Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

L'histoire d'Ysshaline


Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:53 AM | #1
Bien le bonjour, durant la période précédant la sortie du jeu, je m'étais mis à écrire le Bg de mon personnage qui bien qu'au départ ne devait pas faire plus de quelques pages fini très rapidement par en atteindre une dizaine. J'avais alors posté cela sous forme d'une (jolie ?) histoire sur les forums.

Les forums ayant étés remis à zéro, plus le fait de tester le jeu puis la sortie de celui, ne m'ont pas permis d'avoir le temps de retravailler dessus. Cependant j'ai remis la mains sur cette histoire et j'ai même du temps pour m'y remettre et la continuer.

J'ai donc décidé de reposter cette histoire ainsi que les chapitres supplémentaires écris et ceux à venir.

Comme ce n'est pas forcément facile de lire sur un forum (surtout quand c'est aussi long), Une version PDF est disponible ici (elle sera mise à jour en même temps qu'ici).

Il suffit de cliquer sur le titre du chapitre dans le sommaire pour y être redirigé directement (cependant les balises ne fonctionnent pas d'une page à l'autre et donc si vous n'avez pas changez le nombre de messages affichés par page (10 par défaut), les liens ne fonctionnerons que sur les 9 premiers chapitres).

Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:54 AM | #2
Chapitre 1 : Première rencontre

Les ruelles des bas-fonds de Coruscant étaient sombres et on distinguait péniblement l'homme qui les arpentaient en silence, il portait un de ces vêtements passe partout ne présentant aucune marque de distinction et arborait une barbe grise. L'endroit n'était ni accueillant ni rassurant. Des ruelles étroites, les lumières cassées pour la plupart ou hors d'usage. Toutefois, contrairement à la plupart des gens qu’il croisait, lui ne semblait pas nerveux ou sur ses gardes. Bien au contraire. Il semblait serein et à la recherche de quelque chose. Un groupe de jeunes de divers horizons le vit s’approcher et après quelques chuchotements indistincts, ils se décidèrent à l’accoster et encerclèrent l'homme en rigolant.

«Dit le vieux, tu ne sembles pas être d’ici. Peut-être qu’on pourrait t’aider à trouver ce que tu cherches ? T’sais nous on connait vraiment bien le coin.»

«Il est agréable de voir que la jeunesse prête encore attention à ses ainés. Avec plaisir messieurs. Je cherche l’endroit où habite … un ami à moi, veuillez attendre quelques instants, j’ai l’adresse dans mon datapad. Je vais vous la donner.»

Il le sortit et après quelques instants de recherche le montra à ses interlocuteurs. Ceux-ci le regardèrent avec un sourire marqué sur le visage mais lui indiquèrent un itinéraire de façon assez précise, puis ils resserrèrent le cercle qu’ils avaient formé autour de l’homme.

« Attends l’ancien, un renseignement cela se paye, surtout à cette époque. Tu pourrais nous donner … J’sais pas moi, tout ce que tu as, ce serait un bon début non ? »

« Comme vous voulez, j'aurais simplement une question, vous prendrez aussi le sabre laser, ou généreux comme vous l’êtes, vous me le laissez ? »

L’homme montra en effet l'arme accrochée à sa ceinture. Ceci suffit à refroidir l’ardeur des délinquants qui détalèrent sans rien demander de plus et l’homme continua sa route.

Il arriva finalement à l’endroit qu’il cherchait, tout en se disant que, finalement, ces délinquants lui avaient indiqué la bonne route. C’était un immeuble assez délabré et mal entretenu. Depuis l’extérieur on pouvait deviner que certains appartements n’étaient plus habités depuis longtemps, tandis que les autres semblaient, à première vue, presque en aussi mauvais état. L’homme entra dans le bâtiment. L’intérieur ne valait pas beaucoup mieux que la façade, il se dirigea néanmoins d'un pas assuré vers l’un des appartements. Il sonna, entra et il fut accueilli par un homme pointant un blaster sur lui. Ce dernier ne devait pas avoir plus de trente ans et pourtant son visage était marqué par la fatigue et les épreuves. Son regard était clair, il n’hésiterait pas à faire feu s’il le jugeait nécessaire. C'est pourquoi le visiteur choisit donc de se montrer courtois et rassurant.

« Bonjour, vous devriez y aller doucement. Je ne suis pas ici pour vous causer le moindre tort. Au contraire, je suis même ici à votre demande. »

L’homme montra ses mains vides pour indiquer qu’il n’avait aucune intention agressive mais cela ne fut pas suffisant pour que l’homme baisse son arme.

« Hum … Vous êtes le Jedi ? Quel est votre nom ? »

« Exact, c’est moi. Mon nom est Naler, ravis de vous rencontrer. »

« Tout le plaisir est pour moi. Bien, ne restez pas sur le pas de la porte, dans le quartier une porte ouverte c’est une invitation au vol et je n’ai pas vraiment envie de devoir encore m’entretenir avec les voyous du coin.»

L’intérieur de l’appartement était plutôt agréable et assez décoré et bien entretenu. Il semblait même que cette famille devait avoir les moyens de vivre dans un quartier moins dangereux, alors pourquoi rester ici ?

« Vous prendrez quelque chose à boire de l’eau ou bien une boisson plus forts ? Chérie, notre invité est là. Tu peux amener la petite s’il te plait ? »

« De l’eau suffira, merci. Je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps devant moi, je suis certain que vous comprenez.»

Tandis que l’homme se levait pour aller chercher de l’eau, une femme d’une trentaine d’année entra dans la pièce avec un bébé dans les bras. Immédiatement Naler le ressentit : Il avait frappé à la bonne porte.

« Vous allez l’emmener, nous l’enlever ? »

« Écoutes chérie, je te l’ai déjà dit, elle sera bien mieux là-bas. Ici il n’y a rien pour elle si ce n’est la pauvreté, violence et le désespoir. »

« Je sais mais c’est notre seule enfant. C’est une chose douloureuse que de la quitter en sachant que je ne la reverrai surement jamais. »

« Ne vous inquiétez pas madame. Elle sera en sécurité et bien des gens prendront soin d’elle. Je m’occuperai d’elle personnellement. Je puis vous l’assurer. »

La séparation entre la mère et l’enfant fut longue et difficile, la mère finit par se rendre aux arguments de son époux et l’enfant par cesser de pleurer. Aussi Naler put finalement repartit avec l’enfant en direction du temple Jedi. Une enfant dont il avait promis de s’occuper. Une petite fille du nom d’Ysshaline. L’enfant semblait s’être endormie et ne se réveilla pas avant l’arrivée à destination.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:55 AM | #3
Chapitre 2 : Le début d’une quête

L’air frais du matin parcourait les couloirs tandis que les premiers rayons du soleil matinal perçaient l’obscurité résiduelle de la nuit. Un homme se tenait dans l’ombre d’un pilier l’air pensif et le regard braqué sur une salle où s’entraînait déjà un petit groupe de jeunes enfants. Pour le moment ceux-ci ne faisaient rien de bien spécial si ce n’était des exercices physiques. Cela faisait maintenant presque cinq années qu'il avait ramené la petite Ysshaline au temple et depuis tout ce temps il avait veillé sur elle, mais sans jamais interférer avec son apprentissage. L’homme vit un adulte sortir de la pièce et se diriger droit vers lui.

« Cela fait déjà quelques temps que je l’ai remarqué, tu viens souvent ici, observer ce groupe de novice. L’un d’entre eux représente-t-il quelque chose de spécial pour toi maître Naler ? »

L’homme se fendit d’un sourire, passa sa main sur sa barbe grisâtre avant de prendre la parole d’une voix calme et douce.

« Oui, j’ai promis de veiller sur l’un de ces novices lorsque je l’ai ramené ici. Et le temps passant, je pense que cette personne pourrait devenir mon padawan. »

« Je vois et pourrais-je savoir de qui il s’agit ? »

Maître Naler sortit de l’ombre et se dirigea vers la bibliothèque.

« Oh, mais tu le sais déjà, j’en suis certains. J’ai à faire, je te laisse à ton enseignement. »

L’autre homme sourit et se dit que maître Naler n’avait pas changé depuis tout ce temps et qu’en fait il ne changerait sûrement jamais. Sur cette pensée il retourna vers le groupe de novice pour qu’ils passent à un autre exercice.

Maître Naler continuait son chemin dans les allées encore presque déserte du temple, tout en réfléchissant. Il le savait la petite Ysshaline n’était pas la novice ayant le plus de talent, certain la considérait juste comme une novice dans la moyenne, mais elle avait une caractéristique qu’il appréciait beaucoup, elle s’entraînait beaucoup et durement, lui-même avait toujours pensé que l’entrainement surpasserait toujours le talent inné. Finalement il vit devant lui la bibliothèque du temple, sûrement l’un des plus grands rassemblements de connaissance de toute la galaxie. Il y passait depuis quelques temps déjà bien des heures tous les jours, à la recherche du moindre indice sur ce qu’il considérait être comme une mission des plus importante, mais jusqu'à maintenant cela n’avait rien donné de probant. Il se replongea donc dans ses recherches.

« Maître Naler, je peux vous aider ? Cela fait déjà une heure que vous êtes debout à contempler le vide. »

« Oh vraiment ? Non, je doute que vous puissiez répondre à mes questions, ce sont toujours les mêmes. Bien je devrais pendre un peu de repos. »

Il sortit de la bibliothèque, se dirigeant de nouveau vers la salle des novices. Cette fois ils étaient concentrés sur le maniement de sabre laser d’entrainement. Il resta là pendant quelques minutes à les observer avant de se diriger vers sa chambre pour y méditer.

Il fut tiré de sa méditation par de petits bruits répétitifs. Il se leva et se dirigea vers la porte puis l’ouvrit. Il vit la source des bruits, il s’agissait ni plus ni moins que de la petite Ysshaline qui frappait à sa porte. Il lui fit un sourire et se pencha vers elle.

« Que veux-tu mon enfant ? »

« Hé bien, heu… Je devais vous apporter ceci maître, c’est de la part de maître … heu, j’ai oublié son nom, désolée. Il a dit que cela vous intéresserait beaucoup. »

« Merci bien. »

« Heu, excusez-moi, mais je … je suis perdue, vous pourriez me ramener à la salle des novices ? »

« Avec grand plaisir petite. »

Il l’a raccompagna vers la salle des novices tout en l’observant, il comprit pourquoi elle s’était perdue. Elle ne faisait pas attention à l’endroit où elle allait, trop concentrée sur le fait d’observer les détails de chaque mur du temple. Il l’a laissa dans la salle avec ses camarades et partit à la bibliothèque pour examiner le datapad.
Les renseignements fournis par le datapad de son ami lui permirent d’avancer dans ses recherches, mais cela prit encore quelques années. Après tout ce temps Naler avait enfin réussi à trouver ce qu’il cherchait, du moins son emplacement. Il devait maintenant convaincre le conseil de lui permettre d’aller à cet endroit pour y continuer ses recherches, ce ne serait pas compliqué, mais il avait une autre idée en tête. C’est la raison pour laquelle il se rendait à la salle du conseil, après y avoir demandé audience. Lorsqu’il y entra ils n’étaient que quatre, chacun assis sur un siège et le regardant entrer. Ce n’était pas étonnant, nombre de Jedi étaient loin du temple, participant à l’effort de guerre de la République.

« Nous t’attendions maître Naler, tu as demandé audience ? »

« Oui, j’aimerais que le conseil m’autorise une mission. J’ai enfin localisé l’endroit où est situé l’objet de mes recherches. J’aimerais m’y rendre. »

Les membres du conseil furent assez surpris par la demande de Naler et cela put se lire sur leur visage.

« Pourquoi nous demander une telle autorisation, tu as parfaitement le droit de partir pour cela sans notre accord. »

« En fait ma requête n’a pas été formulée pour le moment. Cette quête risque de durer fort longtemps, j’aimerais pouvoir emmener quelqu’un avec moi. »

« Et qui est ce quelqu’un ? »

« Ne serait-ce pas la novice que tu souhaites prendre comme padawan ? »

« C’est exact, c’est bien elle. »

« Une absence aussi longue pour une novice aussi jeune pourrait se révéler préjudiciable pour son apprentissage. En es-tu conscient ? »

« Je pense le contraire. Elle a du potentiel et c’est quelqu’un qui s’entraîne durement. Elle pourrait apprendre beaucoup là où je vais aller. »

« De toute façon, tu as déjà décidé qu’elle serait ta padawan n’est-ce pas ? Ce n’est certes pas une façon commode de former un padawan, mais je n’y vois aucun risque. »

« Moi non plus, peut être que cela retardera sa formation de quelques années mais c’est tout. »

« Bien nous acceptons ta demande. Tu peux prendre la novice Ysshaline avec toi. Que la force soit avec vous.»

Naler ressortit de la pièce quelque peu soulagé, cela l’aurait beaucoup ennuyé de ne pas pouvoir emmener celle qu’il considérait depuis déjà quelques temps comme sa padawan. Maintenant c’était officiel, il allait pouvoir la former, lui transmettre tout son savoir. Un autre problème se posait à lui maintenant, il voulait partir au plus vite et avait donc déjà prévu un vaisseau et un équipage qui devait l’attendre. Il fallait trouver Ysshaline et à l’heure qu’il était, elle devait parcourir les couloirs du temple …
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:55 AM | #4
Chapitre 3 : Le départ

Bien que la journée soit déjà avancée l'air restait frais. Ysshaline, une jeune novice âgée de huit ans parcourait le temple Jedi curieuse de tout ce qu'elle pouvait voir comme c'était son habitude lorsqu'elle avait un peu de temps libre. Elle portait la tenue habituelle des novices. Et comme toujours elle ne prenait pas garde à ce qu’il y avait en face d'elle. Quand soudain elle percuta quelque chose, ou plutôt quelqu’un. C'était une jeune femme plus âgée qu'elle et celle-ci se contenta de lui faire un sourire aimable. Ysshaline allait m’excuser quand elle fut interrompue par une voie familière, celle de maître Naler. Il semblait la chercher depuis un bon moment déjà. Bien qu'ayant envie de continuer à déambuler sans but réel à travers les différents couloirs elle se décida à le rejoindre sans perdre de temps oubliant par la même occasion de s’excuser auprès de cette jeune Jedi. Lorsque Naler la vit arriver un grand sourire s'afficha sur son visage. Ysshaline lui retourna son sourire, c'était un homme qu'elle appréciait beaucoup. Il prenait toujours le temps de lui parler et de lui donner des conseils forts utiles. Il avait déjà vécu bien des expériences et semblait vouloir en partager les enseignements avec elle.

« Tu sais que je te cherche depuis un moment Ysshaline ? »

« Vous savez où me trouver pendant mon temps libre maître Naler.»

« Oui, dans un des nombreux couloirs du temple, ce qui ne m'avance guère. Tu devrais retourner à tes quartiers, prépare tes affaires nous partons. Retrouve-moi à l'entrée aussi vite que possible.»

Partir ? Elle en fut à la fois heureuse et quelque peu inquiète. Ne réfléchissant pas plus longtemps, elle se dépêcha de retourner dans ses quartiers, cela faisait maintenant sept années qu'elle était arrivée au temple et ne l'avais pas encore quitté une seule foi. En fait elle n’avait aucun souvenir autre que ceux du temps qu'elle avait passé ici. Elle se demandait quand même où est ce qu'il allait l'emmener. Arrivée dans ses quartiers elle ne prit que le strict nécessaire et se rendit à l'entrée du temple. Deux autres maîtres se tenaient là avec maître Naler, ils semblaient en pleine discussion, elle ne chercha même pas à savoir qui ils étaient, bien trop heureuse de savoir qu'elle allait voyager pendant quelques temps.

« Tu choisis, une époque bien inopportune pour cette quête, Naler. Cela fait maintenant un peu plus de vingt-cinq ans que cette guerre a éclaté et chaque jour qui passe est plus difficile que le précédant.»

« Le conseil a approuvé, donc cela devrait te rassurer. Et puis je ne l’ai que déjà trop retardée.»

« Certes, mais pourquoi l'emmener elle ? Elle est jeune, trop jeune peut être même. Elle devrait rester ici pour continuer son enseignement.»

« Elle en sait suffisamment et puis ...»

Naler passa sa main sur la tête d'Ysshaline et reprit la parole.

« C'est ma padawan maintenant, vu que ce voyage risque de durer de longues années, elle se doit d'être avec moi pour suivre mon enseignement.»

Il se retourna et fit signe à Ysshaline de le suivre. Ils descendirent les marches lentement, tout en bas un homme et une femme attendaient. Ils se présentèrent comme leur escorte et leur pilote, Ish et Hélia. C’était assez étrange Ish était plus petit et semblait moins musclé qu’Hélia, mais il affichait un regard dur et un air sur de lui, le tout mis en avant par une tenue dépareillée. Hélia par contre était une Twi’lek à la peau bleu qui semblait délicate et joyeuse bien qu'assez musclée, son attitude contrastant avec son uniforme militaire de la République. Après plusieurs minutes de marche, le groupe arriva à un vaisseau, grand et beau. Ysshaline couru à l’intérieur, c’était vaste et confortable lorsque les autres montèrent à bord et furent installés le vaisseau décolla et prit une direction qu'Ysshaline ignorait puisque personne n'avait jugé bon de l'en informer.

« Dites-moi maître Jedi, n'est-elle pas un peu jeune pour nous accompagner ? Je doute que notre voyage soit de tout repos.»

« Peut-être que oui, peut être que non, l'avenir le dira.»

« Je ne suis pas trop jeune monsieur le pilote, j'ai huit ans.»

L'homme se retourna son air sérieux s’effaça laissant place à une expression amicale.

« Je te crois petite. Il n'empêche que je trouve étrange votre quête, la République a besoin que tous concentrent leurs efforts sur cette guerre que nous sommes en train de perdre. »

« Je trouve que ces questions reviennent souvent. Nous devons penser au présent, mais également à l'avenir. Qui sait ce que nous découvrirons sera peut-être utile dans notre lutte contre l'empire. Et puis, pourquoi penser que nous perdons cette guerre ? Vous savez, il ne faut jamais s’engager dans une bataille avec l’idée que vous allez perdre.»

« Je l'espère, en supposant que tout ne soit pas terminé lorsque nous serons de retour. Cela fait déjà trop d'années que cette guerre a débuté. J'en ai assez, j’aimerais que tout redevienne comme avant, calme et paisible.»

« Calme et paisible ? Tu rigoles Ish ? Je te rappelle que lorsque je t’ai trouvé tu étais enfermé dans une cellule pour avoir volé de la marchandise.»

« Tu sais Hélia, depuis que je travaille avec toi pour le bien des autres, j’ai changé. Aller on se prépare, l’hyper-drive est prêt, c’est partit.»

Ysshaline finit par s'endormir, aussi elle n'eut aucune idée du temps que dura le voyage. Finalement lorsque le vaisseau sortit de l’hyper-espace, elle se réveilla. La planète qui se tenait devant eux semblait presque entièrement recouverte de forêt et d’après les ordinateurs du vaisseau il n’y avait que très peu de ville. Elle n’avait strictement aucune idée de ce qui pouvait pousser maître Naler à venir ici et en fait elle s’en moquait un peu. Le simple fait de sortir du temple de Coruscant était pour elle une raison plus que satisfaisante. Le vaisseau entra dans l’atmosphère, puis tous virent apparaître des ruines, ruines vers lesquelles ils se dirigèrent.

« Ysshaline, tu vois ces ruines ? C’est notre destination.»

« Accrochez-vous bien les amis.»

« Ish ! Tu ne vas quand même pas …»

Hélia n’eut pas le temps de finir sa phrase que déjà le vaisseau avait commencé à virevolté dans un peu tous les sens. Ish avait l’air heureux de faire ces manœuvres, mais Ysshaline en avait mal au cœur, cela dura quelques minutes, jusqu'à ce qu’Hélia attrape Ish par le bras et désigne la jeune padawan d’un geste de la tête. Les folles manœuvres cessèrent immédiatement et le vaisseau reprit une trajectoire plus conventionnelle en direction d’une petite clairière pouvant faire office d’aire d'atterrissage.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:56 AM | #5
Chapitre 4 : L’entrainement

Cela faisait déjà plusieurs années qu'Ysshaline et les autres étaient arrivés sur cette planète éloignée de tout, d'après maître Naler, son nom était Kowak. Cette planète était peu habitée, comme l’avait indiqué les ordinateurs de bord et ils n'avaient que très rarement des contacts avec les autochtones, leur camp étant établi assez loin dans la forêt, entre un lac et les vieilles ruines, trop vieilles du point de vue d'Ysshaline et puis qui avait eu l’idée saugrenue de construire des bâtiments ici, se demandait elle.

Ysshaline avait maintenant presque quinze ans, d'une taille un peu plus petite que la moyenne, elle avait une longue chevelure couleur ébène et des yeux verts, étant loin du temple, maître Naler ne l'obligeait pas à porter la tresse traditionnelle des padawan. Son visage était souvent souriant, comme si elle pensait en permanence à ce qu'elle pourrait faire pour taquiner son entourage. Elle passait le plus clair de mon temps à étudier avec maître Naler ou à l'aider dans ses recherches. Elle ne savait toujours pas ce qu'ils étaient venus chercher ici, en fait personne hormis maître Naler ne le savait vraiment et il se refusait à révéler quoi que ce soit. Les journées d'Ysshaline étaient parfaitement réglées, elles se déroulaient toutes de la même façon. Le matin elle s'entraînait au maniement du sabre, avec une réplique fabriquée par Ish dans un matériau assez lourd. Puis venait l'entraînement physique. En début d'après-midi elle devait se concentrer sur l'utilisation de la force et les enseignements philosophiques de maître Naler. En fin d'après-midi, elle participait parfois aux recherches, même si elle préférait se détendre quelque peu en apprenant les secrets de l'électronique et de la mécanique avec Hélia, même si sur ces deux points, elle n'arrivait pas à grand-chose hormis casser ce sur quoi elle travaillait.

De ce fait, aujourd'hui était une journée comme une autre pour elle, suivre son entraînement en écoutant les conseils de son maître, même si ceux-ci pouvaient parfois n'avoir aucun lien avec ce qu'elle faisait. Ceci laissant penser que l'esprit maître Naler divaguait. C'était le matin aussi se trouvait elle avec cette lourde réplique de sabre entre les mains.

« Fais plus attention à ce que tu fais Ysshaline, tu dois mieux te concentrer, mieux ressentir ce qui t’entoure.»

« Mais maître je ...»

« Je sais, tu es plus douée avec la force et que tu préférerais te concentrer sur cet aspect plutôt que sur le maniement du sabre et sur la force physique, mais tu dois t'entrainer et maîtriser tous les aspects des arts Jedi.»

« Pourquoi ? »

« Parce que ce n’est qu’ainsi que tu pourras faire face à toutes les situations que tu pourrais rencontrer. Et parce que tu as un grand potentiel et que j'aimerais te voir devenir meilleure Jedi que moi. Un jour tu te retrouveras seule face au danger, ce jour-là n’oublie pas que les seules choses qui ne te trahiront jamais, c’est ton entrainement et le code Jedi.»

« Meilleure que vous ? Vous me taquinez, pas vrai ? Je ne pense pas que cela puisse être possible.»

« Je ne siège pas au conseil, ma padawan, peut être que toi tu y seras un jour. Et sache que, quel que soit tes capacités, il y aura toujours quelqu’un quelque part qui sera en mesure de te surpasser dans un domaine ou un autre, nul ne peut être le meilleur partout.»

Elle reprit ses exercices pas tout à fait convaincue de ces paroles, il devait dire cela pour la motiver, rien de plus. Elle n’avait même pas encore passé les épreuves et ce moment lui semblait bien loin étant donné qu'elle était coincée ici, alors de la, à s’imaginer au conseil, non, c'est une chose qu'elle n'envisageait même pas. Même si en y réfléchissant, elle devait admettre que maître Naler était sage et qu'il avait souvent raison et puis le fait de l’écouter n’avait jamais été une mauvaise chose pour elle. Soudain Ish arriva en courant, malgré son essoufflement apparent il avait l'air ravit, même très ravit. Tandis qu'il reprenait son souffle, Ysshaline se permit une petite pique, elle adorait l'embêter.

« Hé bien, hé bien. Tu ne sembles plus capable de faire quelques mètres en courant sans y laisser un poumon, serait-ce la vieillesse qui pointe le bout de son nez ? »

Ish la regarda avec un air à la fois contrarié et amusé, il la connaissait suffisamment maintenant pour savoir que ce n'était qu'une blague, lancée dans le seul et unique but de déclencher une joute verbale, qu'elle appréciait beaucoup. Cependant, il n'avait pas le temps pour cela actuellement, aussi ne lui répondit-il pas.

« Je crois que cette fois c'est bon Naler, je pense que nous l'avons trouvé.»

« Vraiment ? Continue tes exercices. Hélia surveillez là bien.»

Une moue de déception s'afficha sur le visage d'Ysshaline. Quel manque de répartie pensa-t-elle. Maître Naler partit avec Ish. Elle pensait enfin avoir un peu de répit, mais le regard que lui lança Hélia lui fit perdre tout espoir de repos. Elle dut continuer ses exercices jusqu'au soir. Lorsqu’Ish et maître Naler revinrent, Ish semblait bien moins heureux que lors de son départ, le regard vague et les épaules lourdes.

« Encore un coup dans l'eau. Cela devient une habitude et c'est une habitude désagréable.»

« Non Ish, c'est ici je le sais mais contrairement à avant ce que je ressens est plus diffus. Peut-être attend-il quelque chose ? »

« Qu'est-ce qu'un objet pourrait attendre ? Que les Sith arrivent sur cette planète ? D’ailleurs, je suis étonné qu’ils ne soient pas encore venus. Je me fais vieux moi, j'aimerais revoir la civilisation un jour.»

Elle fit un grand sourire à Ish, cette fois elle ne manquerait pas l'occasion, lui répondant sur un ton quelque peu moqueur.

« Il y a le village à trois jours de marche si tu veux. Je suis certaine que tu y trouveras des gens bien sympathiques tous prêt à partager avec toi quelques boissons bien alcoolisées.»

« Oh toi ne commence pas, je parle de la vraie civilisation, tu sais avec des gens qui parlent, des villes vivantes et non pas d'un village perdu qui vit en autarcie.»

Le ton de la voix d'Ish, rugueux et froid contrastait avec son visage amical et paisible. Depuis le temps qu'ils étaient ici sans contact avec personne, elle considérait Ish comme un grand frère et cela semblait être réciproque. Maître Naler interrompit l'échange de politesse avant qu'il prenne de l'ampleur.

« Bonne idée. Ish et Ysshaline, demain vous partirez pour le village, nous avons besoin de fourniture de toute façon.»

Puis, tous les quatre se mirent en marche en direction du campement pour y prendre un bon repas et profiter de la nuit pour se reposer.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:56 AM | #6
Chapitre 5 : Le village

Comme l’avait demandé maître Naler, Ish ainsi qu’Ysshaline étaient partis pour le village, la route était longue et la seule chose à faire pour la padawan était d’écouter les anciennes péripéties d’Ish. Oh cela n’avait rien de désagréable, c’était de belles histoires, sûrement un peu exagérées, mais le problème c’est qu’avec le temps elle les connaissait par cœur, elle pouvait quand même noter quelques changements, comme par exemple que le nombre de vaisseaux ennemis qui ne cessaient d’augmenter à chaque fois. Cela n’avait donc pour elle rien de nouveau et elle s’ennuyais quelque peu. D’autant plus que le paysage n’était pas des plus agréables, c’était arbre sur arbre, elle devait de plus se concentrer sur l’endroit où elle mettait les pieds pour éviter de faire une chute. Finalement après trois jours de marche ils arrivèrent en vue du village, celui-ci n’était ni grand ni d’apparence riche. Ce n’était qu’un simple village perdu au milieu de nulle part. Ysshaline rigolait déjà à moitié quand elle prit la parole.

« Ish, regarde … LA civilisation … Tu dois être très heureux hein ?»

« Tu trouves ça drôle ? Bon trouvons ce dont nous avons besoin ainsi qu’une cantina. »

« Oui chef ! »

La population du village était hétéroclite, humains, twi’leks, rodiens enfin tout un tas d’espèce. La plupart étaient venus ici pour faire fortune en prospectant, mais au final, ils n’avaient rien trouvé et restaient ici à vivre une vie paisible loin de tout. Ish laissa Ysshaline, pour aller chercher les provisions et la cantina. En fait, elle pensait qu’il irait sûrement à la cantina en premier lieu. N’ayant rien d’autre à faire, elle se dirigea vers le centre de village, un groupe de jeune gens d’à peu près son âge y était rassemblé et discutaient, l’un d’entre eux la vit arriver et la désigna du doigt, tous se retournèrent vers elle, puis ils virent à sa rencontre.

« Salut, on t’a jamais vu ici, t’es nouvelle ? »

Ysshaline n’avais vraiment aucune envie de discuter avec eux, mais c’était trop tard, ne pas répondre tout en continuant sa route aurait été impoli et elle n’aimait pas les gens impoli et donc ne se comportait pas comme tel.

« Non, je suis ici depuis quelques années déjà, c’est juste que je n’habite pas dans le village. »

« Oh ? Tu vis avec le vieux fou dans les ruines ? »

« J’ai entendu dire que c’est un sorcier. Qu’est-ce que tu viens faire ici alors ? Mes parents disent que ce vieux va apporter les ennuis ici. »

Le ton commençait à monter et elle sentait qu’ils ne l’appréciaient guère. Elle ressentit même chez certains une envie de déclencher une bagarre. Mais elle n’avait vraiment aucune envie de se battre.

« Je vis avec ce sorcier et j’apprends avec lui. Si tu continues à m’ennuyer il pourrait soudainement me prendre l’envie de te faire pousser une corne sur le nez. Et avec cela, il se pourrait même que je te trouve mignon et te ramène avec moi loin dans la forêt»

Elle dit cela en posant son index sur le nez de son interlocuteur, les autres éclatèrent de rire avant de se détourner d’elle et de repartir vers le centre de la place en se moquant de leur camarade. Elle continua sa route faisant le tour du village, ce qui ne fut guère long. Au final, elle entra dans la cantina. C’était un endroit vraiment sombre, aussi lui fallut-il quelques secondes pour que sa vue s’adapte. Elle fut choquée par l’odeur de l’endroit, mais se décida à trouver Ish et lui faire comprendre qu’elle voulait rentrer. Comme elle s’y attendait, il était accoudé au bar et discutait avec quelques clients, appuyant ses paroles par des gestes amples. Elle se dit que malgré les critiques qu’il avait émis à propos de ce village, il s’était intégré à sa communauté bien rapidement. Elle s’approcha d’Ish.

« Je veux rentrer, nous sommes ici depuis assez longtemps. »

« Hé l’ami ! C’est ta petite femme ? Tu l’as choisi bien jeune. »

« Non, non ce n’est pas ma femme, c’est … »

« Je suis juste une amie qui voyage avec lui, monsieur l’ivrogne. »

« Ohoh, tu n’as pas de bonnes manières petite, je pourrais … te montrer comment on fait hein ? »

« Doucement mon gars, on a bien rit, je vous ai offert à boire. Mais elle, on ne la touche pas compris ? »

« Je rigolais, pas vrai les gars ? »

Le regard qu’Ysshaline jeta à Ish lui fit comprendre qu’elle voulait vraiment quitter cet endroit. Il finit son verre, paya sa note et ils sortirent de la cantina.

« Bon maintenant, trouvons les fournitures demandées par ce petit vieux de Naler. »

« C’est maître Naler, hum, j’en étais sûre, tu as filé directement à la cantina et tu es saoul. Maître Naler aurait dû envoyer Hélia avec moi plutôt que toi. »

« Mais je suis tout à fait capable de faire ce pourquoi on est venu. »

« Oui et vu comment tu marches, c’est moi qui vais devoir porter toutes les fournitures pendant quelques heures … »

Elle soupira, Ish lui adressa un sourire moqueur et prit la parole en tenant d’imiter maître Naler tout en gardant son sérieux.

« Cela fait partie de ton entraînement, padawan. Tu ne dois le négliger à aucun instant. »

Cela suffit à ramener le sourire sur le visage d’Ysshaline, ils visitèrent quelques magasins pour faire leurs achats avant de se remettre en route pour les ruines, le voyage de retour fut tout aussi long et ennuyeux que l’aller. Mais Ysshaline avait une idée en tête, elle voulait convaincre Hélia de l’aider à trouver une femme pour Ish, une fois retourné sur Coruscant, cela le rendrait sans doute plus sérieux.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:57 AM | #7
Chapitre 6 : Les ruines

Ysshaline avait vingt ans et cela faisait maintenant douze années qu’ils étaient sur cette planète. Ils avaient exploré une grande partie des ruines, mais sans jamais trouver ce qu’ils cherchaient. Parfois leur objectif semblait tout proche pour finalement disparaître. L’impatiente chez Ish pouvait se sentir, elle pointait même son nez chez Hélia, mais maître Naler était resté inflexible. Il ne partirait pas sans ce qu’il était venu chercher ici tandis qu’Ysshaline refusait de laisse maître Naler seul. Aujourd'hui elle était chargée d'explorer les ruines, seule. Cela lui paraissait étrange, car elle ne savait même pas ce qu’elle devait chercher. Maître Naler lui avait simplement dit que lorsqu’elle serait proche, elle le saurait. Les ruines étaient vieilles, instables et très vastes. De plus, il n’y avait que peu de lumière, le seul éclairage présent était celui de fins rayons de soleil passant dans les trous des murs. Elle devait donc avancer lentement et avec prudence, ce qui n’était pas sans lui déplaire.

Inconsciemment, elle reprit son habitude de jeunesse, avançant sans réfléchir, se contentant de regarder les détails des murs. Malgré le temps qui avait dû s’écouler depuis que les personnes vivants ici étaient parties, elle pouvait deviner à certains endroit des peintures ou sculptures élaborées. Certaines représentants des animaux, d’autres des situations de la vie de ceux qui habitaient ici autrefois. Après de longues heures elle se rendit compte qu’elle ne savait absolument pas où elle se trouvait. Pendant un bref instant elle fut saisie d’un sentiment de panique. Mais cela ne fut que très bref, une sensation étrange la parcourut, quelque chose de doux et chaleureux. Ce qui était à l’origine de cette sensation semblait l’appeler, ou plutôt après réflexion appeler toute forme de vie présente se dit-elle.

Elle continua d’avancer et au détour d’un couloir elle se retrouva nez à nez avec une bête inconnue d’assez grande taille. Lorsqu’elle vit les longues dents et l’expression agressive de la créature, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que celle-ci avait l’intention de l’attaquer. Elle aurait pu faire demi-tour, mais l’origine de ce qui l’appelait était devant elle. Maître Naler lui avait appris à se concentrer sur la force pour calmer les instincts agressifs de certains animaux. Elle décida de tenter cette approche. Elle fit le vide dans son esprit, laissant la force l’imprégner, elle sentit alors la présence de l’animal, sa colère, son agressivité et … sa faim. Elle tenta d’établir un lien avec l’animal projetant des pensées calmes et apaisantes.

« Je ne suis pas un danger, je ne te veux aucun mal. Et je ne suis pas non plus à manger … »

Pendant quelques secondes l’animal recula, son agressivité diminuant, puis de nouveau son agressivité reprit le dessus. Ysshaline ressentit alors autre chose, ce n’était pas de la colère, mais de la peur. Cette créature avait peur de rester ici et de finir morte de faim.

« Du calme, je suis ici pour très peu de temps, si tu ne m’attaques pas … nous pourrions sortir de ses ruines ensemble. »

L’animal recula de nouveau, son esprit semblait confus, une partie de lui avait été convaincu, mais son instinct de survie le pressait d’attaquer. Après quelques minutes et suite à quelques phrases réconfortantes d’Ysshaline l’animal sembla accepter son offre.

« Bien, je dois récupérer une chose ici, ensuite nous sortirons tous les deux, viens. »

Il ne leur fallut que très peu de temps pour arriver devant une porte imposante et richement sculptée. Ysshaline le savait, elle venait de trouver ce que maître Naler cherchait, seul problème, quel chemin avait-elle emprunté ? Elle réfléchit longuement puis, prit la décision d'entrer dans la pièce d'où venait cette sensation étrange. Etonnement la porte s'ouvrit aisément, presque d’elle-même et ce qu’elle vit à l'intérieur fut une grande surprise, elle en avait entendu parler, mais jamais vu jusqu'à présent. Un holocron Jedi se tenait devant elle, il vibrait, elle avança vers lui respectueusement et le prit entre ses mains avant de quitter la pièce.
Retrouver le chemin fut très facile, elle semblait deviner le chemin à suivre comme si l’holocron voulait quitter les ruines. Lorsqu'enfin elle ressortit maître Naler se tenait debout impassible tandis que Ish s'affairait avec nervosité et semblait très inquiet.

« Elle est partie depuis trop longtemps, nous devons aller la chercher. »

« Non, si un malheur lui était arrivé je l'aurais senti. Elle ne risque rien dans ces ruines. »

Ysshaline s’avança doucement vers Ish de façon à se retrouver derrière lui.

« Bouh ! »

Celui-ci sursauta, prit par surprise. Puis d’un geste rapide il se saisit de son blaster prêt à tirer. Ysshaline comprit immédiatement et l’empêcha de tirer.

« Non, il n’est pas dangereux. »

Puis se tournant vers la créature.

« Tu vois, maintenant tu es libérée des ruines. Tu peux partir chasser dans la forêt et retrouver les tiens. Va maintenant. »

La créature abaissa la tête comme si elle remerciait Ysshaline et d’un bond disparut dans la forêt. Ysshaline se tourna vers maître Naler et lui montra l'holocron. L’expression qui s’afficha sur son visage fut un mélange de joie et de fierté.

« Tu l’as ramené, j’avais donc raison. »

« Raison ? De quoi parler vous maître Naler ? Vous saviez que la petite ramènerait cette chose ? »

« Je m’en doutais depuis quelques temps, n’avez-vous pas remarqué que ces dernières années j’ai de moins en moins fouillé les ruines. »

« Attendez, vous voulez dire qu'elle a trouvé ce que nous cherchons depuis douze ans par pur hasard ? »

« Non, je pense qu’elle a été guidée, Ysshaline a pour habitude de vagabonder sans penser à rien d'autre que d'observer son entourage et d'écouter, elle se laisse guider vers son but. »

« Vous voulez dire que l'holocron m'a guidé jusqu'à lui ? »

« Probable, il semblerait qu'il a senti notre présence et t'ai choisie pour le découvrir. Bien, nous pourrons quitter cette planète sous peu, j’aimerais encore explorer les ruines pendant quelques temps, en particulier la pièce où tu as trouvé l’holocron. De toute façon nous ne sommes plus à quelques mois près. »

Ils retournèrent au camp pour nous reposer, la nuit fut paisible. Effectivement ils restèrent encore quelques temps sur place Ish était de plus en plus impatient, vérifiant sans cesse l’état du vaisseau.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:58 AM | #8
Chapitre 7 : Un départ précipité

Deux semaines c'étaient écoulées depuis qu'Ysshaline avait trouvé l'holocron. C'était le petit matin et elle préparait le petit-déjeuner tandis que maître Naler et Ish dormaient encore, Hélia quant à elle était partie quelque part. Le soleil brillait déjà, aucun nuage aux horizons cela augurait d'une belle journée. Soudain, Hélia apparue à la lisière du camp, elle s'approcha en courant.

« Des soldats de l'Empire, ils approchent et savent sans aucun doute où nous sommes. Réveil les autres, moi je vais sur la grande crête tenter de les retarder.»

Ysshline réveilla ses deux compagnons et leur expliqua la situation d'une voix peu assurée.

« Ish, prends Ysshaline avec toi et va au vaisseau, préparez le, au plus vite. Moi je vais retrouver Hélia. Faites vite et soyez prudent. »

Ish la prit par la main, ils commencèrent à courir à travers la forêt, tandis que maître Naler partait rejoindre Hélia.

Il ne fallut pas longtemps à Naler pour retrouver Hélia, celle-ci observait les Sith avec une expression mauvaise sur le visage. Au premier coup d’œil Naler sut qu’ils étaient trop nombreux, mais par chance ils ne semblaient pas encore savoir qu’ils étaient repérés. Ils avaient donc encore une chance de s’en sortir sans encombre. Il allait faire part de son raisonnement à Hélia quand il s’aperçut que celle-ci avait déjà disparue. Il la chercha du regard et fini par la trouver. Elle était cachée derrière une souche d’arbre, deux blasters à la main. Elle semblait déterminée à engager le combat. Et c’est ce qu’elle fit rapidement, deux soldats de l'Empire s’effondrèrent touchés de plein fouet par ses tirs, mais elle n’eut pas le temps de faire autre chose que déjà un guerrier Sith l’attaquait. Utilisant un saut de force pour se positionner au corps à corps. Dès qu’il eut touché le sol une lame rouge sortit de son sabre laser et se planta dans la poitrine d’Hélia. Tandis qu'elle s'effondrait sur le sol sans un bruit le Sith prit la parole.

« Vermine, que pensais-tu faire ? »

« Elle a accompli son devoir. Rien que pour cela Sith tu devrais lui montrer un semblant de respect. »

« Haha, le Jedi. Tu vas mourir ici et tu sais quoi ? Tu mourras avec comme dernière pensée, le fait que je vais torturer ta padawan jusqu'à ce qu’elle en meure ou qu’elle nous rejoigne. »

Naler eut un petit rire moqueur, puis son expression redevint sérieuse.

« Tu crois que tu arriveras à l’attraper ? Naïf ! »

Naler sortit son sabre laser, une lame bleue en jaillit. Il engagea le combat contre le Sith, chacun attaquait son adversaire à la recherche de la faille dans sa défense, tout en esquivant les attaques de ce dernier, ni l’un ni l’autre ne semblait avoir le dessus. Après quelques minutes Naler exploitant une feinte, utilisa une poussée de force qui fit reculer son adversaire. Il utilisa se bref répit pour vérifier l’état d’Hélia. Elle était morte.

« Combat intéressant, mais je crains de ne pouvoir m’attarder ici. »

Naler lança une nouvelle poussée de force en direction de son adversaire et se replia, sa course fut interrompue par un autre Sith. Celui-ci déclencha des éclairs de force, Naler réussi à les contrer, mais il ne put stopper l’attaque de son premier adversaire qui l’avait rattrapé. Le sabre laser rouge lui transperça l'épaule. La douleur lui fit lâcher son propre sabre laser. Les deux Siths se tenaient face à lui et le reste de la troupe arrivait rapidement, il ne pouvait plus tenir son sabre laser de façon correcte. Il n’avait aucune issue. C'est alors qu'un événement assez inattendu se produisit. Une créature sauvage semblable à celle qu'avait plus ou moins sauvée sa padawan sortit des fourrés et planta ses crocs dans la gorge de l'un des Sith, ce fut suffisant pour permettre à maître Naler de se replier, pendant que l'autre Sith était occupé avec la créature. Lorsque les soldats de l'empire arrivèrent au niveau du Sith ce dernier s'adressa à eux.

« Soldats ! Vous avez repéré leur vaisseau ? »

« Oui seigneur, nous envoyons cinq chasseurs sur lui. C'est un vaisseau de transport sans aucun armement cela sera rapide. »

Le vaisseau était proche et bien dissimulé, les Sith ne l'avaient sûrement pas découvert, Ish et Ysshaline y arrivèrent sans encombre et préparèrent le vaisseau aussi vite que possible. Tout était prêt lorsque le com-link d'Ish grésilla.

« Ish, je suis coincé et Hélia est morte, vous devez quitter la planète au plus vite. »

« Mais maître nous devons ...»

« Vous devez partir sur-le-champ, tu dois rapporter l'holocron au conseil ma padawan. Ne t'inquiètes pas pour moi, la force me guidera. Tu as fini par comprendre une partie de ce que je voulais t'enseigner. Tu sauras trouver ta voix Ysshaline. Que la force soit avec toi. »

« Nous partons maître Jedi, mais sur ma vie, je jure que je reviendrai vous chercher. Fois de contrebandier à la retraite. »

« Que la force soit avec vous maître. »

Ce fut la gorge serrée qu'elle prononça cette dernière phrase. Ish mis en route les moteurs et le vaisseau s'extirpa du sol avec quelques difficultés, puis les premières secondes passées, il fila rapidement dans le ciel.

« Ish, les senseurs détectent cinq petits vaisseaux en approche rapide. »

« Hum … des chasseurs à coup sûr. Nous allons leur montrer ce que nous savons faire. »

« Hein ? Mais ce vaisseau n'a aucun armement, tu comptes les effrayer en faisant des grimaces ? Ou bien les percuter de plein fouet ? »

« Tu croyais sérieusement qu'Hélia, soldat de la République depuis plus vingt ans aurait un vaisseau non armé ? »

Les chasseurs approchaient rapidement de leur cible désarmée, enfin c'est ce qu'on leur avait dit. Et Ish comptait bien sur cela, il changea de cap se dirigeant droit sur ses adversaires. Lorsqu'il fut à bonne distance il ouvrit le feu, non seulement le vaisseau était armé, mais c'est un mur de tir laser qui se dirigea sur les chasseurs, les forçant à rompre leur formation. Le chasseur qui était juste en face n'eut pas cette chance, touché de plein fouet il explosa en vol. Les chasseurs décidèrent alors d'attaquer leur cible de deux côtés à la fois, comptant sur leur vitesse supérieure. Mais, la maniabilité supérieure de leur cible ajoutée aux talents d'Ish leur coutât encore deux chasseurs. Les deux derniers rompirent le combat, peut-être préféraient-ils subir les sanctions de leur chef, peut-être voulaient-ils les attirer dans un piège. Ish ne fut pas stupide, il sortit de l'atmosphère sans poursuivre ses agresseurs et calcula une trajectoire d'hyper-espace vers Coruscant.

Un soldat Sith s'approchait lentement du guerrier qui menait cette opération, il devait annoncer l'échec monumental de celle-ci et il savait ce qui l'attendait ou tout au moins le supposait-il.

« Excusez-moi, seigneur. »

« Ah, vous avez capturé le vaisseau ? »

« En fait non, ils se sont enfuit. »

Une expression de haine pure apparue sur le visage du Sith. Mais avant même qu'il n'eut repris la parole quelqu'un d'autre s'était invité dans la discussion.

« Sith ! Votre opération est un échec total et lamentable. Tellement imbu de votre personne que vous avez refusé l'aide qui vous était offerte gracieusement. »

« Vous ? La chasseuse de prime vous osez ? Allez donc me raser ce village et tuer tous ses habitants. Vous avez été payée pour ça ! »

« Je ne suis payée que pour vous apporter un soutien tactique, que vous avez refusé d'ailleurs. Et même si vous m'offriez plus je déclinerais. Je ne tue pas d'innocent ni pour le plaisir ni pour de l'argent. Bye bye. »

Le Jedi s'était enfuit, l'holocron était dans les mains des Jedi, sans compter cette chasseuse de prime que le raillait. Cette mission devait le couvrir de gloire et au lieu de cela il en était ridiculisé. Son maître lui ferait sûrement payer très cher son échec. Mais il leurs feraient tous payer, son maître, le Jedi, la chasseuse de prime et surtout cette jeune Jedi. Oui tout était de sa faute à elle et uniquement à elle, après tout, la chasseuse de prime l’avait dit. C’était cette jeune Jedi qui avait trouvé l’holocron. Il la retrouverait et il la ferait souffrir.

Une silhouette progressait rapidement dans la forêt. Elle repensait à ce qu'il venait de se passer. Elle avait surveillé les deux Jedi et leurs compagnons pendant un peu moins d'un mois et le moment venu, elle avait offert son soutien au Sith. Cet idiot avait refusé et s'en était suivi un lamentable échec de la mission. Cet échec n'était pas de son fait, mais elle ne serait sûrement pas payée. Les contrats avec l'Empire étaient juteux, mais la présence des Sith la dérangeait quelque peu. Elle devait penser à d'autres options. Dans une clairière se trouvait son vaisseau habillement dissimulé sous les branchages.

« Tu peux sortir de ta cachette TC 79, nous partons. »

« Un autre contrat madame ? »

« Non, pas pour le moment, travailler pour l'Empire est devenu quelque peu … désagréable. Je pense trouver un autre commanditaire. »

« Bonne idée. Dois-je éliminer la menace ? Les charges dans la navette du Sith sont prêtes. »

« Je ne me souviens pas t'avoir demandé de placer des explosifs sur leur vaisseau. Enfin pour le moment c'est juste un chiot qui aboie beaucoup, mais qui chouine dès que son maître se montre, pas besoin de l'éliminer. »

« Bien. Madame, si je puis me permettre, mon nom est TC 80 et pas TC 79. »
Le droïde désigna un cadavre de soldat Sith prêt du vaisseau. Elle appréciait le droïde tant pour son efficacité que pour sa manie de changer son nom dès qu'il tuait une cible. TC 80, pensa-t-elle, pour Tués Confirmés : 80. En y repensant, elle en avait parcouru du chemin depuis le début de sa carrière.

Deux vaisseaux quittèrent la planète en l'espace de quelques minutes, en comptant celui qui l'avait fait un peu auparavant et la bataille qui avait eu lieu, ce fut en une journée plus d'activité que Kowak en avait connu en une décennie.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:58 AM | #9
Chapitre 8 : Retour au temple

Après de longues heures passées en hyper-espace, le vaisseau arriva en vue de Coruscant. Ish transmit les codes d’identification du vaisseau et put entrer dans l’atmosphère. Il dirigea le vaisseau droit sur le temple. Comme toujours la circulation était dense. Lorsqu’ils arrivèrent en vue du temple Jedi, ce fut un choc pour Ysshaline, elle ne pouvait y croire. Des ruines, voilà ce qu’il en restait. Tout en manœuvrant le vaisseau pour le faire atterrir Ish se tourna vers elle.

« Ne t’inquiètes pas, je suis sûr que nous aurons très vite des explications. »

Ysshaline ne répondit même pas, trop de questions lui traversaient l’esprit pour qu’elle prête attention à son compagnon. Que c’était-il passé ? Qui avait fait cela ? Où étaient les Jedi ? Lorsque les moteurs furent éteints, les deux compères sortirent de leur vaisseau se dirigeant vers un groupe de personnes qui semblait fouiller les décombres à la recherche de la moindre chose pouvant être utile, tel un groupe de Jawa attroupé autour de l’épave d’un engin mécanique sur Tatooïne. Une des personnes explorant les gravats les remarqua et s’adressa à eux.

« Hé vous, que faites-vous ici ? Vous n'avez pas l'air de simples fouineurs sans abris. »

« Je suis ici pour voir le conseil Jedi. »

Ce fut la seule réponse qu’il put obtenir d’Ysshaline. L'homme la dévisagea un instant puis ria aux éclats pendant un bon moment avant de se ressaisir et prit de nouveau la parole d’un ai menaçant.

« Vous étiez où durant ces dernières années ? Le Jedi sont partis sur une autre planète. Et si tu as à faire avec eux tu devrais décamper. »

Ish ne semblait pas d’humeur à discuter. Il saisit l'homme par sa veste de façon assez violente et le jeta au sol. Il avait même déjà sorti son blaster. Ysshaline se rapprocha de lui et posa sa main sur son bras pour qu’il baisse son arme. Cependant, Ish avait toujours l’air furieux et quand il reprit la parole, sa voix était froide.

« Prends garde à tes paroles. Nous venons de passer des moments rudes et nous ne sommes pas d'humeur, alors réponds correctement. Où sont les Jedi ? »

« Bien, bien vous énervez pas. Ils sont sur une planète dénommée Tython. Regardez, je suis même généreux, je vais vous offrir les coordonnées gratuitement. »

Après avoir récupéré les coordonnées, ils retournèrent au vaisseau et décolèrent rapidement. Direction Tython, une planète qui leur était inconnue à tous les deux. Ysshaline semblait quelque peu soulagée, mais l’inquiétude se reflétait encore sur son visage.

D’après les instruments de bord, la planète était constituée essentiellement de forêt et de montagne. Même si un bâtiment imposant se détachait du reste. Ysshaline fit signe à Ish de se diriger vers ce bâtiment et de se poser à proximité. La ressemblance avec le temple de Coruscant était frappante : une architecture simple, de grandes statues, de longs escaliers pour accéder à l’entrée principale et surtout une aura sereine s’en dégageait. Il ne leur fallut que peu de temps pour trouver quelqu’un pouvant les aider, Ysshaline demanda alors audience auprès du conseil.

« Ish, je pense que je pourrai me débrouiller seule à partir de maintenant. Si tu le souhaites, tu peux retourner sur Coruscant. »

« J’aurais aimé rester un peu, mais en effet, j’ai à faire sur Coruscant. Soit prudente petite, qui sait, nous nous reverrons peut-être un jour. »

« Oui peut-être. Mais c’est toi qui devrais être prudent, évites de te retrouver dans une cellule. »

« Ne t’en fais pas, cela ne risque pas d’arriver. Enfin, pas tant que je n’ai pas retrouvé le vieux Naler. »

Cette séparation n’était pas facile pour Ysshaline, mais elle savait qu’elle ne devait pas le montrer. Un Jedi s’approcha d’eux et lui dit que le conseil l’attendait. Elle le suivit, jetant un dernier regard à celui qu’elle considérait presque comme son frère. Lui-même après un dernier signe de la main fit demi-tour et quitta le temple.

Lorsqu’elle entra dans la salle du conseil, tous les sièges étaient occupés, et tous les membres présents la regardaient. Se retrouver dans la salle du conseil, sans maître Naler à ses côtés était déroutant. Elle ne savait pas vraiment par quoi elle devait commencer.

« Soit la bienvenue sur Tython, le conseil est heureux de t’accueillir ici. Je suis Satele Shan. Ne soit pas aussi tendue. Dis simplement ce que tu voulais nous dire. »

Elle se tourna vers la personne qui venait de parler, une femme. Elle avait les cheveux assez courts, un visage rassurant, elle portait une tenue différente de celle des autres, un peu plus sombre et certaines parties presque dorée. Elle la regardait avec une expression qui laissa penser à Ysshaline que cette personne cherchait à se souvenir si elle l’avait déjà rencontré par le passé.

« Merci, c'est un honneur d'être reçue. Mon nom est Ysshaline Liseal. Je viens ici apporter des nouvelles à propos de maître Naler et de ses recherches.»

« Hum ... Serais-tu sa padawan ? »

L’homme qui venait de parler avait une voix qu’elle connaissait, après réflexion, elle se souvint. C’était l’un des deux maîtres qui avaient parlé avec maître Naler avant leur départ.

« Oui c’est exact. Après bien des années de recherche, nous avons fini par trouver l’objet de la quête de maître Naler. Un holocron. »

Ysshaline sortit l’holocron de sa veste et le montra devant elle. Après quelques instants l’homme reprit la parole.

« Et donc, maître Naler a trouvez l’holocron ? Où est-il ? Pourquoi ne vient-il pas ici en personne ? »

« Hé bien ... je …»

Les appréhensions d’Ysshaline étaient visibles, aussi un autre membre du conseil intervint.

« Cette padawan semble quelque peu impressionnée ici, nous devrions la laisser s’expliquer sans trop l’interrompre. Calme-toi, reprends ton explication là où tu t’étais arrêtée. »

« Bien … Donc, j’ai trouvé l’holoocron, ou plutôt, l’holocron m’a guidé jusqu'à lui. Maître Naler voulais rester explorer les ruines encore quelques temps. Malheureusement les Sith nous ont attaqués. Maître Naler n’a pas pu rejoindre le vaisseau et il est resté sur Kowak. »

« Nous avons matière à réflexion, donne-nous l’holocron et ensuite tu pourras aller te reposer. »

Après s’être exécutée, Ysshaline quitta la salle du conseil, soulagée. Mais elle n’avait aucune envie de se reposer. Elle vagabonda dans les couloirs du temple. Elle ressentait ici la même sensation paisible que sur le temple de Coruscant il y a de cela bien des années. Il y avait cependant une différence subtile. Elle ne connaissait pas du tout l'endroit, c'était pour elle à chaque instant une nouvelle découverte. Soudain une voix venant de derrière elle, la sortit de sa rêverie.

« Je m'en doutais, mais maintenant j'en suis sûre. Tu avais déjà cette petite manie sur Coruscant quand tu étais toute jeune, à errer sans but dans les couloirs. »

« Ce n'est pas sans but Maître Shan, j'observe les murs et j'écoute. Mais comment vous savez cela ?»

« Hé bien, une petite fille de même pas dix ans qui marchait dans les couloirs du temple de Coruscant sans regarder où elle allait m’a un jour percutée, sans s’excuser toute pressée qu’elle était. »

Ysshaline réfléchit un temps, cherchant dans ses souvenirs d’enfance, puis cela lui revint : le jour de son départ avec maître Naler.

« C’était vous ? Désolée. »

« Allons, ce n’est rien. »

Maître Shan porta son regard aux alentours.

« Tu sais, il y a beaucoup à faire ici, ton aide sera la bienvenue. Cependant, certains membres du conseil sont assez réticents à ton sujet ? Nous en avons discuté et nous avons décidé de tester tes capacités, voir où tu en es, et ce qu’il est nécessaire de t’enseigner. Pour ce qui est de maître Naler … »

« Je ne fais pas vraiment de soucis, la force le guide et puis, notre pilote a juré qu’il irait le chercher dès qu’il pourrait. »

« Tant mieux, nous n’avons pas vraiment les ressources pour nous en occuper pour le moment. Allez, Suis-moi.»

Elles marchèrent lentement toutes les deux à travers le temple, l’une expliquant à l’autre ce qu’il s’était passé durant les douze longues années de son absence. C’était bien plus que ce que pouvait retenir Ysshaline, aussi se contenta-t-elle d’écouter et de tenter d’assimiler le plus important.

« Nous sommes arrivées à tes quartiers. Repose toi bien, car bien du travail nous attend. Entre ton apprentissage qui n’est pas fini, l’aide que tu apporteras ici et les tests que certains veulent te voir passer. Ce ne sera pas de tout repos. »

« Je comprends. »

« Si tu as la moindre question, n'hésites pas à venir me voir ? Tu sais où me trouver. »

« Merci Maître Shan. »

« Je pense que Satele suffira. Et encore une chose, tu devrais penser à la voix vers laquelle tu souhaites t’orienter.»

« C’est un choix difficile, mais je vais m’y atteler. »

Maître Shan s’éloigna tandis qu’Ysshaline rentrait dans ses quartiers. Une fenêtre, une couchette et une armoire. C’est tout ce qu’il y avait dans la pièce, mais c’était déjà mieux que dans le camp de Kowak. Allongée sur son lit, Ysshaline réfléchissait à ce qu’elle venait d’apprendre. La République et l’Empire étaient plus ou moins en paix, mais celle-ci était précaire et la guerre menaçait chaque jour un peu plus. Elle le savait lorsque celle-ci éclaterait, elle ne serait ni trop jeune ni sur une planète perdue. Elle devrait y prendre part, elle devait être prête. C’est sur ces pensées qu’elle s’endormit.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !

Ysshaline's Avatar


Ysshaline
06.18.2012 , 03:59 AM | #10
Interlude

Maître Naler était dans les ruines, étendu sur le sol. Il avait réussi à s’y glisser avec bien du mal après le départ des Sith. Son bras lui faisait très mal et il ne pouvait plus le bouger. Tout cela s’annonçait bien compliqué. Il avait perdu son sabre, l’usage d’un de ses bras et il n’avait pour le moment aucun moyen de quitter la planète. Au fond de lui, il se dit que cela aurait pu être pire, il avait survécu et ceci grâce au sacrifice de cette créature. De plus, il pouvait le sentir Ysshaline était en sécurité. Il se devait de garder espoir, Ish avait promis de revenir le chercher et il avait confiance en lui, la question était quand est-ce qu’il pourrait revenir. Maître Naler chassa de son esprit ses pensées, il avait beaucoup à faire avant de s’apitoyer sur sa situation. Il devait retrouver son sabre, de la nourriture et il devait offrir à Hélia une sépulture digne de ce nom. Mais avant tout, il devait dormir, se reposer et reprendre des forces. Ses yeux se fermèrent et son esprit sombra dans le sommeil.


La soirée était déjà bien avancée sur Drodmun Kass. Tout était sombre, l’atmosphère pesante, les rues désertes. Un homme vêtu de la robe noire caractéristique des Sith avançait d’un pas rapide. Il savait où il devait se rendre même si cela ne le réjouissait guère. Le bâtiment était encore plus sombre que les ruelles, on pouvait à peine deviner la présence des murs, la porte s’ouvrit d’elle-même et le Sith y entra. Il n’y avait qu’une seule est unique pièce, les seules lumières étaient placées à l’autre bout de celle-ci, éclairant une sorte de trône sur lequel était assise une silhouette sombre. Le Sith s’approcha de la silhouette, enlevant sa capuche. Il avait la peau pâle, une large cicatrice parcourant sa joue gauche, des yeux cruels et une expression montrant sa soif de pouvoir. Il s’agenouilla devant son maître. Celui-ci prit la parole d’une voix mielleuse.

« Eln, mon apprenti. Je t’attendais, j’ose espérer que tu m’apportes de bonnes nouvelles.»

« Mon maître … L’incapacité notoire des soldats et celle de la chasseuse de prime m’ont empêché d’accomplir la mission.»

« Imbécile ! Misérable cloporte ! Je le sais déjà. TU as échoué, et tu oses me mentir en rejetant la faute sur d’autre ? Tu pensais que je n’en saurais rien, que tu pourrais te jouer de moi ? »

« Mais … la chasseuse …»

« Elle n’est pas venue réclamer sa paye, je considère donc que nous sommes quitte. Mais toi ! Toi que j’ai formé, à qui j’ai enseigné les plus noirs secrets que je connaisse. TU as échoué ! Je suis déçu, très déçu… »

Des éclairs de force jaillir des mains de la silhouette sombre sans prévenir, frappant Eln. Celui-ci tomba au sol, convulsant de douleur. La silhouette toujours caché dans l’ombre de sa robe noire se leva. Si jamais quelqu’un avait pu voir son visage, il se serait rendu compte que cette personne prenait grand plaisir à torturer son disciple.

« Tu ne mérites même pas le nom de Sith. Tu es indigne de mes enseignements.»

Les éclairs étaient de plus en plus intenses et la douleur en était décuplée. Mais Eln le savait, son maître se contentait de le faire souffrir. Ses éclairs n’étaient pas mortel, non il lui réservait une punition bien pire que la mort. La torture n’était qu’un moyen pour son maître d’assouvir sa soif de cruauté. Les éclairs de force cessèrent aussi brusquement qu’ils avaient commencés.

« Assez ! Tu n’es même pas digne que je perde du temps à utiliser mon pouvoir pour te tuer. Je vais te punir autrement… Car je suis quelqu’un de raffiné. Et une personne raffinée ne tue pas de ses propres mains.»

La silhouette s’accapara, grâce à la force, du sabre laser de son apprenti et se servit du sien pour le détruire. Un rictus cruel sur le visage caché par la capuche de celui-ci.

« Tu n’es plus mon apprentis, tu n’es plus un Sith. Retourne sur Korriban, tu devras y suivre de nouveau les enseignements de l’académie, passer les épreuves et survivre à cette période. Ensuite peut-être, seras-tu digne de te présenter devant moi. Maintenant hors de ma vue vermine ! »

Son maître prit même le temps de le dépouiller de sa bure noire. L’humiliation était plus que totale. Un retour à l’académie de Korriban serait un véritable calvaire. D’autant que son ancien maître ne se gênerait pas pour informer toute l’académie de l’échec qui avait conduit Eln à y retourner. Et dire que pendant ce temps cette Jedi devait être félicité pour ce qu’elle avait accompli. Au fond de lui sa haine pour Ysshaline grandi encore un peu plus, si cela était encore possible.


La cantina était bondée, c’était l’endroit où se retrouvaient les chasseurs de primes. Ici pas de guerre, pas de concurrence, pas de contrat. Juste de la boisson, de la musique et des danseuses. Une femme d’environ la trentaine, une armure de type Mandalorienne sur les épaules, se tenait seule à une table. Non pas qu’elle soit repoussante. Sans être magnifique, elle restait jolie. Des cheveux blonds avec une coupe au carré, des yeux verts et un visage somme toute agréable. Non elle était seule car les personnes présentes connaissaient sa réputation et certains d’entre eux avaient déjà fini la soirée allongés sur sol, car ils s’étaient montrés trop entreprenant. Un jeune rodien à la peau verte prit le risque de s’approcher d’elle.

« Hé bien Naélia, j’ai entendu dire que tu avais raté une mission. Perdrais-tu la main ? »

« Laisse-moi, je n’ai pas de temps à perdre avec toi.»

« Vraiment ? Et si je t’offrais un travail, disons un travail d’équipe. Tu bosses pour moi et tout le monde est content. »

Naélia sortit son blaster, l’attrapant par le canon et frappant la main du rodien posée sur la table avec la crosse, brisant les os de celle-ci.

« Moi ? Travailler pour toi ? Tu n’es qu’un amateur, retourne jouer à la guerre avec les gosses.»

Un homme regardait la scène avec un grand sourire, rien en lui n’indiquait qu’il était considéré comme un des pires criminel de la planète et pourtant, même cette affirmation était bien en dessous de la vérité. Il s’assit en face de Naélia, commandant à boire pour eux deux.

« Hé bien, voilà au moins quelqu’un qui sait engager la conversation. Tu veux quoi Olger ? »

« Que ce que le rodien ai dit soit vrai ou non, ta réputation en a pris un coup. J’ai peut-être quelque chose qui pourrait te remettre sur les rails.»

« Tant que c’est pas un contrat impliquant d’une façon ou d’une autre les Sith, annonce.»

« Tu as entendu parler de la grande chasse ? J’ai un contact qui pourrait te permettre d’y participer.»

« Et ? »

« Et quoi ? »

« Combien tu prends au passage ? »

« Comme je te rends service, disons 60%. C’est raisonnable non ? »

« Oui, autant qu’un tir de blaster dans le dos.»

« Je ne rigole pas, t’es en rade. Plus personne ne va te filer de contrat avant un moment. Accepte mon offre et tu seras de nouveau dans la course.»

« Ah oui ? Je t’aime bien Olger, mais ne joue pas avec moi. C’est 20% pour toi, au maximum. Si je me souviens bien ta tête est mise à prix non ? »

« Espèce de … D’accord, va pour 20%. Tiens, voilà un datapad qui t’expliquera quoi faire.»

Elle se leva, prit le datapad et sortit de la cantina. Finalement, trouver un nouveau travail c’était avéré plus simple qu’elle ne l’avait prévu. La grande chasse hein ? Cela pourrait être intéressant se dit-elle.


Après avoir quitté Tython, Ish était retourné sur Coruscant. Il avait l’intention de déposer le vaisseau dans le hangar d’Hélia et ensuite il penserait à son avenir. Il avait maintenant 52 ans, il estimait qu’il avait assez joué avec sa vie et qu’il avait donc droit à un travail paisible. Le hangar 74 était vaste et abritait déjà quatre vaisseaux de différentes tailles. Ish fit atterrir celui qu’il pilotait et en sortit lentement.

« Hé bien, cette aventure se termine ici Hélia. J’ai passé de bons moments, mais j’ai besoin de repos avant d’aller chercher le vieux sur Kowak.»

Par simple curiosité il fit le tour du hangar et une chose le marqua. Ce n’était pas un hangar ordinaire. Hélia travaillait pour la République et portait un uniforme certes, mais là… Elle disposait d’armes, d’appareils de communications et de tout un tas de gadget de haute technologie. Il avait travaillé six ans pour elle avant cette mission sur Kowak et jamais il n’avait vu cela. Un bruit le fit se retourner. Quelqu’un l’aurait suivi ? Pourquoi ?

« Capitaine Hélia ? J’ai appri que votre vaisseau était de retour, nous devons parler.»

Se dirigeant vers la voix avec prudence, Ish vit un homme en uniforme. Magnifique pensa-t-il, encore un soldat …

« Je suis désolé soldat, Hélia ne reviendra pas.»

« Je vois. C’est bien dommage. Attendez une minute. Oui vous êtes son associé … Ish ? Nous devons parler.»

« Oh oh doucement …»

« Je suis le général Celron Nalo. Je suis, enfin j’étais le supérieur d’Hélia. J’ai une mission pour vous.»

« Navré général, mais moi je raccroche. »

« Non, pas encore. Vous allez prendre livraison d’une cargaison à livrer à un de nos avant-postes. Vous devrez être prudent, les indépendantiste ne vous verrons pas d’un bon œil.»

« Je crois que je n’ai pas été assez clair, je suis à la retraite. »

« Vous serez livré demain à l’aube. Vous aurez les coordonnées exactes à ce moment. Mais sachez que vous n’aurez que deux jours pour faire le travail. Et si vous refusez, il me semble que la cellule dans laquelle Hélia vous avait trouvé est libre depuis ce matin … curieux hasard n’est-ce pas ? Bonne chance mon gars. Vous verrez Ord Mantell est une planète très touristique.»

L’homme quitta le hangar sans un mot de plus, Ish en était abasourdit. Lui qui voulait être peinard, c’était raté. Hé bien tant qu’à faire, pourquoi ne pas partir en vacances sur Ord Mantell. Et puis peut-être que ce général pourrait l’aider à retrouver le vieux Jedi.



Je m'étais arrêtez là, quelques nouveaux chapitre arriverons cette après midi.
Rendez-nous le smiley de Satele Shan ancienne version !
De nouveau en grève de smiley !