Please upgrade your browser for the best possible experience.

Chrome Firefox Internet Explorer
×

L'histoire de nos persos

Vyrth's Avatar


Vyrth
12.15.2011 , 01:45 AM | #1
[HRP/]

Bonjour,

J'ouvre ce topic pour les joueurs RP du serveur Battle Meditation.

Je vous invite à présenter votre personnage et ses antécédents, ses ambitions, sa guilde éventuellement, afin de former une grande communauté inter-guilde, tout celà dans un cadre rôleplay !


A vos claviers !

[/HRP]
La vie n'a pas de prix, mais la mort vaut de l'or...

Vyrth's Avatar


Vyrth
12.15.2011 , 01:46 AM | #2
Agone, Inquisiteur Sith au Sang Pur.
____________________


(à venir).
La vie n'a pas de prix, mais la mort vaut de l'or...

Artizio's Avatar


Artizio
12.15.2011 , 09:17 AM | #3
Briseis Draay, (serveur:Huntmaster)
une Mirakula miraculée…

http://www.elfwood.com/art/b/r/brack...//miraluka.jpg


Briseis Draay est un jeune Miraluka qui naquit puis grandit sur le monde hostile et inconnu de Danub, dans les Régions Inconnues. Elle fut éduquée dans l’ignorance de sa propre race et du monde extérieur, mais bien heureusement tout lui fut révélé, grâce à des visions,puis quand elle réussit à quitter Danub. Briseis fait partie de la Noblesse etelle descend de Krynda Draay, une puissante maître jedi qui vécut il y a plus de 3000 ans.

Briseis est aujourd’hui à la recherche d’indices sur la disparition de sa mère et sur le clan de pirates qui l’ont attaqué. C’est ce qui l’amène d’aventures en aventures, dans l’immensité de la Galaxie.

La mère de Briseis, Helena était un respectable Miraluka membre de l’Ordre Jedi, originaire d’Alpheridies et elle aussi membre d’une prestigieuse famille. Elle était régulièrement envoyée par celui-ci pour servir diriger les escortes de personnes influentes de l’Ancienne République.
Un jour elle reçut l’ordre du Conseil, d’accompagner un dénommé Marius Anders, un célèbre chercheur Corellien, sur une expédition à but scientifique à bord d’un gigantesque vaisseau de recherche appelée l’Oxygène.

En -92, l’Oxygène partit donc vers les Régions Inconnues, effectuer des missions d’exploration mais aussi de recherche sur des nouveaux mondes habitables, mais aussi recenser des espèces inconnues.
L’Oxygène envoyait souvent des équipes au sol afin de prélever des échantillons divers (minerai, végétation, animaux). Bref tout se passait pour le mieux aux débuts de l’expédition.

Mais Marius, contre l’avis de la Jedi Helena, ordonna à l’Oxygène de s’aventurer plus profondément dans les Régions Inconnues, afin de retrouver la trace d’une ancienne colonie scientifique, jadis perdue dans ces contrées il y a plusieurs siècles : Danob’Ha.
C’était pure folie, car l’Oxygène n’était défendue par aucun systèmes de défense et armement, et seuls Helena et ses deux padawans Jixko et Mufelbi en assuraient la sécurité.

Alors que Marius fut persuadé d’arriver à proximité de Danob’ha qu’Helena eut un mauvais pressentiment. Non loin derrière l’Oxygène se terrait une flottille de vaisseaux pirates prêts à passer à l’abordage, ces derniers les avaient suivi dés leur entrée dans les Régions Inconnues. Helena prévint ses disciples et l’équipage de se mettre en état d’alerte, car les Pirates passèrent rapidement à l’attaque sans sommation. Ils réussirent à atteindre l’un des sas d’amarrage et pénétrèrent en nombre important dans l’Oxygène, menant un abordage sauvage, violent et surtout fatal pour l’équipage.

Helena, dont la mission était de protéger Marius Anders coûte que coûte, cacha le scientifique dans une pièce secrète, mais rien n’y fit, les pirates rapidement à la passerelle et trouvèrent les jedis qui se défendirent du mieux qu’ils le purent. Les deux padawans succombèrent lors de l’assaut.

Puis le chef des pirates, un dénommé Ulkular, un être caché sous une énorme armure et la voix très rauque et grave, trouva Marius Anders, mais Helena se dressa sur son chemin. Le combat fut rude, mais le pirate était bien trop fort et il la blessa mortellement, puis il en profita pour la forcer. Helena dans son dernier souffle arracha le médaillon doré du pirate avant de s’écrouler morte.

Les pirates embarquèrent ainsi Marius Anders et laissèrent la vaillante Miraluka pour morte. Mais avant de repartir, ils firent quelque chose d’étrange, ils reprogrammèrent une destination automatique à l’Oxygène et ouvrirent des containers dans les soutes qui dégagèrent un étrange gaz.

Helena, mue par la Force, réussit à sortir de sa léthargie et à se relever. Sentant le gaz nocif empoisonner son corps, elle se dirigea le plus rapidement possible vers un des modules de sauvetage spéciaux, équipé d’une technologie de cryogénisation. La capsule quitta l’Oxygène et atterrit non loin de là où le vaisseau scientifique s’écrasa, sur la planète Danob’Ha !

La collision de l’Oxygène sur Danob’Ha créa un cataclysme sur cette planète qui perdit environ 99% de sa vie animale et intelligente. Seuls une poignée de survivants réussirent à échapper au désastre, ce sont les habitants d’Eskara, une cité sous terraine de chercheurs, eux même descendants des premiers scientifiques fondateurs de Danob’Ha.

Il fallut plus d’un demi-siècle pour que l’air redevienne respirable dans le secteur d’Eskara et ses habitants purent reconstruire une ville extérieure et lancer une expédition pour identifier la cause du désastre : c’est ainsi que furent trouvés les débris épars de l’Oxygène. Mais les senseurs détectèrent une autre source d’énergie à quelques centaines de kilomètres du lieu du crash : c’est la capsule de sauvetage d’Helena Draays.

Et là les scientifiques tombèrent sur un miracle, malgré le processus de cryogénisation, Helena avait réussit à poursuivre la gestation de son enfant, mais malheureusement il était quasiment impossible de les sauver toutes les deux. Helena donna ses dernières bribes de Force, même inconsciente, pour sauver le frêle corps de son enfant. C’est ainsi que Briseis naquit, nommée ainsi en référence au fort vent qui règne sur cette zone dévastée. Les scientifiques, pour la plupart, de descendance corellienne, ramenèrent l’enfant et le corps d’Helena à Eskara, afin de faire des tests
approfondis.

Les Eskarides, ne faisaient plus vraiment parti de la race humaine, leur peau tirait maintenant et ils souffraient de mutations importantes suite au désastre de l’Oxygène. Ils souffraient tous aussi d’une dégènerescence physique et mentale (qui les rend sénile et prompts à des comportements mauvais) à cause d’une trop forte consanguinité, désormais il était impossible pour eux de se reproduire.

Les Eskarides étaient passés maîtres dans le Clonage, malheureusement leurs gènes défectueux leur rendaient cette technique inutile. Afin de perpétuer leur race et leur savoir il leur était nécessaire de trouver des nouveaux gènes. C’est ainsi qu’ils tentèrent d’abord de cloner Helena en raison de sa grande beauté, mais ceci ne réussit pas, puis ils essayèrent avec Briseis. Le clonage fonctionna cette fois ci, et ils en firent de nombreux modèles, ainsi Briseis subit de nombreux et traumatisant test
médicaux dans sa petite enfance.

Les Eskarides étaient dirigés par un Conseil des Doyens, c'est-à-dire les plus anciens et imminents chercheurs de la colonie, mais ils n’en sont en fait que les descendants. Le Conseil décida qu’il fallait prendre en charge la jeune Briseis, la nourrir et l’éduquer dans la pure tradition Eskaride, et que dès qu’elle serait en âge de procréer, on l’accouplera avec les mâles les plus vigoureux de d’Eskara, afin de renouveler le sang.

A ses 10 ans, Briseis fut saisie de lourds cauchemars, qui étaient en fait les derniers instants de sa mère, chose qui n’arriva pas à ses nombreux clones qu’elle ne connaissait pas. Son tuteur, lui donna dans le plus grand secret, le médaillon en or que sa mère tenait cachée dans ses mains.
Briseis reconnut aussi tôt le collier appartenant au démon de ses cauchemars.

Le cas de Briseis pose de sérieux problèmes au Conseil des Doyens d’Eskara, car elle pose énormément de questions et possède d’étranges faculté, en outre elle est aussi attirée par l’Espace et n’est pas satisfaite des enseignements reçus. Elle reste persuadée que la Galaxie est habitée.
Le Conseil décide de lui imposer une éducation beaucoup stricte et lui enseigne des techniques de survie et l’étude de la faune et de la flore locale.
C’est ainsi qu’elle apprend à se servir du fouet neuronique et grâce à ses nouvelles connaissances en chimie et en plantes, elle développe seule, des techniques d’élaboration de poisons. Déjà très jeune, elle se créa un arsenal secret pour pouvoir se défendre, car elle est déjà très méfiante envers le Conseil. Ce dernier tenta de faire croire à Briseis qu’Helena était elle aussi une scientifique d’Ereska en reconnaissance et qui a périt lors d’une tempête.

Briseis n’y croit pas une seconde et plus le temps passe, plus elle se méfia du Conseil des Doyens. C’est à l’âge de 16 ans, que Briseis prit la ferme décision de tenter de quitter ce monde par tous les moyens. Etant déjà très belle et femme, elle attira l’œil lubrique des Doyens et des Eskérides. Les Doyens imposèrent alors que commencent le travail de fertilisation de la jeune Miraluka.

Mais dés que les hommes de main du Conseil apparurent dans ses quartiers, Briseis se servit de son poison léthargique pour les endormir grâce à des fléchettes, puis s’empara du fouet neuronique appartenant à l’un des gardes. Elle s’infiltra dans les zones sous-terraines qui lui étaient interdites et rencontra ses propres clones. Prise de panique et choquée, elle occis son propre tuteur qui s’avérait être le scientifique responsable du clonage dans cette zone.

Elle réussit à s’emparer d’un speeder, en forçant un des scientifiques à faire office de pilote mais ce dernier en plein vol tenta de l’arrêter, en plein combat, Briseis réussit à le neutraliser mais le speeder par s’écraser dans les montagnes proches. Par chance un nouveau navire d’exploration passait par là, qui détecta la signature énergétique de l’explosion, envoya une équipe de reconnaissance sur le lieu du signal.

C’est ainsi qu’ils découvrirent la jeune miraluka sérieusement blessée et inconsciente. Peu de temps après des Eskarides fous furieux arrivèrent sur le lieux de l’explosion et tirèrent sur le commando de reconnaissance. Mais ce dernier bien mieux équipé, mis en déroute les Eskarides qui repartirent la queue entre les jambes.

Briseis se réveilla quelques jours plus tard, après avoir reçut des soins dans une cuve à bacta, sur le navire d’exploration, appelé le « Fureteur », qui cartographient les routes inexplorées pour le compte d’une compagnie privée, Tano’Lii Corp. Le Capitaine du Fureteur, une twilek nommée Ebartura, déposa la jeune Briseis sur Coruscant et lui conseilla de vendre la chaine en or afin qu’elle se fasse quelques crédits.
Elle lui donna aussi de très importantes informations sur le monde gigantesque qu’est Coruscant, et les coordonnées d’une compagnie privée de transport qui pourrait amener Briseis vers le monde d’origine de sa race: Alpheridies.

Briseis fut toute de même très impressionnée par l’immensité urbaine de Coruscant, et eut beaucoup de mal à prendre ses repères, mais heureusement grâce à son intelligence développée et sa débrouillardise. En quelques semaines elle s’habitua et trouva même quelques moyens de subvenir à ses besoins. Puis enfin elle réussit à trouver un navire en partance pour Alpheridies. Sur Coruscant, avant de partir elle fit la connaissance d’une jeune humaine nommée Karadra, une experte en larcin et en marchandage, une pro de l’arnaque, cette dernière lui apprit quelques tuyaux en échange de ses connaissances en poisons.

Le voyage vers Alpheridies mit quelques temps, mais quand elle arriva, elle n’eut même pas besoin de décliner son identité que son nom avait déjà été deviné par les autorité du Spacioport. Briseis portait donc les même traits que sa mère et elle s’appelait Draay. Elle fut de suite escortée vers un représentant du gouvernement miraluka qui affirma son identité, elle était bien la fille d’Helena Draay, portée disparue depuis presque 75 ans. Briseis raconta toute son enfance dans le milieu clos de la ville d’Ereska, sur Danob’Ha et comment elle s’en est échappée, et que les Eskarides étaient des étranges humains et qu’il s’adonnaient au clonage.

Tout devint clair pour les autorités miralukas: Helena Draay avait périt dans le crash du navire sur lequel elle était en mission. Ce dernier s’était écrasé sur un monde hostile des Régions Inconnues et grâce au procédé de cryogénisation, elle put rester en vie, protégée par le module de protection. Puis elle accoucha d’une fille sur ce même monde.

Malheureusement le Gouvernement Miraluka ne crut pas entièrement à la version de Briseis, concernant l’attaque de pirate et la capture du scientifique Sanders. En tout cas Briseis hérita d’une importante somme de crédits et reçut un éducation complémentaire sur les traditions, le savoir et la galaxie.

gazolhead's Avatar


gazolhead
12.15.2011 , 01:37 PM | #4
De quoi?

Moi? avoir donné des emplois fictifs à mes proches?

Non, mais attendez, vous savez qui je suis? C'est à Luxinterior, Consul Jedi que vous vous adressez!!!


Allez, je n'ai pas que ça à faire, on m'attend pour une remise de médaille!!!

Aeluthian's Avatar


Aeluthian
12.15.2011 , 03:55 PM | #5
Bon, bah, je me lance. J'aurais 8 perso (un de chaque classe), mais bon, on va commencer doucement, hein ?

Kiraly Kardfeher, chevalier jedi silencieux, aux sabres immaculés. Fait partie du corps fondateurs des Veilleurs d'Eolas, dans le but de récupérer et préserver le savoir, avant qu'il ne soit perdu. Cela implique bien évidemment d'aller là où personne n'a jamais osé.

Nagai de naissance*, vite reconnaissable à sa taille, ses sentiments sont dirigés vers une jedi qui, comme lui, déteste tuer, même des impériaux. Mais quand on n'a pas le choix... La relation qu'il a avec Luraë provoque la colère des membres les plus traditionnalistes de l'Ordre jedi, et tentent subtilement de les séparer.

Son aventure étant particulièrement longue, je pense que je détaillerais tout à un autre moment, mais, parmi les choses les plus importantes : il a rencontré un certain Phobias Orrodia, dont vous avez peut-être lu les holocrons avant qu'ils ne disparaissent ^^
(Kiraly s'est donné comme mission de les récupérer, ne vous inquiétez pas), et lui a entre autre donné un de ses sabres, après l'avoir défait. Pourquoi ? Bien qu'il soit un sith, Phobias est un homme bien. Si l'Empire gagne la guerre, et qu'il se retrouve à agir, alors l'avenir ne sera pas aussi sombre que cela...


Bref, un jedi bien lumineux, d'une lumière différente de la République, que les jedi les plus sages comprendront certainement... À moins qu'ils ne le croient obscur.


*HRP : bah, oui, y'a pas, je prendrais un humain, avec une peau super claire.
Il y a émotion, mais je suis sans regret.
Il y a sérénité, mais la sagesse, je l'ai trouvée.
Il y a victoire, mais ma passion est utilisée et contrôlée.
Il y aura des morts, car je maîtrise l'art de la Force de tous côtés.

Chaotin's Avatar


Chaotin
12.15.2011 , 05:18 PM | #6
Finris, inquisiteur humain.

J'avais écris une fan fiction pour expliquer ses motivations sur le forum. Effacé avec le reste. Je me demande si je ne vais pas la reposter... En attendant, voici un résumé de sa bio:

Né il y a trois cent ans, Saan Verru a fait partie des Revanchistes. Ombre jedi, puis assassin sith, il est un adepte de la Force Unificatrice et se laisse guider par certaines visions. Il a ainsi eu connaissance de l'existence de l'Empire Sith pendant la guerre contre les mandaloriens. Puis, en voyant Revan s'interposer, il se plonge dans le côté obscur à sa suite. Après la capture de Revan par les jedis, il ne rejoint pas Malak et disparait de l'histoire officielle. Il s'est en réalité emparé d'un artefact qui lui permet de se placer en stase jusqu'à un évènement crucial de la guerre entre la République et l'Empire. Revenu à la vie, il infiltre l'Empire avec l'intention d'assassiner ses autorités supérieures, qu'il ne considère pas comme les héritiers des siths. Il se cache derrière le nom de Finris car son nom de naissance est fiché par les services secrets des deux camps...


HS: tu devrais mettre le nom du serveur dans le titre. ça pourrait être pratique.

Shayane's Avatar


Shayane
12.16.2011 , 05:53 AM | #7
"Je vais pleurer Kauri avant toute autre chose "

[RP on]

Dathomir la sombre! une dernière chasse aux Rancors avec mes fidèles fauves

Il règne comme une menace ! la nature est aux aguets.

j'ai installé un camp près d'un petit lac, la soirée fut douce pèche,
danse, grillades puis un éclair...

Une vague , une vibration dans la force ! quelque chose de
Terrible va arriver ! ce monde va mourir et avec lui des milliards de vies.

Pearl ma panthère, War et Path mes Swamp Stalkers de Naboo prés de moi
grondent sourdement mais je le sais ne me quitteront pas...

Le souffle me manque, les larmes coulent je ne peux les retenir;

Ma Galaxie Kauri va mourir et avec elle toutes les planètes seront englouties…

Je contemple une dernière fois le ciel...

Non! Non! la force hurle la souffrance! la mort! la désolation! Soyez maudit

Je monte dans mon vaisseau.. un dernier regard

Terih Master TK - Master BM -- Kauri
Jirria Master Medic -- Kauri

[RP off]

Je devais un dernier adieu a ce jeu qui m'a enchantée pendant des années
Fantôme de Kauri

Davcall's Avatar


Davcall
01.05.2012 , 06:22 PM | #8
"Est ce que vous m'entendez?"

Ce furent les premières paroles qu'elle entendit lorsqu'elle se réveilla.

Ranimée récemment dans un laboratoire de Dromund Kaas, elle n'a plus aucun souvenir de sa vie avant que l'Empire ne l'arrache du néant dans lequel elle était plongée. Son nom de code : TX-OOI

Les cheveux roux en chignon derrière la tête, les yeux d'un vert rappelant la jungle de Yavin IV, rien ne laisse soupçonner qu'elle soit autre chose qu'une humaine et pourtant... elle les sent en elle, c'est comme tous ses membres avaient disparus et qu'elle pouvait ressentir leurs douleurs. Parfois la douleur était tellement horrible qu'elle donnerait n'importe quoi pour que sa s'arrête... A la place, 80% de son corps était devenu cybernétique. C'était le seul moyen qu'ils avaient trouvé pour la sauver lui avaient ils dit.

Plus tard, TX-OOI fut envoyé à l'académie de Korriban. Tout son corps cybernétique a été conçu pour résister aux conditions les plus extrêmes, même son cerveau est en phase avec un microprocesseur dernier cri contenant toutes les formes de combat répertoriées par l'Empire, une vraie machine de guerre!!! Et non content de cela, elle était réceptive à la Force. Oh bien sûr, ce n'était pas un prodige de ce côté là mais elle apprit vite avec toute cette douleur qu'elle devait supporter en permanence et sa rage renforça encore davantage ses capacités de combat. Elle apprit à se servir de la Force pour accélérer le mouvement de ses membres et surtout pour ralentir ses ennemis et finit par devenir un apprenti sith.

Mais elle le sent bien. Son maître et ses congénères ne la considère pas vraiment comme un des leurs mais comme quelque chose à la fois plus et moins avantageux. L'avantage c'est qu'ils pouvaient avoir toute confiance en elle, elle était obligée d'obéir aux ordres à cause du processeur qui la contrôlait. L'inconvénient est que celui qui a implanté son processeur a apparemment fait une erreur, à moins qu'il ne l'ai fait volontairement. Si c'est le cas, il est mort depuis longtemps de toute façon. Son processeur a été programmé pour ne tuer uniquement que si elle était elle-même menacée et dans aucun autre cas. Exit les missions d'assassinat ou de sabotage...

Elle arrivait à lire dans les pensées de son maître à présent car il ne s'en cachait pas et il se disait à lui-même

"Que vais je en faire..."

C'était exactement ce qu'elle se demandait. Un jour elle réussirait à dominer le processeur qui la contrôle et qui l'oblige à accomplir les missions d'infiltration de son maître, elle en était sûr mais que ferait-elle ensuite? Elle n'avait nul part où aller, nul part où commencer une nouvelle vie.

[Récit off]

Pour résumer je compte faire un ravageur sith ressemblant à ce que j'ai décrit mais pas sûr j'ai déjà un perso à monter sur un autre serveur^^ Au pire j'effacerai bien le message pour le reposter le moment venu mais je n'ai pas trouvé comment faire .
Appliquer l'adage "oeil pour oeil" c'est risquer de rendre tout le monde aveugle.