View Single Post

Descole's Avatar


Descole
11.07.2012 , 05:20 AM | #51
Vingt-deuxième chapitre.
Personnages:
-Longstride
-Hina
-Rennock
-Grany
-Zinny
-Lek
-Le mandalorien
-Fléau
-La sécurité de Coruscant

Chapitre 22
Fléau


Une sonnerie régulière s'échappait de l'holoterminal.
-Un appel de Lek!
L'hologramme s'est affiché, montrant l'image d'un Lek enjoué.
-Eh bien, chasseur, notre problème est réglé, la dernière manche de la Grande Traque va pouvoir commencer!
-Comme par hasard...
-Hein?
-Non, rien... Vous disiez?
-Je disais que l'ultime manche qui vous sépare de la victoire est enfin arrivée!
Malgré ce que nous avions vécu lors de la manche précédente, l'équipage ne pouvait s'empêcher de sourire d'impatience.
-Dites nous tout, Lek, on est impatients d'en découdre!
-Eh ben, quel enthousiasme! Ne me décevez pas, j'ai parié gros sur vous!
-On a pour réputation d'être relativement coriaces.
-Ça! Pour avoir survécu à Daeng Rah, faut en avoir dans le ventre. Bon, votre ultime cible se trouve sur Coruscant. Il s'agit d'un vieux maître Jedi qui aurait vaincu et blessé Mandalore lors d'un duel sur Telos IV.
Je jetais un coup d'œil vers Hina. Je me demandais sincèrement si la Grande Traque n'avait pas amené la jeune Jedi dans un camp qui n'était pas le sien.
-Eh ben! Il doit être redoutable celui là!
-Comme vous dites. Je vous envoie l'hologramme. Il s'agit de maî...
Quand le portait du maître Jedi s'est affiché, mon sang n'a fait qu'un tour. Tout enfonçant vers le cockpit, j'ai demandé à Grany, perplexe, de couper la transmission.
-J'abandonne! Vite, pleine puissance! On fonce sur Coruscant!
-Mais?...
J'ai manuellement activé les moteurs et me suis dirigée vers la planète ville aussi vite que je pus. Je n'ai pas eu le courage de regarder la réaction des autres derrière moi, et notamment de Hina.
Au dessus de la borne de l'holoterminal se trouvait l'hologramme bleuté d'un vieux maître Jedi, le dos légèrement voûté, bâton en main, avec une longue barbe et des tatouages mirialans sur le visage.
-Iskalios...
Hina s'était précipitée à côté de moi, paniquée.
-Wylliam! Ne me dis pas que tu vas?!
-Tu m'as pas entendu?! J'ai abandonné! J'essaye juste d'arriver avant l'autre chasseur qui va essayer de lui faire la peau!
Elle s'accrochait à mon armure, ne sachant quoi penser. Son cœur battait plus vite que jamais. Elle fixait avec anxiété le couloir hyperespace que je souhaitais moi aussi voir enfin déboucher sur la capitale de la république.
A peine la planète en vue, je failli faire exploser mes moteurs lors de l'accélération.
L'atmosphère de la planète ville brûlait le cockpit du Vengeur Immortel. Le plastacier rougissait à vue d'œil. Lorsque le vaisseau eut enfin passé l'atmosphère de la planète, Ribann fonça du mieux qu'il put à travers le trafic. La tour d'Iskalios était en vue. Dans la panique, j'était trop occupé pour penser à mon rêve. Les conditions se réunissaient, et logiquement, des chasseurs allaient nous prendre pour cible. Le souvenir du macabre cauchemar me revint juste à temps.
-Ren! Fonce à la tourelle principale! Ribann, préparez vous à dégommer tout ce qui ne suit pas le trafic de speeder! Grany, active les boucliers et pousse le moteur au max!
Je courus à l’intérieur du vaisseau en direction des commandes de la tourelle secondaire. Chacun dans le vaisseau était sur le pied de guerre.
-Venez, on vous attend!
Alors que la tour n'était plus qu'à cent mètres, cinq chasseurs se mirent à nous pourchasser. Rennock réussit à en descendre un dès l'entrée de jeu. Mes muscles étaient tendus au maximum et mes poings crispés sur les commandes de la tourelle. L'un des chasseurs réussit un tir de maître et dégomma l'un des canons de proue.
Le vaisseau riposta aussitôt en percutant l'ennemi avec le vaisseau lui même, mais le fragile chasseur vola en éclats contre l'épaisse carlingue lourde du mante.
L'un des deux occupants du vaisseau, un mandalorien en armure bleue classique, se projeta hors de son vaisseau à l'aide d'un siège éjectable et atterrit sur la carlingue dans laquelle il planta une lame rétractile et commença à découper la coque.
Ribann secouait le vaisseau afin de le faire lâcher prise, mais rien n'y fait. Le mandalorien continuait à saboter le vaisseau au péril de sa vie.
Je me mis alors à courir en direction de la sortie.
-Ribann, Ralentissez et ouvrez le sas! VITE!
Sans discuter, le scientifique s'exécuta. Les moteurs ralentirent et la porte du vaisseau s'ouvrit lentement, laissant entrer un vent violent et sec. Je m’accrochait à la coque arrière du vaisseau et grimpait vers le dessus. Quand je fus arrivé en haut, j'aperçu le mandalorien accroché à la carlingue.
Bien qu'il m'ait aperçu, il accéléra son sabotage sans chercher à se défendre. J'attrapai mon blaster et visai la visière de son casque. Un bruit sec a retenti. L'avant du casque mandalorien avait volé en éclats, et le saboteur entama sa chute à travers les speeders de Coruscant.
Le vaisseau reprit sa course, mais il restait encore trois chasseurs. L'un essayait de me viser, tandis que les deux autres tentaient de descendre le vaisseau.
Grâce à la télékinésie, je parvenais à dévier certains tirs alors que les tourelles pilonnaient nos ennemis sans succès. Soudain, j'entendis un son étrange provenait du cockpit. Zinny tambourinait aussi fort qu'elle pouvait sur le plastacier pour attirer mon attention. C'est alors que je compris pourquoi elle paniquait. Le vaisseau fonçait sur le toit de verre de la tour.
Je mis mes mains devant ma tête pour me protéger. Le choc fut violent. Le vaisseau traversa le verre sans problème, mais s'écrasa sèchement sur la terre et les arbres de la salle de méditation. Encore étourdi, je me précipitai vers le bord pour apercevoir les chasseurs larguant leurs occupants par parachute, qui brisaient les vitres pour s'introduire dans la tour.
Je jetai un rapide coup d'œil dans le vaisseau pour vérifier que tout le monde allait bien, puis me lançais à la poursuite des mandaloriens.
J'errais dans les couloirs, cherchant, paniqué, toute trace de leur présence. Soudain, je trébuchai dans l'obscurité sur le cadavre d'un de mes ennemis. Son plastron était troué et calciné par le passage d'un sabre laser. J'étais sur la bonne voie. Au détour d'un couloir, je finis par entrevoir une grande salle abondamment illuminée par le soleil qui filtrait à travers le mur vitré. Au centre de la salle, cinq mandaloriens peinaient à contenir les vieux Jedi qui les repoussait, les uns après les autres.
-ISKALIOS!
Il remarqua ma présence et se déplaça rapidement pour qu'on se retrouve dos à dos.
-Content de vois voir, Longstride! Votre aide ne sera pas de trop!
J'appuyai sur la seconde gâchette de mon arme, et la lame pourpre jailli du canon.
Les mandaloriens se montraient de plus en plus coriaces et plus résistants. Nous n'allions pas tarder à nous voir submergés par la masse.
Mais c'est alors qu'arriva dans la pièce mon équipage au grand complet: Hina, armés de son sabre et rugissante comme un fauve se jeta sur les mandaloriens qu'elle combattit avec rage, Rennock, chevauchant son char d'assaut personnel, Grany, vidant ses chargeurs sur le groupe d'ennemis et même Zinny, qui avait récupéré une vieille carabine dans le vaisseau.
Dépassés par les nouveaux arrivants, nos ennemis se regroupèrent, armes à la main et formaient un bouclier impénétrable. Zinny fit mouche de son fusil dans la jambe d'un mandalorien qui posa genou à terre déséquilibrant la masse. Le groupe en profita pour attaquer de plein fouet, mais les mandaloriens semblaient indestructibles.
C'est alors que l'un d'entre eux jeta à terre une grenade incapacitante, et s'accrocha à Iskalios, qu'il amena à côté du mur vitré. L'instant d'après, qui sembla durer une éternité, il se jeta par dessus bord sans aucune hésitation.
Le groupe mit rapidement KO les autres mandos et se précipita au bord du gouffre le mandalorien avait lâché prise et se laissait chuter le long des bâtiments sans aucun remord. Iskalios tombait, débordant d'une énergie tellement puissante que les vitres de la tour explosaient sur son passage. Il nous lança un dernier regard dans lequel on pouvait lire un profond espoir.
Lorsqu'il fut hors de notre vue, Hina se jeta sur les mandaloriens à peine remis de leur étourdissement avec rage. Tout l'équipage combattit les ennemis avec une hargne commune, mais notre colère nous dépassa vite, et les quatre chasseurs nous ont acculés contre un mur, nous tenant en joue.
Ils étaient totalement identiques. Mêmes armes, mêmes armure, même stature, même corpulence. Rien ne nous permettait de les différencier.
Soudain, ils se mirent tous à perler d'une même voix.
-HAHA! C'est une véritable merveille de technologie! Voyez vous, des quatre mandos ici présent, de tous les autres que vous avez descendus, je suis le seul être vivant.
La stupeur régnait au sein de l'équipage alors que notre ennemi, un peu trop sur de lui, nous exposait avec vanité son plan d'action.
-Tous les autres mandaloriens étaient des droïdes imitant à merveille ma corpulence, ma voix et mon comportement. Ils sont reliés à moi et peuvent apprendre de leurs erreurs! Essaye donc de me vaincre avec ça, "chasseur prodige"!
Mais c'est alors que l'un de ses "doubles" s'empara d'une vibrolame et poignarda son voisin de droite, qui s'écroula à terre, suffocant. À cet instant, les deux autres mandaloriens cessèrent tout mouvement.
De par dessous le casque de la victime s'écoulait du sang. L'un des droïdes avait il trahi son créateur?
-Comme ça, demeuré. Tu te croyais invincible?! HAHA, mais alors je ne suis pas le seul fou ici!
Ce dernier ôta son casque et un violent frisson me parcouru.
Le traître avait la peau intégralement noire, était couvert de brûlures et avait deux cornes sur le sommet du crâne. Des cornes limées.
-ZEER?!
Il tourna la tête, et nous toisa d'un regard malsain et fuyant. Il était évident que s'il avait survécu à Taris, il avait laissé une partie de sa conscience là bas.
Rennock et Zinny ne connaissaient pas encore Zeer, mais ils allaient bien vite faire sa connaissance.
-C'est qui ce mec?!
-Un taré qui va bien finir par nous convaincre qu'il est immortel!
Zeer jeta son casque violemment sur le sol, à tel point que la visière se fissura.
-HAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAA! C'est bien vrai, ça!! Dis moi, Longstride! Combien de fois m'as tu tué jusqu'à présent?! Deux?! Trois?! Je sais plus, mais ce qui est important, c'est le présent!
-Tu es à ce point déterminé à remporter la Grande Traque, Zeer?!
-Héhé! Comme tu peux le voir, cet empaffé et moi avons plus ou moins la même corpulence, et ni lui ni moi n'avons ôté nos casques lors de l'inscription! Je me ferai passer pour lui et je remporterai la Grande Traque!!!
Toute l'équipe se jeta sur lui d'un coup, armes en main, mais il nous repoussa tous avec une puissante explosion et recula jusqu’au bord du vide.
-Tu aimes les chutes à ce point là?!
-Détrompe toi, ceci n'est pas ma sortie! C'est l'entrée des comédiens!
A cet instant, une dizaine de gangsters masqués s’introduirent dans la pièces par des câbles, fusils à la main.
Suivi de ses subordonnés, le dévaronien s'approcha de nous.
-La haut, oublie pas de dire à Mandalore que je quitte son clan. Il est possible que dans ma hâte, j'oublie de le lui dire avant de l'achever!
Les gangsters commencèrent à faire feu. Chacun évitait ou repoussait les tirs du mieux qu'il pouvait, mais Zeer avançait toujours, lames rétractables sorties.
-Je ne suis plus mandalorien!! HAHAHAHAHAHAHA!
Une alarme retentit. La sécurité de la tour allait enfin arriver.
Mais les gangsters balancèrent sur les portes des grenades à soudure, bloquant toute issue.
-Cette galaxie mérite depuis longtemps une criminalité de premier rang! Et, bien que ces pitoyables petites frappes du cartel et autres gangs aient essayé de la lui donner, c'est moi qui vais apporter le chaos!!
Les portes de la salle cédèrent sous les explosions. La sécurité de Coruscant se précipita à l’intérieur et la grande pièce se transforma vite en champ de bataille..
-C'est Fléau!! Appelez un max de renforts! VITE!
L'intéressé massacrait les soldats en riant, sans même les regarder.
-Comme tu vois, je me suis déjà fait un nom, et je trouve qu'il sonne plutôt bien!
-T'es juste un fou dangereux qui va finir ses jours à l'asile!
Au milieu des trouves combattant, Zeer me lança l'une de ses deux lames, comme sur Taris.
-Hahahahaha! Un duel, ça te dit?! Aller, dans les règles!
-Tu peux courir!
Au lieu d’attraper la lame, je me servis de la Force pour la renvoyer sur son lanceur, lequel riposta avec ses sabres rétractables. Il se mit alors à tourner sur lui même grâce à son jetpack en envoyant dans les airs des dizaines de grenades qui se mirent à libérer du gaz.
Grany hurla, suffocant, plusieurs gangsters à ses pieds.
-Lacrymo!
"Fléau" progressait à travers les gardes de Coruscant, les éventrant les uns après les autres, comme si le gaz n'avait pas d'effet sur lui.
-Je crois que ce malade ne ressent pas la douleu...
Rennock n'eut pas le temps de finir sa phrase que le dévaronien l'assomma d'un coup de coude, puis arriva en face de moi.
-Pas de duel, hein?! Oh que si!!
Je grippage à lui, priant pour que mon armure tienne le coup sous la pluie de lames qui lacérait mon dos. Je poussai mon jetpack à fond avant qu'il ne soit percé, et emportai le dévaronien jusqu'au bord du vide.
Mais je fut frappé de terreur alors que je voyais le speeder de Ren s'emballer et foncer tout droit vers le vide. A l'instant ou il failli basculer, je tentai de le retenir par télékinésie, mais je sentais une autre force en plus de la mienne. Hina.
Finalement, le speeder retomba sur le sol, près de la vitre brisée.
Fléau tailladait toujours mon armure de ses lames, jusqu'à toucher le réservoir d’essence, et mon armure prit feu.
-Hey, pas deux fois, HAHAHAHA!!
Sur ce, il assena un violent coup de genou dans le torse qui me fit basculer au dessus de lui. La vitesse dans était telle que le feu avait failli s'éteindre. Bascula dans le vide, je m'écrasai violemment sur la vitre de l'étage du dessous. La chaleur se faisait de plus en plus insupportable à travers l'armure laminée par mon ennemi qui me retenait d'un câble.
-Hoho! Quelle musculature! Tu es plus lourd que moi! Si ça continue, on va tomber tous les deux!
J'essayais d'atteindre la commande d'extinction, en vain.
-Tu vois, tu es comme une armure totalement infranchissable, et moi, je suis, disons... Comme un tir de canon que rien ne peut stopper...
A plat ventre sur le bord de la pièce, tenant le câble d'une seule main, il réfléchissait à sa métaphore, les yeux au ciel.
-Et que ce passe-t-il quand les deux se rencontrent?! HEIN?! La défense infranchissable et l'attaque inarrêtable?! Le paradoxe! L'univers entier passe à la trappe! BOUM! HAHAHA!
Longstride, je crois bien qu'on est nés pour s'affronter encore et encore jusqu'à ce que les dommages collatéraux s'étendent à la galaxie entière! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAA!

J'ôtai mon casque, et lui balançai au visage. Le dévaronien, déséquilibré, bascula à son tour alors que je m'accrochait de toutes mes forces à la paroi. Les gangsters avaient enfilé des masques, mais tombaient un à un sous les coups de nos alliés.
Quand l'armure de Zeer passa devant moi avant de s'affaler sur la vitre du dessous, je remarquai un gros câble sur le jetpack, et l'explosai de mon poing, envoyant ma propre armure, au bord de l'effondrement, en éclat.
J'avais vu juste, toutes les capacités techniques de "Fléau" furent désactivées. Il pendait dans le vide, le câble accroché au pied, les bras croisés tel un enfant vexé.
-Ooooh... ouah... Aller, encore un tour, ça m'éclate!!
Je réussis à me hisser dans la pièce, laissant la sécurité emporter Zeer.
-Que doit on faire de celui là, monsieur?!
-Enfermez le dans la plus sure des prisons! Qu'il n'en sorte jamais!
Le dévaronien, tiré par deux gardes laissait traîner ses jambes et me fixait en riant.
-C'est un défi?! Je relève!! HAHAHAHA!
Quand le rire fou de Zeer disparut enfin, je me précipitai vers Hina, qui se jeta dans mes bras en pleurant. Mon armure tombait en morceaux au moindre choc. Elle s'agrippait à la fine couche de tissu sous les plaques éventrées. Tous ici avaient compris quel mort pleurait la jeune Jedi, et tous ôtèrent leur casque, puis firent silence.
Le soleil de Coruscant était à son déclin, et illuminait la pièce d'une lueur orangée et dorée. Les nombreux gardes projetaient des ombres multiples sur le sol rouge-orangé. Tous ici pleuraient la disparition d'Iskalios. Un Jedi certes peu connu, mais qui n'en était pas moins grand.
Mais une chose était sure: les mandaloriens me devaient une explication.
Tout ce dont vous rêvez, au
Marché du Cartel
...