View Single Post

Dark-prime's Avatar


Dark-prime
07.20.2012 , 08:41 AM | #12
Ce point de vue n'engage que moi et mon expérience exclusivement PVE .

1. Comment pensez-vous que votre Sorcier soit perçu par les autres classes ?


Dans optique PVE sur le DPS en mode folie, le sorcier est considéré comme limite Useless, pour cause se dernier ne dispose qu'aucun burst réelle ou presque (le champ de mort). Pour autant elle reste tout à fait viable en PVE .

Le healing: Considéré je pense comme le heal le plus performant du jeu (grace à sont extraordinaire glyphe de soins) et la casie totalité de ces skillS de soins en HPS, il n'y a pas grands chose à dire. les sorcier est le meilleur Healer du jeu .

2. Comment percevez-vous votre propre spécialisation ?

Je reste en quelque sorte perplexe quand au différents sets PVE proposé pour le sorcier dps. Les bonus de set PVE (tant au niveau caractéristique, que les bonus de set eux même) sont exclusivement tourné pour une spé éclaire. Il n'est franchement pas évidents de devoir multiplier les piéce identique pour récupéré des module ou des sophistication utile à la spé folie (la plus part des items proposé pour le dps dispose d'alacrité qui ne sert absolument à rien, bien au contraire).

Le heal: Plus une frustration qu'autre chose, je n'arrive pas à concevoir pourquoi un healer surconsomme sa force , alors qu'un DPS ne consomme quasiment rien . Je ne suis pas contre le fais de sacrifier de la vie contre de la force, à condition que celui si soit fait de façon égale. Même si la résurgence permet de comblé facilement les 11% de vie perdu avec la consommation. Toute fois ce skill a pour moi beaucoup plus d’intérêt sur un tank. Le problème viens du fait qu'il n'y a aucune manière alternative de récupérer de la force en combat , hormis la consommation.

A noter : Les bonus de set sont pour moi totalement inutile quelque soit la spé, ils n'ont pas réellement de déterminisme et ne joue pas vraiment un grands rôle dans le game play
Tautologie du Penseur:
Si vous pensez que vous vous trompez, vous vous trompez.
Corollaire: Si vous pensez que vous vous trompez, vous avez raison