Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

-( Recrutement )- Héritage accueille quelques nouvelles âmes égarées ...

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Forums de serveurs > Battle Meditation
-( Recrutement )- Héritage accueille quelques nouvelles âmes égarées ...

Tamarah's Avatar


Tamarah
09.18.2012 , 03:43 PM | #1
A L'OMBRE DU SÉNAT
- Synthèse et évolution -


-----------------------------------------------------------------------------------

"This is the way of the dark side, malak - all things end in death" - Revan

-----------------------------------------------------------------------------------

-----------------------( m u s i q u e )-----------------------


Elle se tenait bien droite.
La fin, aussi pure et souhaitée soit-elle, demande un long moment d'acceptation dans les esprits, même les plus étriqués. Et comme l'enfant qui se cache de son larcin, elle essaie de rompre les cloisons entre lesquelles on l'a emmurée. Se brisant les ongles sur la rigidité solide de sa cage, elle crie parfois à s'en rompre les cordes vocales, jusqu'à suffoquer de son manque d'oxygène. Ils ne la feront pas sortir avant qu'elle ne se soit calmée. Quand enfin cela arrive, ils la traînent, les pieds derrière à même le sol froid. Quand son séant percute enfin avec violence le siège qui lui a été tiré, maintenue assise, il faut encore lui tenir la tête pour qu'elle regarde l'homme qui lui fait face.

-Je me disais ... Tout a commencé avec l'enlèvement de cette sénatrice, n'est-ce pas ? Larïana ? Le grand amour de l'un des votres.

Et dans la haine elle s'abstient de lui cracher au visage, noire de la tête aux pieds.

-Gardien. Le gardien de l'héritage. Nous sommes allés la chercher pour lui.

Il se mit alors à sourire. Elle était amusante, frêle, presque insignifiante et pourtant, son regard libérait tant de force et de profondeur, de mystère. Il se perdit un instant dedans, faisant fi de sa chevelure blonde et cendre. Il aurait mis sa vie entre ses mains, jusqu'à lui faire confiance s'il n'avait pas su. S'il avait seulement ignoré qui elle était.

-Vous avez donc pourchassé une sénatrice à problèmes à travers la galaxie pour lui venir en aide. Après quoi vous êtes tombés dans le piège d'une organisation "phantöm", adepte de la théorie du complot et réclamant la fin de nos deux factions. Cela a commencé par l'enlèvement d'un soldat, dont vous étiez proche, et de l'extraction à votre "héritier" de son sabre laser, le faisant sombrer dans une rage sans précédent ... Le menant au côté obscur. Mais encore ?

-Ils nous ont tendu une embuscade sur nar shadaa, puis sur tatooine. Ils avaient éveillé la convoitise de mercenaires et de sith. Ils nous ont détruit, nous ont traîné à terre et se sont emparés de nos biens les plus précieux. Ils se sont emparés de moi. Et j'ai sombré, sombré longtemps pour tous les sauver, jusqu'au dernier. Mais la rage d'Aldar ... Sa colère après cet évènement l'a peu à peu consumé, jusqu'à tous nous transformer. Nous avons oublié la paix et voulu la guerre. Le sabre laser n'était qu'une clef vers notre bien le plus précieux. Une source, quelque part, par delà les lieux connus, où seul l'héritier n'est jamais allé qu'avec le gardien. Yang ... amouraché de la fille d'un corrompu. Shian'se, le père de larïana a toujours travaillé pour l'organisation qui a préparé tout ceci, jusqu'au dernier de tous les détails. Et nous avons sauté à pieds joints dans ces illusions qui nous berçaient d'espoir.

-Quel est ce secret, le contenu de cette ... "source" qui vous hante tous ? Est-ce l'origine de votre obsession pour Darth Revan et cette idée, selon laquelle notre république serait ... Corrompue ?

Mais à cela elle ne répondit que par un sourire.
Sûre d'elle, comme si en son coeur obscurcit elle savait que tôt ou tard, elle finirait par leur échapper. Encore une fois, ses tortionnaires républicains l'avaient convaincue, en son fort intérieur, que la république avait oublié ce qu'elle était. Un amas de principes, entremêlés dans la conviction forte d'un univers d'égalité ou la liberté, naîtrait même de son idée. Mais aujourd'hui, qu'était-elle devenue ... Naaly vabrass avait eu le flair de s'en détourner, préférant embrasser la cause d'un homme jugé traître et fou, plutôt que de prendre part à cet imparfait simulacre d'elle même qu'était devenue république. L'ancienne république.

-Nous sommes les messagers de l'avenir, nous et nôtre cause. Entendez moi bien, agent colt, car vous savez que je suis trop distordue pour être tenue ici. Bientôt, comme les loups à la poursuite de leur alpha, ils prendront ce lieu en siège, et il n'auront de cesse de revenir encore et encore, jusqu'à la liberté dont vous me privez. Vous connaissez la suite de l'histoire. Nous avons anihilé nos ravisseurs, les avons tués jusqu'au dernier. Après quoi j'ai détruit le premier conseil décisionnel de l'organisation qui nous traquait. Puis nous avons découvert différents complexes lui ayant appartenu, par lesquels de nombreux secrets furent révélés. Je suis dangereuse, je suis une arme. Je suis la main de l'héritier. Et à chaque nouvelle vibration de mon sabre, au contact d'une âme venue s'y brûler, vous trouverez en vos remords l'écho de votre imprudence. Car je suis son élue. Sa guerrière, sa force ... Et je suis là pour exécuter ses ordres.

-Peut être. Je prends le risque. Vous savez que vous n'êtes pas la seule recherchée. Avouez vous cillemment vos crimes ? Sans crainte de l'avenir sinistre qu'il vous faudra endurer pour répondre de vos actes ?

Puis fermant les yeux, un souvenir douloureux vint briser son équilibre, la poussant à un petit rire dément ... Après quoi seulement elle revint à elle.

-Gorania. Krann, comment choisissez vous de l'appeler, hein ? J'ai tenté de le retrouver, de l'empêcher de nuire, je me suis débattue pour mettre fin à sa légende, pour le pousser dans l'oublie. Leionar était mon ami, mais l'autre était trop dangereux. Devenu incontrôlable. Je devais l'éloigner d'Aldar ... Et de Yang. Puis j'ai trouvé Lyara ... Et Nomi. Je sais grâce à elles qui je suis vraiment. Behal et Riméa n'acceptent d'ailleurs pas cette révélation. Poussés par la soif de se venger. Mes amis ... Les ai-je trahi ? Je mérite leur colère, je l'accepte. Kha'laar, Domino, Ayaruk ... Tous se sont perdus dans leurs doutes. Certains même ont disparu. D'autre choisissent de rester aveugles. Kyrana ...

L'agent colt se redressa simplement sur son siège.
Ne parvenant pas à sourire, il voulu juste quitter les lieux un instant. Mais avant de passer la porte, quelque chose le poussa à se tourner, à fixer la jedi une fois encore. Puis elle se tourna, plongeant dans son être avec une facilité déconcertante. Il ne parvenait plus seulement à la chasser de ses pensées depuis qu'il l'avait vue. Il quitta le bureau, non sans peine.

-Major. J'ignore sur quoi nous avons mis le doigt, mais ces "Adeptes de l'histoire de Revan" sont à mes yeux une menace sérieuse. Ils ont d'abord détruit notre unité Thx, envoyée auprès d'eux. Et maintenant la section 2002 et plusieurs jedi envoyés en mission gravitent autour de leur culte. S'ils ne sont pas encore perdus, ça ne saurait tarder. Contactez maître En'daar, il faut que je lui parle avant qu'il ne sombre lui aussi dans leur folie collective. Et faites venir sur Aldérande toute l'aide nécessaire. Cette organisation dont ils parlent, s'ils ne l'ont pas inventée, pourrait préparer des attentats. Evaluez si la menace est sérieuse et ...

Se tournant vers la vitre teintée, il s'aperçu alors d'une chaise vide.

-Où est-elle ? Elle était là ! Trouvez la !

-----------------------------------------------------------------------------------

-----------------------------------


"I am sorry i started you on this path. But you chose to continue down it"- Revan

-----------------------------------

-----------------------------------------------------------------------------------

Elle était à lui, à son premier appel.
Se faufilant, à travers les mailles du filet comme si la solidité n'avait jamais eu de prise sur elle, volage, indisciplinée, futile ... Et d'un pas félin, sa silhouette de femme glissait jusqu'à son imposante stature. Une main sur son épaule, puis le menton appuyé dessus, elle admira d'abord son profil avant de décrocher des mots, tout doucement, à son oreille.

-Pourquoi ne pas avouer la vérité aux autres ... Pourquoi ne pas leur dire.

Aldar ...
Tamara avait toujours admiré sa discrétion, sa façon d'être. A la fois franche et pourtant ternie par tant de remords. Un sentiment qu'elle avait ignoré toute sa vie, dans la seule obsession de mener sa mission à bien. Sa seule et ultime mission.

-Parce que l'organisation pourrait l'apprendre. Parce que nous devons d'abord résoudre ce problème avant de penser au pire ...

Puis se reculant, sachant qu'il n'aimait pas être touché, elle s'affala lestement sur le sofa dans son dos, coruscant, la belle s'étendant à leurs pieds, comme si en cet instant ils étaient les maîtres du monde.

-Et si je refuse de mentir ?

Lui avait-elle déclamé sur un ton de défi.
Chose à laquelle il répondit sans mal, d'un geste vif et violent. La gorge de la jeune femme serrée entre ses doigts crispés par la colère, il admira un moment son apparence, sans se souvenir à quel point elle était manipulatrice.

-Je vois ... Je ne dirai rien. Pour le moment.

Déçue par son silence, elle força un sourire et après une courte pirouette, elle s'en écarta. Elle ne pouvait disparaître plus longtemps. Car tôt ou tard, il faudrait encore qu'elle retourne sur Aldérande. Pour les aider, les guider dans l'obscurité, leur apprendre à ne pas s'y perdre, sans en avoir peur. Les enseignements de Revan, leur trésor le plus cher. C'était ce qui les liait. Mais Aldar n'était plus que l'ombre de lui même depuis qu'il avait perdu son arme, poussé par le désir intense de s'en munir de nouveau. Et elle avait couvert ses massacres, le résultat de sa folie quand Naaly elle même l'en avait implorée. La sale besogne. Les choses qui n'étaient pas contées dans l'histoire, une histoire sombre de morts et de désespoir. Son désespoir. Ce sourire, qu'elle ne parvenait pas à lui rendre.

-Retrouve les sur Aldérande, je trouverai une raison à mon absence ...

Lâcha-t-elle en rajustant l'ample capuchon de sa bure.
Puis elle passa la porte, simplement, marchant d'un pas rapide vers le taxi qui la conduirait au spatio-port. Les cheveux au vent, bien au dessus de coruscant, un maigre sourire éclaira son visage lorsqu'elle repensa à colt, à ces républicains qui s'inquiétaient de leur présence. Ô ne leur avaient-ils pas donné de quoi être inquiets. La guerre contre l'empire, la fin du traité de coruscant. Des fanatiques voulant tout détruire. Ils avaient de quoi faire. Mais tout ce que voulait l'héritage, c'était la résurrection de la république, implosant d'elle même sur ses bases pourries, émergente de ses propres cendres, plus parfaite que la précédente. Oubliant la dichotomie, excuse de la médiocrité pour plonger dans les affres de la vérité vraie. Revan le visionnaire serait un jour fier de leurs actes. Elle en était intimement convaincue.

- A suivre -

-----------------------------------------------------------

Comme c'est désormais une évidence, nous sommes une guilde RP. Mais nous pratiquons également le PVE et le PVP à égalité toutes les semaines. Nous allons à nôtre rythme depuis la sortie du jeu. Vous êtes peut être quelques uns à nous connaître déjà, bien que nous soyons assez centrés sur notre petite famille et que nous ne cherchions pas spécialement à faire parler de nous.

C'est pour cela que nous ne cherchons que 3 ou 4 personnes pour finir de grossir nos rangs convenablement sans mettre le feu à la baraque. Aussi nous ouvrons à nouveau le recrutement pour le moment et le refermerons une fois le quota atteint. Evidemment, nous aurions fort besoin pour le PVE de rôles précis (De mémoire Tank, heal, DPS distance), bien que notre philosophie n'aille pas dans le sens d'une sélection particulière. RP oblige !

Plus ici : http://cinis.guild-heberg.fr/forum/index.php

Merci à tous de votre attention, et au plaisir de vous rencontrer !

MAJ : Héritage SWTOR change de tag, désormais, nous serons sur le serveur sous le nom de CINIS.
°--------------------°---------------------°
Tamara H. - CINIS
- See the light in my Eyes, and Imagine the point at the world can Change under my force -