Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

Histoire des partenaires

stelemort's Avatar


stelemort
12.16.2015 , 10:03 AM | #1
Bonjour à tous, je voudrai faire toutes les conversations avec les partenaires possibles, du coup j'aimerai savoir si on débloque les conversations au fur et à mesure du leveling et de l'avancement dans l'histoire principale ou on débloque des conversations en fonction du niveau d'influence avec le partenaire ? Et si il faut augmenter le niveau d'influence faut-il aller jusqu'à 30 par exemple j'ai déjà un niveau d'influence de 19 avec Vette y a t'il d'autre conversations qui peuvent se débloquer?

Merci de votre aide

Munshine's Avatar


Munshine
12.16.2015 , 10:25 AM | #2
Ah voilà un sujet qui m'intéresse ... +1 !!

Je peux te donner quelques éléments mais ça ne répond pas à toutes les questions, j'espère qu'un ou deux pros pourront compléter.

Donc les conversations avec les partenaires se débloquent à des stades différents, aussi bien liés à la progression de ton histoire de classe qu'à ton influence avec eux (notamment au début de votre relation, gagner en influence avec eux dans une catina permet déjà de passer un bon nombre d'étapes).
Au fur et à mesure des extensions, le système a un peu évolué on dirait, et pour ce que j'ai pu constater depuis la 4.0, à chaque fois que je terminais ma quête de classe pour une planète donnée, tous mes partenaires me proposaient de nouvelles conversations une fois remonté à bord de mon vaisseau. Quitter Voss ou Corellia par exemple était assez saisissant, toute la bande te saute dessus pour te parler ... c'était pas aussi systématique dans les version 1, 2 ou 3.

Je corrige la grosse connerie que j'avais écrit ...
Soit que ma mémoire m'ait joué des tours, soit que cela soit plus simple désormais mais, grosso-modo, toutes les conversations de partenaires sont clôturées à la fin du chapitre 3.
Ça se vérifie facilement dans le panneau Héritage / Articles déverrouillés / Classes de l'Empire ou de la République.

Tchaw !