiers de l’armée de la République et travailla plusieurs années pour le Service d’information stratégique. C’est sans compter son premier mariage avec un officier, pilote de l’armée de la République, décédé dans un tragique accident de vol, pour comprendre son attachement à la cause des enfants des militaires victimes de guerre.

    Sa mission première vise à apporter une aide aux enfants dont l’un ou les deux parents sont reconnus invalides de guerre ou mort en service. Elle finance donc des structures d’accueil et d’hébergement, accompagne et suit ces enfants et leur famille lorsqu’ils en ont toujours une, et ce tout du long de leur vie jusqu’à leur majorité et bien souvent au-delà, jusqu’à ce qu’ils soient indépendants. Le plus souvent la fondation intervient auprès des familles pour financer ce qui est nécessaire aux enfants dans leur confort et leur éducation ainsi que le financement de leurs études.
    Mais elle revêt aussi une mission humanitaire en prenant aussi soin des familles de soldats, victimes collatérales de la guerre, lorsque leur planète est attaquée par l’Empire.

  • Le Fond d'Investissement Karn (F.I.K) :


    Le F.I.K est un outil qui s'est révélé précieux dans l'expansion du Consortium Karn en matière de diversification de ses investissements. Ce dernier répond à plusieurs préoccupations légitimes du Consortium Karn ; placer des fonds pour obtenir des revenus sans accroître le nombre d'entreprises lui appartenant ; investir dans des start-up pour stimuler les secteurs d'avenir et donner leur chance à des entrepreneurs portant un projet prometteur - et qui sait, les racheter un jour - mais aussi pour garder une emprise sur certains secteurs d'activité sur lesquels le Consortium est implanté au travers l'une de ses entreprises. Il y a évidemment d'autres raisons mais ce sont là les principales. Il est à noter que 35.9% des investissements du F.I.K sont exclusivement basés sur Corellia, preuve s'il en est de la volonté de la famille Karn d'investir d'abord sur sa planète d'origine.

    Le F.I.K a récemment fait parler de lui pour avoir investi de façon substantielle dans la société "Shield Insight Corporation" dirigée par Monsieur Lebrun. Le Consortium Karn ayant raflé 35 000 actions au nez et à la barbe des investisseurs potentiels en faisant jouer une option d'achat et en enchérissant suffisamment pour s'octroyer 10 000 des 15 000 actions récentes sur les quelques 50 000 que S.I.C proposait à l'ouverture de son capital. Devançant ainsi les Artisans d'Anachore qui se retrouve ainsi troisième actionnaires après le Consortium Karn, monsieur Lebrun conservant toujours 46.66% des parts de sa société afin de rester l'actionnaire majoritaire.

  • Karn’s Weapons & Engineering Division (KWEED) :

    Cette société de taille moyenne n’en est pas moins à la pointe de la technologie et vise des marchés spécialisées pour équiper des unités d’élite très attentives à la qualité et à l’efficacité de leurs outils. On trouve parmi son catalogue des armes personnelles ; fusils et canons d’assaut, pistolets blasters, ainsi qu’un certain nombre d’équipements très spécialisés requis dans le cadre des missions des forces spéciales de l’armée, des unités d’intervention de la police ou encore dans les actions de terrain ou logistique du S.I.S.

    Les institutions en question sont parmi ses principaux clients. KWED est néanmoins aussi en contrat avec plusieurs sociétés militaires privées, celle du Consortium Karn notamment, mais aussi avec des gouvernements de planètes et systèmes alliés ou neutres à l'égard de la République Galactique, pourvu qu'ils ne soient pas en cheville avec l'Empire ou d'autres de ses ennemis.

    Son dernier produit phare en arme personnelle est le SG 300 Pilon, un fusil d’assaut compact de type avancé, possédant un canon simple pour le tiré standard et un système de trois canons assemblés pour la mise en œuvre de deux modes de tir ionique. Son seul défaut notable est son coût particulièrement élevé qui le réserve, de facto, à l’intérêt d’unités d’élites.

    On peut aussi évoquer - parmi les dernières nouveautés - la mini sonde de surveillance MDSP 22LRS (Module de détection et de surveillance polyvalent) qui, outre un ensemble de détecteurs ; volumétrique, thermique, magnétique, électrique et électromagnétique, combine une caméra et un brouilleur d’émission. Elle peut d’autre part être reliée directement avec une unité droïde de sécurité autonome pour renforcer son efficience notamment en matière de protection des personnes et des installations.

  • La SMP (société militaire privée) LOUPS :



    Dernière-née du Consortium Karn, la SMP Loups est la réponse aux événements tragiques qui l’ont secoué lors de l’assaut de l’Empire sur Corellia. Madame Karn s’est aperçu du manque évident d’efficacité et de préparation dans la sécurité des personnes et des installations du consortium. De fait, la sécurité était soit l’affaire individuelle de chacune des sociétés de l’organisation qui, pour certaines, sous traitait celle-ci à des entreprises spécialisées extérieures. C’est donc une réponse globale, personnalisée, optimisée, mais surtout "interne", qu’il convenait d’apporter ; voici la leçon qu’elle tira avec ses plus proches conseillers, de cette tragique expérience.

    Mais plutôt que de se limiter au marché déjà très concurrentiel de la sécurité privée, elle pensa cette société dans une solution complète aux services variés. Le profil d’une SMP paru le plus adapté au contexte même de guerre dans laquelle était engagée la République. Par ailleurs, elle apportait un « plus » à son engagement envers les militaires en proposant des solutions de reclassement au sein de cette nouvelle entreprise.

    Les solutions proposées par la SMP LOUPS couvrent l’intervention armée, assurée par des unités ne dépassant pas la taille d’un bataillon, soit trois cents à mille trois cents hommes. C’est d’ailleurs l’effectif maximum dont elle peut assumer, seule, le déploiement et le soutien logistique. Il convient néanmoins de préciser que son cœur de métier est d’abord axé sur la protection des installations et des personnes, pour lesquels elle déploie plus volontiers des unités de la taille du peloton, plus rarement de la compagnie. Précision notable, afin de soigner son image et de montrer patte blanche quand d’autres SMP s’illustrent pas des dérives qui entretiennent la réputation sulfureuse de ce type d’entreprise, cette dernière a négocié un droit de regard d’un observateur neutre « l’Ordre Jedi » qui en échange de cette preuve de bonne volonté, accepte de conseiller l’entreprise sur les dossiers épineux mêlant la présence d’utilisateurs obscurs de la force.

    Le Consortium Karn quant à lui sous-traite aujourd’hui l’intégralité de la sécurité de ses personnels et installations sensibles à la SMP LOUPS.
    Du reste, soucieuse d’offrir une réponse complète et personnalisée, la SMP LOUPS propose aussi la mise en œuvre de deux sections de forces spéciales. Polyvalentes, elles sont en mesure d’intervenir sur plusieurs types de missions ; Neutralisation d’objectifs (personnels ou matériels), sabotage, action de guérilla et de contre guérilla, recherche et transmission de renseignement, protection et exfiltration de personnalités, libération d’otages, opération de guerre psychologique, etc…

    Cependant le déploiement de ces deux sections est quasi-exclusivement proposé à la République Galactique et à ses gouvernements et institutions reconnues. Et plus exceptionnellement – concernant certains des volets de ses compétences telle que la libération d'otage(s) - à des organisations et entreprises privées dont les intérêts ne sont pas en conflit avec la République.

    La particularité de la SMP, outre le reclassement d’anciens militaires invalides à des postes adaptés à leur condition est de proposer un contrat spécial poétiquement baptisé « esprit de meute » qui s’adresse à tous les collaborateurs affiliés au Consortium Karn. Par son biais, chacun d'entre eux peut mettre ses compétences au service de la SMP LOUPS, pourvu qu’elles puissent être exploitées, au travers des contrats de « mission » -ponctuels par définition - tout en gardant la sécurité d’un emploi stable dans leur entreprise principale.

    Cette originalité est à l’initiative d’un ensemble de collaborateurs animés par le sens du devoir civique qui trouvaient insupportable de ne pouvoir agir autant qu’ils le souhaitaient pour Corellia et la République. Le succès que rencontra ce contrat auprès les collaborateurs du Consortium n’est pas non plus étranger à la prime de risque conséquente qu’il induit, justifiée par le fait que les missions concernées sont toutes liées à des théâtres opérationnels sur lesquels sont engagés les forces de la République. Il s’agit donc bien d’aller au combat ou de se trouver sur des zones de conflits où le danger est réel.

    Enfin, dernière précision et non des moindres, la SMP LOUPS s’était engagée dès sa création et à titre gratuit auprès de la Résistance Corellienne et poursuit aujourd’hui cette aide dans la reconquête et la sécurisation de la planète.



Spoiler



QUELQUES PERSONNALITES DE LA FAMILLE ET DU CONSORTIUM KARN.


  • Tanid Karn :


    Actuelle sénatrice de Corellia, Tanid Karn a vu sa destinée à priori toute tracée, dérailler pour la mettre sur le devant de la scène familiale. A peine sorti de l'Ecole des Officiers de l'Armée de la République, major de sa promotion, elle fut recrutée par le S.I.S où elle entame une carrière pleine de promesses.

    Elle fut mariée un première fois à un officier des forces aérienne de la république Galactique, pilote de chasse, tragiquement décédé lors d'un crash sur Hoth. Et c'est en travaillant dans un groupe d'enquête composé de plusieurs services de la République qu'elle rencontra son second et actuel époux ; le maître Jedi Kreev Vargas qui était encore padawan à l'époque.

    C'est avec ce dernier et alors qu'ils ne se fréquentaient pas encore intimement, que Tanid Karn découvrit que son oncle, Ilharn Karn, menait un double jeu avec l'Empire en trahissant la République. Après avoir monté un dossier complet sur ce dernier, elle le dénonça au S.I.S.

    C'est en menant un putsch au sein de sa famille en évinçant la fille de son oncle de la succession, qu'elle devint chef de la famille Karn. Tout en nettoyant, en interne, la famille de l'influence de son traître d'oncle, elle mena en public une campagne de communication pour circonscrire le scandale et l'étouffer avec brio. Mieux, elle se lança d'emblée en politique et aux nouvelles élections de sénateur, fut élue après une campagne menée de main de maître.

    De ses idées politiques ont dit qu'elles sont axées sur un social-libéralisme éclairé et pragmatique, enrichi d'inclinaisons écologiste et humaniste, chers au peuple Corellien. PDG du Consortium Karn, on la dit redoutable en affaire et sachant parfaitement se servir de chacune des nombreuses cordes à son arc pour aider et renforcer chacun des dossiers ou position sur lesquels elle s'engage.


  • Kreev Vargas :

    Epoux de Tanid Karn, on sait qu'ils se sont rencontrés lorsqu'ils travaillaient ensemble dans un groupe d'investigation inter-services. Il était alors padawan, en fin de formation. Cependant, leur relation intime commença seulement après quelques années à se côtoyer et après que ce dernier fut nommé chevalier Jedi.

    [En savoir plus... (lien)]

  • Kenth Karn :

    Enfant du couple Tanid Karn et Kreev Vargas, âgé de 5 ans, il est élevé sur Coruscant dans les appartements privés de la Sénatrice dans le quartier du Sénat. Cette dernière étant régulièrement en déplacement, le jeune Kenth y est souvent gardé par sa nourrice.

  • Fenrys Karn :

    Neveu de Tanid Karn, ce jeune homme de 18 ans est un génie informatique. Tout frais promu des deux plus prestigieuses écoles du domaine ; Sup'Holo Coruscant et l'Ecole supérieure des hautes études informatiques - produisant un doctorat pour la filière "guerre cybernétique" et un second pour la spécialité "sécurité réseau et application de cryptographie intelligente", il fut immédiatement recruté par sa tante au sein du Consortium Karn dans le service de sécurité des réseaux informatiques et des communications. En outre il travaille aussi comme consultant expert informatique pour la SMP LOUPS.

    On ne sait que peu de choses sur lui tant le jeune homme est discret. D'aucuns disent qu'il ne sort pas de son univers informatique et que sa vie sociale est inexistante. Du moins ne le voit-on que très rarement et sa dernière apparition "publique" fut à l'occasion de l'inauguration du Karn'Ton de Nar Shaddaa.

  • Ilharn Karn :


    Ancien chef de la famille et ex-sénateur de Corellia, il siégeait à la commission du renseignement du sénat et au comité de supervision du S.I.S. De nombreuses années durant il fut un loyal et efficace serviteur de la République pour laquelle sa loyauté semblait sans faille. Très impliqué dans son travail, seule sa famille aurait eu à redire sur son intérêt limité pour les affaires du Consortium Karn.

    Mais avec le scandale de sa trahison qui éclata il y a quatre ans de cela, c'est toute son image qui vola en éclat. Convaincu d'intelligence avec l'ennemi, après des preuves accablantes réunies par sa propre nièce, Tanid Karn, il fut démit de ses fonctions et mis en accusation par les autorités judiciaires. Avant même que le S.I.S et les services de police n'aient pu réagir, il prit la fuite et reste jusqu'à ce jour introuvable. Certains le pensent mort, d'autres affirment qu'il serait toujours actif pour l'Empire ou ses propres intérêts ; on évoque même sa présence supposée dans le système Hutt. En tout cas le soupçonne t-on, s'il est bel et bien en vie, d'être à la tête d'un réseau criminel ; piste sérieusement évoquée dans les milieux autorisés.

  • Garde du corps :

    Peu de temps avant élection, Tanid Karn fut confrontée à un terrible événement ; l'explosion de la navette qui transportait tous les membres du groupe inter-service dans lequel elle avait travaillé avec le maître Jedi, Kreev Vargas. Dernier acte revendiqué de son oncle, Ilharn Karn. L'affaire fut tenue secrète mais Tanid Karn en fut très affectée et consciente du danger qu'elle encourait maintenant, se résolu à prendre des gardes du corps. Résolution qu'elle mis plusieurs années à mettre en oeuvre. Mais elle finit bien par céder aux appels toujours plus pressants de sa famille à se montrer raisonnable.

    Sa protection est aujourd'hui assurée, nuit et jour et partout où elle se trouve, par deux gardes du corps humains ; Falko (lien) et Thoar Arnvald (lien) et deux droïdes de protection rapprochée de dernière génération.

    Au delà de ce périmètre intime, la sécurité de la famille Karn et de leurs habitations est sous-traitée à la SMP LOUPS.


  • Thann Crima :

    Corellien de pure souche, Thann Crima est le directeur des achats du Karn'Ton Casino de Nar Shaddaa.

    [En savoir plus... (lien)]


LE RECRUTEMENT


Les joueurs intéressés par la guilde L.O.U.P.S sont les bienvenus. Pour se faire, il suffit de jouer un personnage qui peut trouver une place dans cette organisation tentaculaire qu’est le Consortium ce qui, au demeurant, est une chose assez facile tant les possibilités sont ouvertes.

Evidemment, nous invitons les intéressés à privilégier l’affiliation à l’une des entités principales du Consortium, décrite dans la présentation de ce dernier. Chacun devrait normalement pouvoir y trouver sa place.

Le recrutement se fait uniquement en roleplay, directement par le biais du jeu. Il suffit pour se faire d’envoyer une demande d’entretien roleplay à la direction des ressources humaines de l’entité visée en précisant le poste convoité. Quoi qu’il en soit, techniquement il faut l’envoyer à « Tànid » (pseudo Ig). Il est bien évident que Rp parlant ce n’est pas elle qui se charge de lire toutes les candidatures ni de les traiter, sauf lorsque cela la concerne directement ou que le poste est important. Les demandes sont ensuite traitées en roleplay par le personnage Tanid Karn ou un PJ ou PNJ compétent, interprété en jeu.

Les Jedi et les utilisateurs de la Force faisant l’objet d’un statut quelque peu à part, leur recrutement est soumis à des quotas HRP afin de préserver la cohérence de leur implication particulière et minoritaire dans cette guilde. Leur porte d'entrée est plus limitée puisqu'il faut soit les lier de près ou de loin à Kreev Vargas, soit à la relation de circonstance entre la SMP Loups et l'Ordre Jedi.

Kreev_Vargas's Avatar


Kreev_Vargas
11.25.2014 , 05:05 AM | #2
Article de presse.



Quote:
THE CORELLIAN POST

Corellia ne se rend ni ne meurt jamais !


Le prix de la démocratie s'il est trop souvent celui du sang, en dit malgré tout long sur ceux qui sont prêts à le verser ; prêts à sacrifier leur vie. L'Histoire avec ce fameux grand "H", de la République a le plus souvent été écrite avec celui des soldats qui par milliers sont morts pour la liberté des peuples et pour la paix. On oublie cependant trop souvent que ces soldats, dont nul ne remet en cause le courage, l'abnégation et les souffrances, furent de tout temps, soutenus et parfois même épaulés jusque sur les barricades et les camps retranchés, par des cohortes de civils ; citoyens engagés dans des guerres qui n'étaient certainement pas les leurs par métier, mais les leurs par les idéaux et une soif inextinguible de vivre le rêve républicain et de la démocratie !

Aujourd'hui, sur Corellia, alors que l'armée achève de reprendre le plein contrôle de la planète et de mener les dernières chasses aux troupes impériales ou de leur partisans - qui se terrent maintenant comme des lâches après avoir tenté de saper un pilier majeur de la République Galactique -, il convient de rendre hommage à ces héros de la première heure - illustres et anonymes - qui ont sauvé notre planète.

Combien parmi nous, doivent la vie à tous ces résistants, issus de toutes les couches sociales de la société, qui loin des clichés de têtes brûlées ont risqué leur vie et celles de leur famille pour sauver Corellia d'un avenir bien sombre ? Beaucoup, énormément... tous ceux qui furent surpris par la traîtrise du Triumvirat et par la violence de l'assaut impérial. Tous ceux qui à un moment donné ont vu leurs concitoyens ; leur collègue de travail, leur patron, leur ami, leur facteur, leur voisin... leur frère, s'opposer et se lever contre cette infamie ; et les ont regarder faire, et parfois ont fait le pas de les rejoindre quand l'évidence c'est imposée à eux.

Ceux là, par centaines, par milliers, ont souffert les persécutions des troupes impériales et de leurs soutiens parmi notre population qui ont collaboré avec l'ennemi. Ceux-là sont mort sur les barricades, morts dans les sous-terrains, morts dans les prisons, morts dans leur maison... morts d'avoir été loyaux à la République et davantage encore, à une certaine idée de ce qu'est la nation Corellienne. Ceux-là sont morts anonymes, dans l'indifférence parfois, mais jamais pour rien ! Toujours pour cet idéal qui nous anime et nous enflamme à chaque fois qu'on ose essayer nous l'arracher.

Je saluerai, et la rédaction se joint à moi, tous les Jedi Verts dont on sait la relation fébrile, parfois méfiante et défiante, en tout cas compliqué avec l'Ordre Jedi de Tython. Nos Jedi Verts, car ils sont une part de l'âme de notre planète, nos Jedi Verts furent parmi les tous premiers sinon les premiers d'entre tous, à se dresser face à la trahison et l'envahisseur pour défendre Corellia !

Si la menace semble écartée, la guerre n'en est pas finie pour autant et les nouvelles des fronts où les forces entières de la République combattent avec la bravoure qui honore nos ancêtres, ne cessent de nous le rappeler chaque jour. Pourtant il nous faut reconstruire sur Corellia ; reconstruire nos immeubles, nos infrastructures mais aussi la confiance et l'unité en pardonnant à ceux qui hier, ont hésité... à ceux qui hier se sont laissés séduire par les mensonges de l'Empire. Car ce dernier les a laissé là, sans protection, après les avoir manipulés et utilisés. Et le seul fait d'imaginer la situation contraire, nous laisse présager du sort qui serait le leur sous une domination impériale. Le même que celui subit par nos résistants et peut-être pire encore...

Reconstruire c'est envoyer un message fort et clair ; Corellia ne se rend ni ne meurt. Elle peut souffrir, elle peut être malmenée et mise à genou, mais jamais son peuple ne baissera la tête. Toujours nous nous relèverons pour combattre encore et encore, jusqu'à vaincre. Et ceux qui mort ne font que laisser la place aux générations suivantes qui s'inspireront, se nourriront de plus de courage et de détermination, de la mémoire de leurs prédécesseurs.

Corellia vivra libre !

Alors redoublons d'effort et de ménageons pas notre peine ! Travaillons, travaillons pour reconstruire nos villes, pour reconstruire nos forces, pour renforcer ce qui doit l'être. Investissez aussi ! Investissez ici et ailleurs, investissez pour accroître la richesse et la force de Corellia, qu'elle continue de battre comme elle le fut depuis toujours, comme l'un des coeurs économiques les plus vigoureux de la République Galactique.

Investissez à l'instar de madame Tanid Karn, notre sénatrice auprès du Sénat de Corellia et qui, à la tête du Consortium Karn, n'a jamais cessé de soutenir Corellia même pendant ces troubles, en contribuant financièrement et en actes productifs pour soutenir la résistance Corellienne.

Hier encore, les initiés des marchés financiers l'auront vu doubler de nombreux investisseurs, lors de l'ouverture au capital de la société Shield Insight Corporation, qui produit des armures de combat. Stratège économique et politique avisé, elle a fait valoir, selon nos sources, une option d'achat via le Fond d'Investissement Karn, qui lui permit de rafler 35 000 des 50 000 actions ouvertes à l'achat. Puis d'achever son coup d'éclat en acquérant 10 000 actions supplémentaires pour posséder 30% du capital de ladite société, devenant ainsi la deuxième actionnaire de cette entreprise.

La SMP Loups, propriété du Consortium Karn, a de son côté signé deux nouveaux contrats de partenariat public/privé, pour engager ses troupes en renfort des soldats de la République et pour dispenser des formations à l'Académie Militaire de Coruscant.

Notre journal lui aussi, a investi en rentrant au capital d'un quotidien de Nar Shaddaa ; "Hutt News First". Mais aussi en développant un nouveau format pour Aldérande.

Investissez, investissez, prouvez que Corellia continuera de s'étendre au delà de ses propres frontières pour que brille sa renommée au travers la galaxie !


Alecks T'yla.