Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

[huntmaster] Quelques idées pour le RP ( réaliste ou pas )

STAR WARS: The Old Republic > Français (French) > Communauté > Jeu de rôle
[huntmaster] Quelques idées pour le RP ( réaliste ou pas )

Neadhora's Avatar


Neadhora
01.30.2012 , 03:13 AM | #21
Quote: Originally Posted by Darth_Aravator View Post
Justement, non, il ya des gens qui n'ont pas la faculté d'improviser... ça arrive. Même avec un background costaud derrière, j'en ai vu se planter royalement et faire du rp ennuyeux à mort.

Que ce soit le stress ou manque d'imagination, t'en a qui n'ont pas le "truc"...

C'est pas une généralité, c'est ça qu'il faut comprendre. En revanche avec de la préparation scénarisé, ça passe un peu mieux déjà. C'est comme un train auquel il ne manque que les rails.

Mais pourtant, le jeu de rôle c'est de l'improvisation. Le principe même est de pouvoir interpréter un rôle, en extrapolant des attitudes et des réactions, par rapport à un background. C'est justement bien ça la différence avec le théâtre...

Le manque d'imagination, je suis convaincue que le problème n'est pas de là : l'univers est déjà créé, riche, y'a qu'à s'en servir, même si on manque d'imagination (on a pas tous la chance d'être Lucas pour imaginer, c'est justement bien pour cela qu'on a un univers où s'ancrer ^^). Le manque d'inspiration, le stress, la timidité, à la rigueur, pourquoi pas, mais pas l'imagination.

C'est pas inné pour autant, et si un rôliste peut s'améliorer lorsque son background est costaud derrière, c'est bien en arrivant à mieux interpréter son personnage. C'est pas en faisant le mouton lors d'un event qu'il pourra :/
Énora - Ombre Jedi sur Huntmaster
«Il y a toujours des ombres, car elles complètent la lumière»

Darth_Aravator's Avatar


Darth_Aravator
01.30.2012 , 04:02 AM | #22
Si, le problème est là, car il existe, sauf si tu veux te mettre des œillères. Je te le dis pour l'avoir vu et perçu de maintes fois et manières. : ça dépend des gens.

Certes, le rp demande de l'impro, mais ça veut pas dire que tout le monde sait faire de l'impro. Nuance.

Je te le redis encore : même avec un background solide derrière, tu as des joueurs qui ne savent pas toujours en tirer parti. C'est toujours mieux que sans... mais des cas comme ça existe et sont loin d'être rares.

Fondamentalement, la qualité de l"histoire compte beaucoup, certes, mais c'est surtout (et c'est plus important que tout le reste) créer dans l'historique, des détails exploitables que ce soit des défauts ou des qualités. Sans ça, ça donne un perso lisse et sans particularités... un Monsieur-tout-le-monde quoi.

Un perso autant qu'un background, crois moi ça se peaufine vraiment et selon le résultat, t'en a qui s'en sortent moins bien et qui coince vraiment en rp.
Suffit pas d'en mettre un paquet, on a pas besoin d'un roman, mais juste des contrastes de personnalités. Des bizarreries.. quelque chose qui permettrait de décrire une personne en peu de mots sur des premières impressions.

Il faut pas oublier qu'en face de nous, l'autre joueur ne sait rien au début, donc il saura pas trop à qui il a à faire. Rien qu'irl c'est pareil : il est rare dans le métro ou le bus qu'on parle à d'autres qu'on connait pas. On sait pas trop quoi dire, ni savoir quel est le bon sujet de conversation, sauf exception et sur quelques sujets commun.

De même, avec pour fond Star Wars, ça peut aider pour l'ambiance mais savoir évoluer avec cette ambiance est autre chose, ça suffit pas. Pareil, si une scène de rp stagne un peu au début c'est qu'aussi, à défaut de préparation, que les différents participants ont envie de jouer rp mais jouent sans avoir une idée précise de ce qui pourrait rendre la scène intéressante...donc l'impro. Malheureusement ça arrive et ce n'est pas rare.

C'est comme si t'avais un "rp de spectateur" et un "rp d'acteur", le premier étant antithétique quelque part.

Mais malgré ça, tu peux tomber sur des gens qui ne savent pas improviser et ça... je dirai que ça vient avec l'expérience et la motivation aussi, et moins de stress. En clair, ils veulent faire du bon rp, participer au rp, mais savent pas trop comment s'y prendre adroitement .
Kilzemole : Bah c'est simple, je pèterais tout chez moi, et ensuite je dirais aux gosses : "Qui veut faire un Trivial Poursuit ?"

Neadhora's Avatar


Neadhora
01.30.2012 , 04:50 AM | #23
Quote: Originally Posted by Darth_Aravator View Post

Certes, le rp demande de l'impro, mais ça veut pas dire que tout le monde sait faire de l'impro. Nuance.
Et bien ? S'il ne sait pas il va apprendre... C'est pas quelque chose d'inné et qui demande un don particulier

Quote: Originally Posted by Darth_Aravator View Post
Je te le redis encore : même avec un background solide derrière, tu as des joueurs qui ne savent pas toujours en tirer parti. C'est toujours mieux que sans... mais des cas comme ça existe et sont loin d'être rares.

Fondamentalement, la qualité de l"histoire compte beaucoup, certes, mais c'est surtout (et c'est plus important que tout le reste) créer dans l'historique, des détails exploitables que ce soit des défauts ou des qualités. Sans ça, ça donne un perso lisse et sans particularités... un Monsieur-tout-le-monde quoi.

Un perso autant qu'un background, crois moi ça se peaufine vraiment et selon le résultat, t'en a qui s'en sortent moins bien et qui coince vraiment en rp.
Quand je parle de background, ça inclue EVIDEMMENT sa psychologie et son caractère... Enfin c'était tellement évident pour moi que je l'ai pas précisé. Surtout du fait que la psychologie et le caractère sont en général conditionnés par le vécu.

Personnellement, je définis la personnalité sous forme d'axes que je met en corrélation les uns avec les autres. Lorsqu'ils s'opposent, ça permet de définir les compromis que fait le personnage, et ce sera les points qui pourront facilement évoluer par l'influence des autres joueurs.

Par exemple, si un personnage adore l'argent, mais déteste tuer. Soit on en fait une personne pour qui les valeurs morales comptent plus que l'argent, soit on en fait un qui ne prend aucun plaisir à faire ce qu'il fait, mais qui a une certaine "conscience professionnelle" qui le pousse à toujours finir ses boulots. Et ça, ça pourra évoluer au fil des interactions (ce n'est qu'un exemple), c'est un peu le "point sensible". Et en général, pour fixer ces "points de flexion" j'aime imaginer quelques anecdotes.



Quote:
Suffit pas d'en mettre un paquet, on a pas besoin d'un roman, mais juste des contrastes de personnalités. Des bizarreries.. quelque chose qui permettrait de décrire une personne en peu de mots sur des premières impressions.

Il faut pas oublier qu'en face de nous, l'autre joueur ne sait rien au début, donc il saura pas trop à qui il a à faire. Rien qu'irl c'est pareil : il est rare dans le métro ou le bus qu'on parle à d'autres qu'on connait pas. On sait pas trop quoi dire, ni savoir quel est le bon sujet de conversation, sauf exception et sur quelques sujets commun.
Je suis d'accord, c'est d'ailleurs pour ça qu'il faut tendre des perches ou des accroches. La plus connue de toute étant de bousculer la dite personne et de s'excuser avant de remarquer une particularité chez l'autre pour entamer la conversation.



Quote:
De même, avec pour fond Star Wars, ça peut aider pour l'ambiance mais savoir évoluer avec cette ambiance est autre chose, ça suffit pas. Pareil, si une scène de rp stagne un peu au début c'est qu'aussi, à défaut de préparation, que les différents participants ont envie de jouer rp mais jouent sans avoir une idée précise de ce qui pourrait rendre la scène intéressante...donc l'impro. Malheureusement ça arrive et ce n'est pas rare.

C'est comme si t'avais un "rp de spectateur" et un "rp d'acteur", le premier étant antithétique quelque part.
J'irai jusqu'à dire un RP "consommateur passif". Et je vois difficilement comment on peut inscrire quoi que ce soit sur la longueur avec une personne qui n'y met pas du sien (et pas que pour le RP). Ça s'apprend, ça se travaille, l'improvisation.

Quote: Originally Posted by Darth_Aravator View Post
Mais malgré ça, tu peux tomber sur des gens qui ne savent pas improviser et ça... je dirai que ça vient avec l'expérience et la motivation aussi, et moins de stress. En clair, ils veulent faire du bon rp, participer au rp, mais savent pas trop comment s'y prendre adroitement .
Et ce ne serait pas justement aux gens qui, eux, savent improviser, de montrer l'exemple, de leur donner quelques pistes, de les faire réagir sur certains points ? Y'a quand même pas que des personnes ne sachant pas improviser qui se croisent dans les cantinas, si ?
Énora - Ombre Jedi sur Huntmaster
«Il y a toujours des ombres, car elles complètent la lumière»

Darth_Aravator's Avatar


Darth_Aravator
01.30.2012 , 05:00 AM | #24
Juste sur deux points cités : C'est peut être évident "globalement" mais quand tu creuses la question des "quirks" (des bizarreries de personnalités, des particularités) là tu verras que peu pensent à en mettre vraiment. Surtout des particularités négatives. D'où le problème du "monsieur-tout-le-monde" qui n'a aucun accroc et qui nous donne un perso lisse.

L'autre point, est que même avec des gens qui mènent la scène par l'impro en donnant l'exemple... c'est souvent rare que peu le réalisent. Enfin, il faut le faire quand même, mais c'est pour dire que Soleandre a pas tout à fait tort sur certains points et pour avoir vécu ça, je comprenais un peu. En tous cas, donner l'exemple changera pas forcément un joueur en ce sens...ça dépend vraiment de quelle manière il est réceptif.
Kilzemole : Bah c'est simple, je pèterais tout chez moi, et ensuite je dirais aux gosses : "Qui veut faire un Trivial Poursuit ?"

Neadhora's Avatar


Neadhora
01.30.2012 , 05:16 AM | #25
Quote: Originally Posted by Darth_Aravator View Post
Juste sur deux points cités : C'est peut être évident "globalement" mais quand tu creuses la question des "quirks" (des bizarreries de personnalités, des particularités) là tu verras que peu pensent à en mettre vraiment. Surtout des particularités négatives. D'où le problème du "monsieur-tout-le-monde" qui n'a aucun accroc et qui nous donne un perso lisse.

L'autre point, est que même avec des gens qui mènent la scène par l'impro en donnant l'exemple... c'est souvent rare que peu le réalisent. Enfin, il faut le faire quand même, mais c'est pour dire que Soleandre a pas tout à fait tort sur certains points et pour avoir vécu ça, je comprenais un peu. En tous cas, donner l'exemple changera pas forcément un joueur en ce sens...ça dépend vraiment de quelle manière il est réceptif.

Yep, ça dépend de s'il se laisse jouer ou pas. Mais je ne comprends pas, personnellement qu'on n'essaie pas tout en trouvant légitime de dire que ça débouche sur de la dinette au lieu de se remettre en question. Je n'excuse pas ce comportement. (Ma philosophie, c'est je pardonne, mais je n'excuse jamais, c'est sans doute mon côté rancunière qui parle :>).

Pour les "quirks" (je connaissais pas le terme), je pense que chaque joueur se retrouve tôt ou tard confronté aux lacunes de son personnage ou de ses connaissances de l'univers. Mais difficile de pouvoir jouer avec sans expérience (en général en substituant l'une à l'autre). C'est d'ailleurs assez simple de trouver des défauts dans n'importe quel trait de caractère existant du personnage, même dans ce qui pourrait être une qualité

Si je prends ma Jedi, par exemple, elle est extrêmement loyale, au point complètement intransigeante vis-à-vis de ses valeurs : elle préférerait voir sombrer la république toute entière (et donc échouer dans le rôle de l'ordre qui est de protéger la république), plutôt que de trahir le moindre de ces principes. De toute façon, à ses yeux, si la république triomphe en dénaturant ses principes, elle ne vaudra pas mieux que les siths ^^. Ce côté borné et absolu est souvent en décalage avec un monde en nuances de gris dans la réalité du terrain, et c'est justement un des défauts qu'il est amusant de jouer.
Énora - Ombre Jedi sur Huntmaster
«Il y a toujours des ombres, car elles complètent la lumière»